Dossiers

Tommy Bolin 1951 à 76

Tommy Bolin
Publié le 31 août 2022

Par Sylvain Larouche de Gatineau

Bonjour à vous tous Famille-Rock,

Étant un nouveau collaborateur de la Famille, j’essaierai par le biais de mes chroniques de vous transmettre au meilleur de mes connaissances ma passion pour la musique dans son ensemble et tout ce qui englobe l’essence du Rock.

Aujourd’hui je vous entretiendrai sur un guitariste du nom de Tommy Bolin, originaire de Sioux City dans l’Iowa et né le 1er août 1951. Mais malheureusement décédé beaucoup trop jeune, ã l’âge de 25 ans, le 4 décembre 1976 ã Miami en Floride.

Il a débuté comme la plupart des musiciens dans de petits bands dans sa région dès l’âge de 13 ans dans le genre rock ’n roll, r&b et succès pop du moment. En 1969, il forme le groupe Zéphyr dans le Colorado, un premier album nait, Zéphyr du même nom que le groupe, puis un deuxième album voit le jour en 1971, Going Back to Colorado. Puis Tommy quitte le groupe et va plutôt former un autre groupe de jazz blues/rock, Energy en 1972.

À 13 ans, avec Denny & The Triumphs (1964/1966)

Aucun album n’a été publié durant le temps où Bolin était vivant mais plusieurs ont été publiés après son décès à titre posthume.

Ensuite il est recruté en 1973 grâce à son jeu précis et incisif par le batteur Billy Cobham avec lequel il joue sur l’album Spectrum, où apparaissent les deux titres Red Baron et Stratus, avec Leland Sklar à la basse et Jan Hammer aux claviers. Après le départ du guitariste Domenic Troiano, Tommy le remplace au sein du James Gang qui publie alors l’album Bang en 1973, suivi en 1974 de l’album Miami avant de quitter le groupe.

Et toujours en 1974, le batteur et claviériste Alphonse Mouzon l’accueille pour l’album Mind Transplant.

Il rejoint ensuite Deep Purple à l’été 1975 pour l’album Come Taste the Band puis quitte le 19 juillet 1976 lorsque le groupe se sépare et retourne en Amérique pour former le Tommy Bolin Band avec l’ex-Santana Michael Walden à la batterie.

Il a réalisé deux albums solo, Teaser en 1975, sur lequel on retrouve entre autres Phil Collins aux percussions, Glenn Hugues au chant ainsi que le compositeur et producteur canadien David Foster et Jan Hammer aux synthétiseurs et Private Eyes en 1976.

1976 avec Lynyrd Skynyrd

Bolin décède le 4 décembre 1976 à 25 ans, à la suite d’une surdose d’héroïne au Newport Hotel de Miami en Floride.

Bien que son passage avec le groupe Deep Purple fut difficile pour lui, il a même contribué â créer un album Come Taste the Band digne de sa touche avec des influences soul-blues-funk-rock-progressif, un son et un style que l’on avait jamais entendu au sein de ce groupe. Pour ma part c’est un excellent disque n’en déplaise aux puristes du groupe qui ne l’ont jamais vraiment reconnu à sa juste valeur.

La pièce Stratus avec Billy Cobham de l’album Spectrum, est fréquemment jouée par une multitude de musiciens de calibre à travers le monde. Bien que Tommy Bolin soit décédé à un très jeune âge, il a laissé avec son départ une œuvre riche et évolutive d’une très grande versatilité et ce dans une période faste.

Je vous invite à l’écouter sur trois vidéos en lien avec l’article. Merci â vous tous Famille-Rock et j’espère bien que ma première chronique vous a plu, ne vous gênez surtout pas à émettre vos commentaires. Je vous lirai attentivement et constructivement.

 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone 

BANNIÈRE : DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE : MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Gary Moore le virtuose – FamilleRock.Com

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top