Actualités

Walter Rossi 1947 2022

Walter Rossi Rossignoli
Né le 29 mai 1947 à Naples, en Italie.
Décédé le 29 avril 2022, à Montréal.
Publié le 4 mai 2022

 

Par Nathalie Ruscito

Walter Rossi, guitariste, auteur-compositeur et producteur de Montréal, Québec.

Le Québec est en deuil, Walter Rossi, nous quitte. L’un des plus grands guitaristes de Rock de l’époque, à la voix chaude et aux compositions remarquables, n’est plus. C’est à combattre une longue maladie, que Walter Rossi aura passé, les dernières années de sa vie auprès de son amie de coeur, à la maison. Il y aura vécu jusqu’à ses derniers jours, avant de quitter pour l’hôpital, où il est décédé, quelques 48h après. Rendons hommage à ce grand homme aimé de tous et qui a eu un grand succès au cours de sa carrière. L’artiste, qui a rendu ses dernières armes, était rempli d’amour et de passion pour la musique. En plus de ses albums, Walter a lui aussi écrit pour plusieurs artistes. La richesse de son talent, et l’immortalisation de ses œuvres, resteront à jamais, un grand héritage musical, pour le Québec. Nos sympathies, à la famille et aux proches.

Connaissez-vous Walter Rossi, un des plus grands guitaristes du Québec? Auteur-compositeur-interprète, l’artiste international, a créé plusieurs albums, au cours de sa carrière. Celui qui joué entre autres, avec Wilson Pickett Born To Be Wild, vers la fin des années 60, a notamment composé, et été guitariste lead, pour plusieurs groupes connus ; The Soulmates, The Pursuaders, Influence avec Jack Guisinger, Les Rockers avec Pagliaro, et bien d’autres. Il a composé, avec Angelo Finaldi, pour Nanette Workman, entres autres. Ces influences musicales, lui sont venues des précurseurs du Blues, comme Little Richard, BB King, Albert King… Il cite, qu’Howard Roberts l’a beaucoup influencé, en tant que guitariste. En 1979, Walter a renoué avec Wilson Picket, pour jouer de la guitare, sur l’un de ses nouveaux albums, intitulé I Want You. L’album a été enregistré, aux Studios Morin Heights. L’artiste, a également eu plusieurs autres offres dans sa vie, pour rejoindre des formations, dont Three Dog Night, qu’il a dû refuser.

Michel Pagliaro et Walter Rossi, Montréal, Québec, Canada, 1974  (photo: Erica Echenberg Howard)

Char͟l͟e͟e ( Feat Wal͟t͟e͟r Ros͟s͟i͟) Full Album 1972

Avec le groupe The Persuaders, nous n’avons jamais rien enregistré. Il n’y avait pas trop d’enregistrements, à Montréal, à l’époque ! Dommage, je suppose, nous étions probablement, le groupe de R&B le meilleur et le plus populaire, de Montréal. Nous avons enregistré, notre seul album (Influence), aux Bell Studios à New York. Il a été produit, par Cashman Pistilli & West. Influence, était un mélange de rock & roll et de satire… un peu comme, Frank Zappa & the Mothers of Invention. L’album a reçu, de merveilleuses critiques, à sa sortie, et nous a valu, des concerts, avec Steppenwolf, the Doors, Canned Heat, Procol Harum, pour n’en nommer que quelques-uns.

Ride the Wind – Walter Rossi Six Strings Nine Lives

Soldiers in the night – Walter Rossi All The Best

Slowdown, Slowdown – Walter Rossi All The Best

Celui, qui a joué sur plus de 200 disques, et pour plusieurs artistes, a enregistré, plusieurs albums personnels, au cours de sa carrière. Si on ne compte pas, son deuxième album, paru sous le nom de Charlee en 1978, sous la raison sociale de Walter Rossi, l’artiste a fait, 7 autres albums, dont deux greatest hits: Walter Rossi (1976), Six Strings Nine Lives (1978), Diamonds For The Kid (1980,) One Foot In Heaven, One Foot In Hell (1984), Secret Sins (2004) et deux compilations, Picks (1980) et All The Best (2000) ainsi que, plusieurs 45 tours.

Father · Walter Rossi – Secret Sins 2004 – ℗ 2006 Unidisc Music Inc.

Chasing Rainbows – Walter Rossi Picks

JayP Lebeau l’a bien connu Walter, dans les années 1970. Ils se rencontraient souvent, au Café Prague et au bar la Nuit Magic. Un jour, Walter qui préparait un gros spectacle, avec Pagliaro, s’était fait voler tous ses instruments, et même sa guitare, la semaine juste avant. C’est alors, qu’il avait croisé Jean-Paul Lebeau et lui avait raconté son désarroi, mal pris, sans argent immédiat, pour s’en procurer d’autres, avant le spectacle. JayP lui avait dit, Walter j’ai peut-être une solution, viens avec moi. Il l’avait donc présenté à sa tante Fillion de La Tosca Musique, en lui disant, qu’il le connaissait bien, et qu’il était le guitariste de Pag, et lui raconta, ce qu’il venait de lui arriver. Alors, il avait demandé à madame Fillion, si elle ne pouvait pas lui faire un crédit, pour une guitare et un amplificateur à son ami, pour son spectacle, et qu’il reviendrait, lui payer le lundi suivant. Elle accepta volontiers, alors Wally, comme JayP avait la coutume de le surnommer, était reparti avec une guitare et un nouvel ampli, Fender Showman, et il avait pu ainsi, accompagner Pagliaro. Le père de Jean-Paul Lebeau, qui avait sa compagnie d’assurance, assurait le magasin La Tosca durant des années, et pour JayP, c’était une vraie tante, celle qui fut près des artistes, durant une quarantaine d’années.

En 2010, Walter, qui nous préparait un nouvel album, a dû interrompre l’enregistrement, par manque de fonds. Le propriétaire du studio, avait doublé les frais de location, et ses musiciens étaient souvent, en tournée avec d’autres projets, et n’avaient pas beaucoup de temps. C’est très coûteux, de réaliser un projet. Cela, a donc brisé ses rêves, et l’artiste, s’est vu imposer sa retraite, abandonnant le monde du spectacle.

Personne, ne pourra jamais le remplacer, il faisait aussi partie, des plus grands musiciens, du Québec. C’est pour cela, que je partage avec vous, pour que les gens se souviennent, et conservent l’héritage, de ses grandes œuvres. Son feeling, à travers son instrument, était exceptionnel, il savait faire chanter, sa guitare et sa voix. Ses chansons, ont meublé les palmarès, un peu partout, au cours de ses quarante années musicales. Un grand merci, à John Lovaghy, des disques Cosmic Forces, de m’avoir accompagné et aidé, à lui rendre ce dernier hommage. Celui qui a eu la chance, de le côtoyer de près, à travers les années, a également assuré, son retour en 2004, avec l’album Secret Sins, paru sur le label Cosmic Forces et distribué par Select. Mentionnons en outre, la participation de Jean-Marc Pustelnik, qui jouait de la batterie pour lui, et qui fait des choses sur le site Web de Walters. Il a aussi contribué, au dernier album de Walter, et à son dernier spectacle, au Spectrum de Montréal, en 2004. Un grand merci également, à son ami de toujours, Jean Louis, qui connaissait la maladie de Walter, et qui m’a appelé, pour aller aider Walter . Sans lui, je ne sais pas ce qui serait arrivé.

Walter Rossi et sa soeur Gisella Rossignoli

Gisella Rossignoli, la sœur de Walter a écrit : Walter Rossi, beaucoup se souviendront de toi, pour le grand et sensible artiste que tu étais. Et ta musique, que tant d’émotions suscitent, continuera à être écoutée et appréciée. Mais je veux te rappeler, comment nous étions, jeunes et heureux, sur cette photo sur le Mont-Royal, après la naissance de Paula. Je te vois heureux, avec Maman et Papa, et ça me console un peu, grand frère.

John Lovaghy et Angelo Finaldi, deux grands amis et artistes qui ont travaillé avec Walter Rossi, en compagnie de, Géo Giguère et Nathalie Ruscito

John Lovaghy, qui a été près de lui jusqu’à la fin, a écrit : Le plus important pour moi, c’est que vous mentionnez, tout l’amour et le support, de son amie de cœur Lise Gervais et de sa fille Marie-Claude Beaumier, les deux anges, qui ont accompagné Walter Rossi, jusqu’à la fin, sans oublier, l’amour et le support familial, si précieux de sa sœur Gisella Rossignoli. Ensemble, nous l’avons accompagné jusqu’à son dernier souffle, afin qu’il puisse partir en paix, et se libérer. Avec tout notre amour, pour Walter. Il nous a mentionné, qu’ils allaient publier, beaucoup de clips et de photos, en souvenir de son ami Walter.

John, je t’en suis énormément reconnaissante, merci, mon ami, pour ton amitié, ta confiance et tes confidences. Pour ma part, il restera à jamais, gravé dans nos cœurs. Aurevoir Walter !

Charlee – Lord Knows I’ve Won (vinyl)

Walter Rossi son dernier salut en 2004

Commentaires de nos membres

Geo Giguere – Outch, énorme perte pour la famille. Walter était un lecteur de notre journal. On a joué au ping pong dans le hall de nos bureaux de l’hôtel Nelson en 1978. Je l’ai visité à quelques reprises dans la région de Hemminford oû il a habité une grande partie de sa vie.

Yves Monast – En 2019, j’ai demandé à Walter s’il avait vu Jimi Hendrix à Montréal avec les Isley Brothers (ref: 2 avril 1964): Désolé Yves. C’était quelques années plus tôt quand j’ai rencontré Buddy au Esquire Show Bar, il jouait avec la télé Mama.. nous sommes devenus amis très vite. Il m’a emmené à Albert Hall en TO pour auditionner pour Wilson Pickett. 2 semaines plus tard, j’étais à New York en train de jouer avec Pickett, Buddy & Jimi étaient de bons amis… C’est comme ça que j’ai rencontré Jimi… super souvenirs.. Je ne peux pas vous aider plus que ça.. bonne chance amigo !!

Graham A P Ronne – J’ai appris à le connaître au Bistro à JoJo au fil des années entre 96 et 2005. J’étais tellement intimidé jusqu’à ce qu’il commence à me parler. C’était le gars le plus cool, un grand joueur et un mec adorable.

Dan Mahoney – Ouais je retourne à son époque avec Pag… ça ressemble beaucoup à la disparition d’une génération ces derniers temps…

Randy Allen Hamill – Un homme et sa musique ont brûlé profondément dans l’âme de tous les artistes canadiens. C’est dommage que personne ne le connaissait ici aux États-Unis..

Sébastien Desrosiers – Toutes mes sympathies à ses proches. Quel musicien..

Pierre Trudel – Vu en première partie de Charlebois au Grand Théâtre de Québec en 71 ou 72. Lui et Robert s´amusèrent de moi  gentiment, car lorsqu’on me demanda mon nom pour l’écrire derrière une carte postale-autographe je répondis Trudel Pierre comme à l’ école…j’ avais 13 ans , mais quel concert !

Pierre Danis – Walter demeurait sur ma rue quand j’étais jeune ,je le vois encore passer devant la maison avec les cheveux longs, j’étais impressionné, on avait 9 ans de différence. J’ai tellement écouté sa musique, ça doit être funcky dans l’au-delà ….

Pierre Bellemare – Wally: Celui qui, par son jeu de guitare exceptionnel, aura décliné l’offre du poste laissé vacant par Mick Ronson chez Bowie, pour poursuivre son rêve et triompher avec son nom. So long, Walter. You’ll be missed.

Normand Murray – Une bref survol d’une grande carrière auprès des grands d’ici comme Boule Noire, Michel, Pagliaro et Nanette Workman . Début mid sixties, membre des Soulmates de Wilson Pickett et Buddy Miles Express. Une série d’albums percutants 70’s 80’s avec des Félix et Juno s’y rattachant même en mode production et également arrangements musicaux. 2005 -Un retour musical avec un autre album Secret Sins. Trois compils. Son jeu de guitare unique et personnel lui vaut d’être parmi les cent meilleurs guitaristes de ce monde. Du talent de la classe et un grand artisan d’ici vient malheureusement de nous quitter. À la famille et à tous les proches amis (es) mes sincères condoléances. Rest In Peace Mister Walter Rossi.

Marc François Rouleau – Je suis triste aussi, un homme qui était le guitariste de Pag et mari je crois de Louise Portal. Un musicien que j’ai vu live qu’une fois dans ma vie. Entendu des milliers de fois sur disque. RIP et sympathies à toute la famille. C’est mon époque, Walter Rossi. Très triste.

Nanette Workman – Thank you for telling me. I didn’t know. He was a ‘King Kong’ of the guitar. I worked several years with him and his buddy at the time, Angelo Finaldi. He was an important part of my musical past that is gone now and I am sad today. Walter is the solo guitarist on Danser Danser and played on the first two albums that I recorded in the seventies, Lady Marmelade and the Wilensky photo cover album.

I know his fans will miss him but will still have his albums to remind them of him and his unique style of playing.. – RIP my old friend Walter.

Frank Marino – I’m very sad to hear that Walter has passed away. I knew he was not well, but I didn’t know to what degree. He was always a well-respected musician and colleague but, more importantly, he was a friend to many, including myself. He will be missed by all. May God Bless him, have mercy upon him and on everyone, and receive him into His eternal habitation. In Christ, Frank Marino – April 30th, 2022

Richard Lanthier de April Wine  On s’était pas mal perdus de vue depuis un dizaine d’années voire plus, j’avais surtout des news de la part d’un bon ami commun, propriétaire d’un studio d’enregistrement, et qui l’a aussi accompagné durant ses derniers mois de maladie. J’ai travaillé avec lui sur un projet il y a un bon 15-20 ans, projet qui n’a pas débouché, mais c’était très trippant de le faire, et pas mal bon, je pense. Un très grand talent d’écriture Walter, en plus de son jeu de guitare bien sûr. Mais qui était rarement, sinon jamais, satisfait du résultat. « I am fussy » qu’il disait .

Erica Echenberg Howard, la photgraphe de Walter – Walter was part of the screen when I was a teenager drinking on Crescent street and hanging out. He was a big soft and kind teddy bear with a huge talent. Loved by all but needed more recognition for his work.  X Erica x

Ce géant a quitté ce monde, vendredi le 29 avril. Aucune date des funérailles n’est annoncée, au moment de lancer cet article. On a appris de source sûre, que la sœur de Walter va être en ville, pour les arrangements la semaine prochaine. 

Message reçu de Jean-Marc Pustelnik, batteur, ami et webmestre du site de Walter Rossi: On va sûrement participer moi et John, sa sœur réside en Italie. Elle vient rencontrer John Lovaghy et arranger tout ça. Vous serez au courant des développements à mesure, son nom est Gisella Rossignoli, vous pouvez en parler.

Remerciements spéciaux, à Yves Monast, Géo Giguère et Famille Rock !

En mémoire de Walter Rossi. (r.i.p.) voici le premier vidéo de la chaîne Walter Rossi Guitar. Jean Marc Pustelnik désirait nous l’offrir en premier, chanson qui n’a jamais été enregistrée en studio. Elle sera sur le site dans une ou deux semaines. Filmé à Napierville en 2006.  Bonne écoute.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top