Albums

Roland Gagnon Passager Clandestin

Analyse d’album Passager Clandestin de Roland Gagnon et fils et fille ! 
Sorti le 20 mai 2022
Publié le 20 mai 2022

              Par Mel Dee

« L’album Passager Clandestin est la prise de conscience de la vie d’un homme à travers 6 tableaux. » Roland Gagnon

Celle qui a l’habitude d’embarquer sur le Crazy Train (Ozzy Osbourne), comme un enfant sage sur un vieux cheval à bascule ou de sautiller derrière le Last Train to London (Electric Light Orchestra ), s’est retrouvée à bord d’un train à la destination complètement inconnue!
Une invitation à embarquer clandestinement dans un train atterrit dans ma boite aux lettres. L’ image en noir et blanc imprimée dessus m’a fait traverser le temps, peut être un peu trop loin, chapeau charleston sur la tête et parapluie sous le bras, debout sur le quai. Aucun d’entre vous n’était là ou presque.

Pochette de l’album Passager Clandestin. Design: Martin Dufour-Bulldog design.

Pourtant j’y embarque confiante, le train avance doucement, un beau paysage se dessine émouvant et teinté d’une voix masculine calme et posée, celle de Roland Gagnon. J’ai alors tout de suite compris que je devais oublier classique et métal et me laisser aller à une douceur différente qui cache de belles surprises. Et la surprise arriva avec la belle voix cristalline de Marie Boismenu-Gagnon, chanteuse, percussionniste et fille de Roland. L’étonnement continue avec un air de guitare qui vous prend à la poitrine, derrière le beau solo, le fils, Vincent Boismenu-Gagnon, que j’avais découvert et présenté sur Famille Rock avec son groupe Apt Pupil, un groupe à surveiller de très près.

La belle histoire d’une famille québécoise autour de la passion commune pour la musique. La pièce qui porte le nom du groupe – Passager Clandestin – ouvre cet album écrit, produit et co-réalisé par Roland Gagnon. 

La vie d’un homme, le passager clandestin

Un musicien entouré de ses enfants au talent percutant. Le train quitte les rails et serpente d’un tableau à un autre, une ligne directrice, des harmonies vocales qui ont déjà une (identité), vous reconnaitrez le Passager Clandestin d’un coup d’oreille. Ce qui fait toute la difference dans une nouvelle production musicale.

Une plume se cache dans la nuit est le premier extrait sorti et le deuxième arrêt de l’album : le rythme est plus rythmé, je ne sais pas pourquoi un air à la Michel Fugain me vient à l’esprit, mais pas pour longtemps. La guitare me fait décrocher pour mon plus grand plaisir.

« Mes influences majeures sont Ritchie Blackmore, Jimmy Page, David Gilmour, Mark Knopfler et Ian Anderson. Jethro Tull est le modèle de ma démarche. »
Roland Gagnon

C’était pas mon tour, chanson sortie le 25 avril 2022 est notre prochain arrêt.
Complètement dépaysée, absolument pas dans ma zone de confort, je ne passe pas mon tour pourtant, je reste dans ce train. Le terme clandestin prend son sens, où sont Led Zeppelin, Deep Purple Purple ou Black Sabbath ? Mais c’est l’habitude, ma nature, car le refrain embarque et mon sourire aussi, oui, la guitare me surprend une 2e fois.
Je suis prévisible, j’aurais aimé plus de guitare, pas pour le côté goûts personnels mais pour l’envolée qu’elle donne à ce titre particulièrement. Je visualise la piste de guitare et je me vois la rallonger d’au moins 50 secondes.
Écoutez et imaginez vous spectateurs, alors que Passager Clandestin interprète cette chanson:

Si je vous dis Middle of the road (MOR) ce n’est pas pour faire un jeu de mots avec le voyage en train, mais c’est un genre musical, devenu un format de radio, connu sous le nom Musique contemporaine adulte. Passager Clandestin est une belle preuve que les influences rock font toutes la différence dans la qualité des arrangements et l’émotion particulière qu’elle dégage.

Un rock leger qui pourrait être difficile à écouter pour les oreilles habituées à du lourd. Mais si on revient aux années 70, les grands succès classifiés dans ce genre étaient souvent rock, comme The Carpenters, The Eagles ou Chicago.

On descend pour une pause sur le titre 20 jours en septembre, paru le 12 mai 2022. Ne jamais se fier aux apparences, la longueur de cette pièce est un peu trompeuse, elle est chargée d’emotions et vous serez soulevés au milieu de la chanson… comme par un furtif courant d’air …

Galerie-sud, notre prochain arrêt, avertissement, chair de poule et coup de cœur pour beaucoup d’entre vous, il s’agit du 4e extrait de Passager Clandestin dévoilé le 19 mai 2022. Une pièce qui vous laissera sûrement nostalgiques. Cette fois-ci la douceur de ce titre est bien posée sur des notes de guitare, de piano et des chœurs … particuliers, je n’en dis pas plus, écoutez

J’aperçois un quai, je remets mon chapeau charleston et je me prépare à descendre, le train s’arrête comme un Berceau en verre, dernier titre de l’album. Marie, la fille au visage d’ange et à la voix cristalline, accompagne son père tout au long des chansons jusqu’à la dernière note. Soudainement j’ai une petite pensée pour un autre Slow Train que je prends souvent, celui de Bob Dylan, avec le blues en moins.

Ce fut un voyage bien plus calme qu’à mon habitude, mais surprenant. Guitariste de jazz diplômé, Roland Gagnon a joué à la radio, à la télé et a accompagné beaucoup de musiciens. Il a aussi enregistré dans tous les studios dans les années 80.
Cela s’entend, nous n’avons pas affaire à un amateur. Il a des influences musicales très riches, du rock saupoudré sur le côté, souvent technique du jazz. Cela donne un album avec des arrangements bien exécutés, une rigueur professionnelle oui, mais  avec une histoire pressionnelle subtilement dévoilée. Un album très touchant.


Un musicien à la carrière (en)volée en 1987, Roland Gagnon, n’a pas dit son dernier mot. C’est le premier album de Passager Clandestin, que je vous ai présenté. Le groupe présentera  les pièces du second Opus à partir du 29 juillet 2022 à Matane.

Passager Clandestin. Roland Gagnon, Marie Boismenu-Gagnon, Vincent Boismenu-Gagnon.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Bienvenue

Dans la FamilleRock!

To Top