Actualités

Richards Beatles Marillion

Dernière heure #98
En direct de la salle de nouvelles de Famille Rock!
Publié le 29 janvier 2022

 

Par André Thivierge

Keith Richards fête les 30 ans de son album solo Main Offender. – Le guitariste des Rolling Stones a annoncé la sortie d’une réédition pour les 30 ans de son deuxième album solo sorti en octobre 1992. Cette réédition est prévue pour le 18 mars prochain en version deluxe dans plusieurs formats.

Main Offender était donc le successeur de Talk Is Cheap sorti en 1988. Il a été produit par Richards lui-même, Waddy Wachtel et Steve Jordan.

On y retrouvera quelques inédits du concert Winos Live In London ‘92’ qui avait eu lieu au Town & Country Club à Londres.

Et à l’occasion de cette annonce, l’artiste nous offre une version live du titre « How I Wish » à voir ci-dessous.

Un livre de 88 pages avec des photos inédites accompagnera également le coffret, ainsi que des reproductions des paroles écrites à la main, des communiqués parus à la sortie de l’album et des répliques d’affiches promotionnelles autour de la tournée qui a suivi.

Dans un communiqué, le musicien a expliqué : « Si je n’avais pas emmené les Winos [son groupe] sur la route, cet album aurait probablement été totalement différent de ce qu’il est. »

Ce nouvel LP/CD a été remastérisé sous la supervision du producteur original Steve Jordan, qui a également mixé et produit l’album live en boni. (Source : RTBF)

Un nouveau simple pour Bryan Adams – Le rocker canadien continue à dévoiler son prochain album So Happy It Hurts (sortie le 11 mars prochain), et voici aujourd’hui « Never Gonna Rain ».

« L’optimiste ultime est celui qui continue à espérer le meilleur, même face au pire », explique Adams à propos de la thématique de ce nouveau morceau. « Vivre dans l’instant, malgré la peur. Renverser le négativisme, changer les choses négatives, être mouillé par la pluie, mais le voir comme un cadeau. »

Le clip a été réalisé par ses soins en novembre dernier au Wynn Hotel de Las Vegas, avec le guitariste Keith Scott à la guitare et le batteur Pat Steward. (Source : RTBF)

Le concert sur le toit des Beatles disponible en écoute continue dès maintenant. – L’intégralité du dernier concert des Beatles en 1969 va avoir droit à sa première sortie audio numérique sous le titre : « Get Back: The Rooftop Performance ».

Le célèbre concert d’adieu des Beatles a enfin droit à sa sortie audio numérique. Get Back: The Rooftop Performance comprendra l’intégralité du concert de 40 minutes, avec de nouveaux mixages en stéréo et Dolby Atmos réalisés par Giles Martin et Sam Okell.

Il sera disponible en musique continue dès aujourd’hui via Apple Corps Ltd./Capitol/UMe sur Apple Music et Spotify.. Il s’agit de la toute première sortie du concert de janvier 1969 sur le toit, dans le sillage de la série documentaire Get Back.

« Nous voulions le mettre sur le coffret, explique Giles Martin dans une interview exclusive à Rolling Stone. Mais ça prenait trop de place. Il dure 40 minutes, donc ça n’avait aucun sens. Mais l’accueil de Get Back a été si extraordinaire. »

Get Back : The Rooftop Performance sortira juste à temps pour l’anniversaire du concert, le 30 janvier 1969. à la fin des sessions. Les Beatles sont montés sur le toit du siège d’Apple à Londres, tandis qu’une foule se rassemblait dans les rues en contrebas, jusqu’à ce que le concert soit arrêté par la police. Trois des performances sur le toit ont été intégrées à l’album Let It Be : « I’ve Got a Feeling« , « Dig a Pony » et « One After 909« . C’est la dernière fois que les Beatles ont joué en public.

« J’ai toujours pensé que le concert sur le toit était fait pour être vu et écouté, plutôt que simplement écouté« , dit Martin. Mais l’accueil enthousiaste réservé à Get Back l’a fait changer d’avis. « La demande était tellement écrasante : « Pourquoi est-ce qu’on n’a pas ça ? ». C’est pourquoi nous l’avons fait. Je pense que c’est plutôt un document historique pour les fans. J’ai fait en sorte que les fans puissent écouter tout ce que j’ai, vraiment. J’ai coupé un peu à la fin, où il n’y a en fait que le bruit du vent, et c’est tout. J’ai l’ai mixé dans son intégralité, du début à la fin. »

Le dimanche 30 janvier, Get Back : The Rooftop Performance sortira en IMAX aux États-Unis et au Royaume-Uni (aucune projection n’est prévue pour le moment au Canada en raison des restrictions sanitaires). Les projections de 60 minutes auront lieu simultanément et débuteront par une séance de questions-réponses avec le réalisateur Peter Jackson.

Le week-end sera riche en célébrations pour l’anniversaire du concert. Vendredi, Norah Jones publiera deux vidéos d’hommage sur sa chaîne YouTube, avec « Let It Be » et « I’ve Got a Feeling« , filmés en décembre au sommet de l’Empire State Building. The Beatles Channel sur SiriusXM diffusera une émission spéciale sur le concert sur le toit, animée par l’historien des Beatles, Kevin Howlett. Samedi, le Cirque du Soleil lancera également une vidéo d’hommage, avec « Get Back (LOVE Version)« , réalisée par les membres de la troupe de son spectacle The Beatles LOVE by Cirque du Soleil à Las Vegas.

En outre, le Rock & Roll Hall of Fame annonce une nouvelle exposition consacrée aux sessions de janvier 1969, The Beatles : Get Back to Let It Be, qui ouvrira le 18 mars. Elle comprend la batterie de Ringo, les lunettes de John, les paroles manuscrites de Paul pour « I’ve Got a Feeling » et le costume à rayures roses de George, l’une des nombreuses tenues emblématiques de la série documentaire.

L’intégralité du concert sur le toit est incluse dans Get Back. Les Beatles et le réalisateur Michael Lindsay-Hogg ont passé une grande partie des séances à débattre de lieux exotiques pour leur retour sur scène : un bateau de croisière ? Un hôpital ? Un orphelinat ? En Libye, au milieu du désert ? Mais ils ont décidé de tenter le coup sur le toit, bravant l’hiver londonien. À la fin du concert, Paul remercie Maureen Starkey, la femme de Ringo, qui applaudit à tout rompre et John dit : « J’espère que nous avons réussi l’audition. »

Mais le concert revêt une toute nouvelle mystique après Get Back, qui capture l’excitation enfantine des Fab Four à l’idée de jouer à nouveau devant un public. En particulier Paul McCartney, toujours le plus enthousiaste à l’idée de vivre une expérience live. Comme le dit Martin, « J’adore quand Paul saute sur la planche, pour voir si elle va supporter son poids. Il donne l’impression d’être dur comme de la pierre. Ils se plaignent tous du froid, mais il est moins habillé que les autres. Il aimerait faire un concert de deux heures, sans tenir aucun compte de la température. »

Cet enthousiasme brut transparaît dans la version audio, un hommage à George Martin et Glyn Johns. Comme le dit Giles Martin : « C’est un enregistrement remarquable, vraiment, quand on pense au fait que c’est sur un toit en plein vent et au mois de janvier. Glyn Johns est un grand ingénieur. Mon père n’est pas mauvais. Et les Beatles jouaient un concert sur un toit, sans retours ni rien. Ça devait très mal sonner pour eux. Ils ne pouvaient pas s’entendre. Quand ils sont descendus, on voit qu’ils étaient surpris : en fait, c’était vraiment un bon enregistrement ! Ils ne pouvaient pas entendre la grosse caisse sur le toit. Pas de basses. »

L’esprit est présent, malgré les défis techniques et logistiques. Il fait si froid que John et Ringo doivent emprunter des manteaux d’hiver à Yoko et Maureen, John marmonnant : « J’ai les mains trop froides pour jouer les accords. » « Il y a le côté dernière minute aussi, dit Martin. C’est ça que j’aime. J’aime que les gens considèrent ce concert comme un grand événement, alors que c’est juste qu’ils n’avaient nulle part ailleurs où aller. »

Alors peut-être est-ce mieux que les Beatles n’aient pas choisi de jouer sur un bateau de croisière ? Martin frémit à cette idée. « La tournée en bateau de croisière Ils y seraient peut-être encore. » (Source : Rolling Stone Magazine)

Marillion dévoile les détails de son prochain album. – On savait déjà que le groupe progressif britannique sortira An Hour Before It’s Dark le 4 mars prochain. On apprend maintenant qu’une édition de luxe CD/DVD sera aussi disponible. Le DVD offrira en prime un documentaire sur le développement de l’album et des performances live en studio de quelques nouvelles pièces.

Il y aura aussi une édition Blu-Ray audio autonome pour ceux qui veulent une expérience sonore approfondie ainsi que le documentaire. Les collectionneurs pourront aussi se procurer une édition spéciale de deux vinyles jaunes.

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci !

Click to comment

Laisser un commentaire

Bienvenue

Dans la FamilleRock!

To Top