Chroniques

Pink Floyd 1962 à 65

Pink Floyd à travers le temps # 1
Publié le 20 mai 2021

 

Recherche par René Maranda

Prélude

En 1962, Roger Waters, Syd Barrett et David Gilmour habitent la même ville, Cambridge. Ils s’initient mutuellement à la guitare acoustique et électrique. Roger Waters fait la connaissance de Nick Mason et de Richard Wright, alors qu’ils étudient l’architecture à la Regent Street Polytechnic de Londres.

Syd Barrett va étudier les beaux arts au Camberwell College of Arts de Londres et David Gilmour, dont les parents ont émigré aux États-Unis, s’installe en France.

En automne 1965, Waters, Mason et Wright forment un groupe pop, les Architectural Abdabs, après un essai manqué sous le nom de Sigma 6. Le groupe se compose également de Clive Metcalf (guitare), Juliette Gale et Keith Noble au chant. Le style de cette formation est plutôt rhythm and blues.

Les Abdabs

Groupe pré-Floyd de 1964, également appelé The Architectural Abdabs. Ils se sont entraînés à la maison avec :
Mike Leonard., Juliette Gale (chant)
Nick Mason – batterie
Clive Metcalf (basse)
Keith Noble (chant)
Roger Waters – guitare
Richard Wright – guitare rythmique

Six pièces sont enregistrées par la formation comprenant Syd Barrett, Rado Klose, Nick Mason, Roger Waters, Richard Wright et Juliette Gale, dont une reprise de I’m a King Bee de Slim Harpo. Ils sont publiés en 2015 sous le titre 1965 : Their First Recordings.

En 1965, le groupe est donc constitué de Syd Barrett (guitare, chant, composition), Richard Wright (claviers), Roger Waters (basse) et Nick Mason (batterie et percussions). La formation commence à se produire dans la région de Cambridge.

Pendant ce temps, David Gilmour joue en France au sein des Flowers. L’un des noms originaux du groupe, Tea Set, est abandonné après que le groupe s’est trouvé à l’affiche avec un autre groupe du même nom. Du coup, Barrett propose un nouveau nom : The Pink Floyd Sound.

L’origine du nom Pink Floyd

Beaucoup de francophones pensent que Pink Floyd signifie « Flamant Rose »… Évidemment, il n’en est rien ! Alors comment ce nom est-il venu à Syd Barrett ? Car c’est Syd Barrett (encore chanteur et guitariste du groupe à ce moment là) qui, en 1965, propose le nom Pink Floyd aux autres musiciens de son groupe. A l’époque, le groupe jouait sous le nom de Tea Set.

Selon la légende, c’est lors d’un festival que le groupe improvisa un nouveau nom : un autre groupe, aussi nommé Tea Set, se produisait juste avant eux. Pour éviter toute confusion, les futurs Pink Floyd prirent donc la décision de changer de nom.

Syd Barrett était amateur de blues, et particulièrement de deux musiciens : Pinkney Pink Anderson et Floyd « Dipper Boy » Council. Vous l’aurez compris, en combinant les prénoms de ces deux musiciens, Pink Floyd était né (et on n’entendit plus jamais parler de Tea Set).

Pinkney « Pink » Anderson est un musicien et interprète américain né à Laurens (Caroline du Sud) le 12 février 1900 et mort à Spartanburg (Caroline du Sud) le 12 octobre 1974.

Floyd « Dipper Boy » Council (2 septembre 1911 – 9 mai 1976) était un musicien américain de blues. Floyd est né à Chapel Hill (Caroline du Nord) de Harrie et Lizzie Council.

Le 6 mars 1967, le groupe passe pour la première fois à la télévision britannique, sur Granada TV, à Manchester, et y interprète Interstellar Overdrive. Le groupe signe un contrat avec la maison de disques.

EMI en 1967, et sort deux 45 tours, Arnold Layne le 11 avril et See Emily Play le 16 juin. Arnold Layne est banni des ondes radio pour ses paroles supposément explicites, mais atteint quand même le top 20.

Le 14 novembre 1967, une énorme tournée de 16 dates avec The Jimi Hendrix Experience, Pink Floyd, The Move, Nice, Amen Corner, Pete Drummond et l’Eire Apparent a commencé au Royal Albert Hall de Londres. Chaque soir, Hendrix a été attribué à 40 minutes pour sa prestation, The Move qui l’a précédé sur scène n’ont eu que 30 minutes, tandis que Pink Floyd, seulement 17 minutes pour jouer leur set.  Les Move, Amen Corner et les Nice. Au Royal Albert Hall de Londres.

Le guitariste des Nice, David O’List, remplace Syd Barrett, diminué depuis son retour des États-Unis. Vers la fin de l’année, le groupe publie Apples and Oranges, le dernier single avec Barrett..

La face B était Paint Box écrite par Richard Wright. La chanson parle d’une fille que le narrateur rencontre au supermarché. C’est l’une des rares chansons de Pink Floyd qui traite directement de l’amour.

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci!

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE : STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
ASSISTANCE AU TEXTE : MARIE DESJARDINS

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top