Spectacles

Kiss à Hartford

Kiss à Hartford
Publié le 20 mai 2022

Par Pat Loiselle (texte/vidéos/photos)

Petite récapitulation d’une journée de rêve pour un KISS geak.

Hier matin je quitte Sherbrooke pour Hartford, solo ,puisque Madame est en Europe pour une reprise d’une date qui avait été annulée because la pandémie.

Kiss fait pratiquement seulement les quelques dates à reprendre pour l’instant aux States. Tant qu’à y aller, j’ai décidé d‘y aller VIP style (jamais un problème pour KISS d’offrir du VIP et plusieurs forfaits sont offerts).

Ça commence donc par le sound check où on nous joue 5 pièces différentes du setlist du soir et une période de questions. En rentrant dans l’amphithéâtre (et les Etats-Unis ont des salles extérieures incroyables. Le XFinity Theatre peut accueillir 30K personnes), les gradins avec sièges réservés sont couverts et au fond c’est une immense terrasse à admission générale. Donc, en rentrant Tommy est déjà sur scène et s’amuse à gratouiller sa guitare et il nous accueille avec un immense sourire et un Hi Everybody.

On est possiblement une cinquantaine à participer. Ensuite Gene arrive en robe de chambre et nous explique qu’il vient de sortir de sa session de teinte de cheveux (c’est peut-être trop de détails). Suivent Paul et Eric. La bonne humeur est au rendez-vous et Paul prend un plaisir évident à rire du look de Gene.

On part donc pour le sound check et entre chaque pièce il y a un brin d’interaction entre le band et la sono. Sont jouées, Plaster Caster, Hotter Than Hell, Going Blind, Got To Choose et des bouts de Ladies in Waiting et Room Service, toutes en full band et non juste acoustique. Quand même, du stock plus obscur. Finalement on passe à la période Questions/Réponses pendant une vingtaine de minutes et cette première activité se termine.

Pour la suite, on est tous invités au Captain’s Lounge où on se fait servir un petit buffet et boisson (oui avec alcool). Comme il y a plusieurs forfaits qui se passent en même temps, on voit partir du monde et on en voit revenir d’autres. Moi j’avais choisi de rencontrer Tommy. Choix possiblement étrange pour certains, mais je crois fermement qu’une des raisons que KISS continue encore de rouler, c’est grâce à lui. Il semble être la colle qui garde tout le monde à bord et son éthique de travail fait en sorte que les autres soient encore motivés de continuer. Anyway, c’est ma théorie et je voulais le rencontrer.

Après le sound check, ils sont allés se préparer et lors de la rencontre c’est un Tommy de 7 pieds ou presque qui m’attendait Super sympathique, on a jasé de ma perception sur sa contribution, on a discuté musique et il a filmé un petit message pour ma blonde et m’a confirmé qu’il jouerait God of Thunder avec MA guitare.

On to the show, ensuite, et c’est encore David Garibaldi (le peintre) qui s’occupe de la première partie. On a eu droit à une peinture de Alice Cooper, Lady Liberty et évidemment KISS pour terminer. J’ai bien essayé de la gagner en participant au tirage. Ça aurait été cool avec celle de Montréal, mais pas ce soir.

Vers 21h15, Rock n Roll de Led Zep se met à jouer et c’est le signal que ça commence très bientôt. Le setlist est identique depuis le début de cette tournée, donc aucune surprise. Le son est incroyable. Pas hyper trop fort, mais juste bien balancé.

Paul était très bien, on a vu des soirées plus difficiles (non pas de lipsync!) Les gars étaient énergiques et semblaient vraiment heureux d’être là. Le stage était moins élaboré que nos dates à Montréal et je pense que c’est dû au fait qu’ils font seulement quelques dates US avant de quitter pour l’Europe. Mais même un show de KISS un peu dénudé est souvent plus spectaculaire que plusieurs avec leur gros kit! On a quand même droit aux flammes, aux bombes, drum qui monte, Paul qui vole et Gene qui grimpe au ciel etc.

La foule était dedans, bref tout le monde a eu du bon temps. Une fois le show terminé, je suis retourné au Captain’s Lounge pour finaliser mon package VIP et recevoir ma “stage played guitar”. Vraiment superbe et un souvenir incroyable de mes 45+ années comme fan. Je devrais être en mesure de les revoir quelque part éventuellement, probablement pas ma dernière fois, mais si c’était le cas, pas de regret ça se termine bien!

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Bienvenue

Dans la FamilleRock!

To Top