Chroniques

Pink Floyd effets sonores

Pink Floyd à travers le temps # 13
Album Dark Side Of The Moon # 3
Publié le 27 septembre 2021

Recherche par René Maranda

Instrumentation

Au niveau instrumental, l’album est connu pour les effets sonores métronomiques sur la chanson Speak to Me, et les boucles sur l’ouverture de Money. Nick Mason, responsable de la plupart des effets sonores utilisés dans la discographie de Pink Floyd, a reçu une rare accréditation en tant que compositeur unique de Speak to Me.

Le morceau sert d’intro, composé de fondus enchaînés (effet utilisé pour monter un morceau sur un autre, en abaissant le volume du premier au fur et à mesure que le volume du second est augmenté) réalisé avec des éléments d’autres morceaux de l’album.

Mason a créé une première version à la maison, avant de la terminer en studio. Pour ajouter à l’accumulation de l’effet, les musiciens ont utilisé un accord de piano, enregistré à l’envers, menant à l’intro de Breathe

Les effets sonores de Money ont été créés en épousant des enregistrements à domicile de pièces de monnaie qui claquent, des sons de papier déchiré, le son d’une caisse enregistreuse et le son d’une calculatrice pour créer une boucle de 7 battements (adapté plus tard à quatre pistes pour créer un effet « walk around the room » [marcher dans la pièce et tout entendre uniformément] dans la version quadriphonique de l’album).

Parfois, l’expérimentation sonore de l’album nécessitait que tous les ingénieurs et membres du groupe actionnent simultanément les commandes sonores de la table de mixage pour mixer des enregistrements multipistes complexes de plusieurs des chansons (en particulier On the Run).

En plus de l’instrumentation rock conventionnelle, Pink Floyd a ajouté des synthétiseurs à leur son. Par exemple, ils ont expérimenté un EMS VCS 3 sur Brain Damage et Any Color You Like, et un Synthi A sur Time et On the Run.

Ils ont également créé et enregistré des sons non conventionnels : un assistant ingénieur courant dans la salle de réverbération du studio (dans On the Run) ou une grosse caisse spécialement traitée pour simuler la fréquence cardiaque d’ un humain (dans Speak to Me, On the Run, Time et Eclipse ).

Ce son est très reconnaissable dans l’intro. Par ailleurs, on l’entend aussi sporadiquement sur d’autres morceaux : les chansons Time et On the Run ont ce bruit sourd.

Les bruits des horloges tic – tac, marquant simultanément les heures (dans Time) ont été initialement créés par Parsons comme preuve du système quadriphonique.

Parsons a enregistré chaque son dans un magasin d’horlogerie ancienne, et bien que le matériel n’ait pas été créé spécifiquement pour l’album, il a finalement été utilisé, aux côtés d’une série de rototoms (type de timbales).

Voix

Plusieurs morceaux, dont Us and Them et Time, sont reconnaissables à la capacité de Richard Wright et David Gilmour à harmoniser leurs voix respectives. Dans The Making of The Dark Side of the Moon, un DVD documentaire de 2003 sur la réalisation de l’album, Roger Waters attribue cela au fait que les deux voix sont extrêmement similaires.

Pour tirer parti de cela, Parsons a perfectionné l’utilisation d’autres techniques de studio telles que le double – suivi des voix et des guitares, et d’autres multipistes vocaux qui ont permis à Gilmour de s’harmoniser avec lui-même.

Il a également utilisé des effets de flanger et de phaser sur les voix et les instruments, des astuces utilisant la réverbération et le décalage des sons entre les canaux (très audible dans le mix quadriphonique de On the Run, quand le son d’un orgue Hammond B3 sortant d’un haut-parleur Leslie tourbillonne autour de l’auditeur).

Rick Wright (de Pink Floyd) était l’un des premiers pionniers des synthétiseurs dans la musique et se produisait avec une gamme de claviers classiques, dont deux MiniMoogs et un orgue Hammond, 1974.

 

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci ! 

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
⁠WEBMESTRE : STEVEN HENRY
⁠RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
⁠ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
⁠ASSISTANCE AU TEXTE : MARIE ⁠DESJARDINS

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top