Actualités

Famille Rock 38 Sword

Famille Rock 38 avec Sword
Le 5 novembre 2022, Atomic Café
Publié le 8 novembre 2022

Texte: Jérôme Brisson            Vidéos: Luc Grisé                            Photos: Muriel Massé et Marc Young   

Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie- Hermès Trismégiste, La Table d’émeraude

Jérôme Brisson, Rick Hughes et Géo Giguère        Photo: Muriel Massé

Il faisait un temps quasi estival en ce 5 novembre 2022 au soir, alors que je me dirigeais d’un pas enjoué vers l’Atomic Café, rue Ontario, ne portant qu’un kangourou ouvert sur mon t-shirt de Pop Rock. Comme si l’été indien avait décidé de s’entêter et de s’attarder gentiment chez nous au-delà de l’Halloween, sachant très bien qu’on devra fatalement composer avec la froidure et la grisaille pour les cinq prochains mois.

Déjà à l’entrée du café, je croisais des visages familiers, des visages que je ne voie pas en chair et en os aussi souvent que je le voudrais : Yves Monast, notre archiviste attitré, Nancy Guay, Géo notre Grand Manitou, Nanette De Bulle, Muriel Massé, Mario Vallée, l’auteur-compositeur-interprète Roland Gagnon qui est venu ce soir promouvoir son nouvel album Passager Clandestin distribuant çà et là des exemplaires gratuits (merci Roland!).

Géo Giguère, Ricardo Langlois et François Xavier                            Roland Gagnon et Mario Vallée  

Luc Grisé, Sylvain Lavallée, Larry Todd (merci à toi pour le CD de Belphegor!), notre poète en résidence Ricardo Langlois à qui j’ai acheté un exemplaire de son nouveau recueil Mille soleils et qui me glisse un exemplaire de son précédent recueil L’empire en prime (merci mon ami!), Yvon Paquette, animateur d’ACXIT Web Radio et MC de la soirée, François Doc Globensky, Merlin Robert St-Cyr, sans oublier bien sûr notre hôte, Gilles Boudreault de l’Atomic Café (et j’en oublie sûrement!…)

Merlin Robert St-Cyr, Larry Todd, François Globensky et Yvon Paquette.    Photo: Marc Young

Bref, dans le cadre de notre 38e soirée Famille Rock, on s’était tous donné rendez-vous pour des retrouvailles bien particulières : rien de moins qu’une visite à notre QG des doyens du métal québécois Sword – non plus seulement le chanteur Rick Hughes comme annoncé précédemment, mais le groupe au complet, à savoir le guitariste Mike Plant, le bassiste Mike Larock et le batteur Dan Hughes, qui sont venus jaser pendant trois bons quarts d’heure avec leur vieil ami Géo, notamment de leur troisième album intitulé III à paraître le 25 novembre prochain, et ce, devant un public on ne peut plus enthousiaste et participatif.

Sur écran géant et dans notre face!

Avant l’entrevue et en guise d’apéro visuel et sonore, le groupe nous présentait avec fierté sur écran géant, en exclusivité, les deux récents vidéoclips extraits du nouvel album, soit (I Am) In Kommand et Dirty Pig. Prises de vue nerveuses et dynamiques, montage serré et décors intérieurs et extérieurs dignes des productions américaines à gros budgets, sans parler des musiciens qui, même à l’orée de la soixantaine, se meuvent encore devant la caméra avec des airs de fauves qui veulent manger le monde.

Rick est plus en voix que jamais et musicalement, si ces deux extraits sont des indicateurs de ce que nous promet III, les amateurs de métal classique old school qui ont porté aux nues Metalized et Sweet Dreams vont se délecter. Et que dire de ce son! Quel son monstrueux, crucifiant et ‘viandeux’! À titre de producteur, Mike Plant, assisté du vétéran Glen Robinson, démontre ici son indiscutable savoir-faire derrière la console de façon éloquente.

Hommage à gorges déployées à John McGale

Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre dernier nous quittait tragiquement le guitariste, chanteur, saxophoniste et flûtiste John McGale, membre d’Offenbach, du Buzz Band, collaborateur de Dan Bigras, de Toyo et de Julie Masse entre autres, artistes et pilier de la scène rock québécoise pendant plus de 40 ans. En tant que gardiens du rock, nous nous devions de profiter de cette rencontre Famille Rock pour honorer dignement la mémoire de John. Et de quelle manière avons-nous choisi de le faire, demanderez-vous?

Photo: Marc Young

À l’instigation de Géo, et avec la version originale de l’album Traversion comme accompagnement, le public présent a entonné à gorges déployées le refrain de l’emblématique Deux autres bières d’Offenbach – une des premières compositions de John McGale sur un texte de Pierre Huet – tout en brandissant des affiches promotionnelles à l’effigie du disparu, offerts par Denis Legault, et avec la gracieuse et enthousiaste collaboration de Rick Hughes sur les couplets!

Retour de l’ascenseur

Après une introduction par Merlin, place à l’entrevue. L’ambiance dans l’enceinte de l’Atomic Café se veut conviviale, voire bon enfant. Géo commence par remercier le groupe d’avoir accepté l’invitation de la Famille Rock. Toutefois, pour Rick et ses confrères, c’était bien la moindre des choses qu’ils puissent faire, pour celui qui leur a donné leur première exposition médiatique en 1985, sur les ondes de l’émission Famille Rock; diffusée sur la chaîne communautaire. Rick avoue d’ailleurs sans ambages à Géo : C’est vraiment toi le premier au Québec qui a donné une chance aux bands rock de se faire entendre et de se faire voir… Alors pour nous [d’avoir accepté ton invitation], c’est un juste retour de l’ascenseur envers toi et la Famille Rock.

L’album III, influence du tarot et parcours initiatique

En abordant le nouvel album III avec ses invités, Géo provoque bien involontairement quelques rires en massacrant quelque peu le titre. Ce qui donne à Rick l’occasion d’expliquer plus en détail le concept derrière le titre et l’llustration de la pochette, un cœur transpercé par trois épées. L’inspiration de III tire son origine du tarot, plus précisément la carte du three of swords, le trois d’épée. Rick en explique ainsi la signification ésotérique.

La vie est faite de combats qu’on doit gagner et qui blessent le cœur. Lorsque cette carte est retournée, ça signifie la guérison et la force qu’on acquiert après avoir traversé ces épreuves. Une conception philosophique de la vie en tant qu’épreuve et travail sur soi qui rejoint l’approche initiatique des alchimistes, dont le parcours se reflète justement dans la symbolique des arcanes majeurs du tarot. Le travail de l’alchimiste est double : en travaillant et en peinant sur la Grande Oeuvre, c’est-à-dire découvrir la pierre philosophale qui permet de changer le plomb en or, l’alchimiste travaille du même coup sur lui-même, se purifiant de ses travers et de ses imperfections au fil de ses épreuves pour arriver à la sagesse et à la sérénité.

La batterie ‘minimaliste’ de Dan : dans les petits pots…

Après que les membres du groupe eurent évoqué quelques souvenirs de tournées, parlé de l’impact du rôle de Mike Plant en tant que producteur, commenté la ‘façon de bouger hypnotisante de Mike Larock dans les vidéos, influencée par Gene Simmons’ (dixit Rick!) et souligné l’apport non négligeable du parolier et collaborateur Richard Eusanio dans l’écriture du nouvel album, Géo souleva une question plutôt incongrue à l’intention de Dan : Dans les vidéos qu’on a vus, tu as un kit de drums plus simple, à la Ringo Starr… Pourquoi as-tu choisi une batterie plus minimaliste? Les fans de la première heure se souviendront de l’imposante batterie à deux grosses caisses qu’utilisait Dan à l’époque de Sweet Dreams. En revanche, celle qu’il utilise à l’heure actuelle – une batterie trois-pièces à une seule grosse caisse – apparaît comme beaucoup plus sobre et moins volumineuse.

Photo gracieuseté de Rick Hughes

À la question de Géo, Dan répondit franchement et simplement : Une batterie trois-pièces c’est plus simple. Et par le passé, d’illustres batteurs comme John Bonham et Ian Paice ont démontré qu’il était possible d’avoir un gros son sans avoir un gros kit. Et pour avoir vu et entendu Dan à l’oeuvre derrière sa superbe batterie trois-pièces en acrylique orange au Club Soda en avril 2018, votre humble serviteur peut en témoigner : la force de frappe et la puissance du son n’a rien à voir avec la taille de la batterie.

L’album et les spectacles : à quoi s’attendre?

Le nouvel album III comprend huit chansons qui abordent une grande variété de sujets. À ce titre, Rick déclare qu’il s’est toujours fait un point d’honneur de baser les textes des chansons de Sword sur des faits de société, sur la vie réelle. Par exemple, Stoned Again qui porte un regard sans complaisance sur l’abus de drogues, Spread the Pain sur les motivations des tueurs en série, F.T.W. sur l’entraide au sein des motards, ou encore Unleashing Hell à teneur autobiographique sur les débuts du groupe.

En ce qui a trait aux spectacles à venir en janvier au Québec (à Montréal, le samedi 14 janvier au Théâtre Corona, le 15 janvier à l’Impérial Bell de Québec, le 20 janvier à la Boîte à Bleuets d’Alma et le 21 janvier au Cabaret de l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières), le groupe nous informe en primeur qu’ils joueront le nouvel album dans son intégralité.

Au terme d’une soirée ponctuée de nombreux rires, Géo invite le bassiste Mike Larock, qui fut le membre le moins loquace à dire le mot de la fin. Et Mike, farceur, de citer notre Géo national lui-même : À la prochaine!. Géo et l’équipe de Famille Rock ont conclu solennellement la soirée avec la remise de la clé des gardiens du rock aux membres de Sword. C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer au Théâtre Corona ce samedi 14 janvier…

L’entrevue de Sword filmée par Luc Grisé

Photos d’ambiance qui régnaient dans la place!

Préparatifs pour l’entrevue, Géo, Sword et leur gérant Richard Chartrand .  Photo: Alain Bouchard

Luc Grisé en discussion avec les gars de Sword   Photo: Marc Young

Pendant l’hommage à John McGale, Rick qui invitait les gens à chanter   Photo: Marc Young

Notre dévoué collaborateur Jérôme Brisson, le chanteur Rick Hughes et Géo Giguère  Photo Muriel Massé

Mike Larock, Géo Giguère et Rick Hughes    Photo: Marc Young

Le gérant de Sword, Richard Chartrand, Géo, Bianca, Mike Plant et Keith Brown   Photo: Muriel Massé

Le bassiste Mike Larock  et sa fille    Photo: Muriel Massé

Rick Hughes et ses deux amies jumelles.     Photo: Muriel Massé

Merlin, Normand Murray, Denis Legault, Géo et Mike Plant.   Photo: Marc Young

Yvon Paquette, Denis Legault, Luc Grisé et Mike Plant     Phoho: Muriel Massé

Géo Giguère, Nanette De Bulle et Mike Plant     Photo: Muriel Massé

Muriel Massé, Mike Larock, Géo Giguère et Rick Hughes.   Photo: Marc Young

La responsable de la promotion de Famille Rock, Nancy Guay et l’éditeur Géo Giguère   Photo: Muriel Massé

Nanette, Géo, Bianca, conjointe de Marc Young, Marc Young et Denis Legault    Photo Muriel Massé

Larry, Ricardo, François, Lyne Goulet, Géo, Geneviève Barrette et Nanette    Photo: Muriel Massé

Jérôme Brisson, Géo, Yves Monast, François Globensky et sa fille   Photo: Muriel Massé

Luc, Merlin, Géo, Mike Larock et Sylvain Lavallée et Mario Vallée    Photo: Marc Young

François, Ricardo et François Xavier présentant le recueil de poèmes Mille Soleils    Photo: Muriel Massé

Nanette, Ricardo et son nouveau livre, Mille Soleils    Photo: Muriel Massé

Marco Giguère, neveu de Géo. Il est notre webmestre actuel de Famillerock.com    Photo: Muriel Massé

Marco et Géo Giguère et leur ami Éric     Photo: Muriel Massé

Luc Grisé, Rick Hughes, Pierre Martin, Mike Larock et Mike Plant     Photo: Muriel Massé

Quelle belle soirée en compagnie de Sword !

 

Nous tenons vraiment à souligner le décès qui nous a fait mal au cœur de notre ami guitariste John McGale. Un événement hommage à l’artiste se fera ce samedi 12 novembre à North Bay, Ontario, là où John et sa famille ont vécu. Le public est invité à célébrer la vie palpitante de John en musique, de 14h à minuit au Partners Bowling League – North Bay, ON.

Voici une photo de John avec sa mère et sa tante, justement à cet endroit, pour la fête des mères en 2017

Nous pensons à sa brave maman qui à 96 ans apprend le décès de son merveilleux fils. Nos pensées sont pour vous madame Rose.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top