Actualités

Pink Floyd Expo Mtl

Pink Floyd : Their Mortal Remains  Montréal
Exposition 
Publié le 10 novembre 2022

Texte, photos et vidéos par Michelle Dunn

Le 3 novembre 2022, j’étais présente à la conférence de presse pour le lancement de l’exposition de Pink Floyd au centre d’art privé, Arsenal Art Contemporain, situé au 2020 rue William, à Montréal.

Assise en première rangée, j’ai pu poser 4 questions auxquelles ont répondu Nick Mason, Aubrey Powell et Michael Cohl, dont j’ai fait le compte-rendu, plus bas dans cet article. Par la suite, le personnel du centre d’art, m’a laissé prendre mon temps pour visiter l’exposition chronologique de Pink Floyd, bien après que tous les médias eurent quitté.

Directeur général de l’Arsenal, Guy Laforce, m’a informé qu’il y avait une soirée privée à 17h30 ce soir-là, pour l’ouverture officielle de l’exposition.

Guy Laforce, Directeur Général de l’Arsenal

Cet article est basé sur la conférence de presse du 3 novembre 2022 et sur de multiples recherches complémentaires ainsi que sur le témoignage de Lee-La Baum, présente avec Tom Shemerr, à la soirée privée de l’ouverture officielle de l’exposition.

Une histoire d’amour de 50 ans

Selon Nick Mason, dans les débuts de Pink Floyd, c’est en France qu’ils trouvèrent un terreau propice à leur style de musique. Les Français les appréciaient et ils purent donner libre cours à leur art. Toutefois, à Montréal, ils ont trouvé un public encore plus enthousiaste, francophone mais aussi de culture nord- américaine.

Ils se produisirent pour la première fois à Montréal au CEPSUM, le 9 novembre 1971, et ce fut la prémisse de 50 ans d’une histoire d’amour entre le groupe et leurs fans du Québec.

Montréal Pierre Angulaire de Pink Floyd

Montréal était la première ville après l’Europe, selon Michael Cohl, destinée à recevoir cette exposition. En raison de la pandémie et des restrictions sanitaires, ce fut en Californie qu’elle se dirigea en premier.

Et pourquoi Montréal? Parce que Montréal est la pierre angulaire de Pink Floyd, en raison de son histoire avec le public présent, lors de leurs spectacles dans cette ville.

L’album double The Wall fut d’ailleurs inspiré à Roger Waters, avec l’incident du fameux crachat de Roger sur la foule indisciplinée près de la scène. Ce spectacle historique dans le cadre de la tournée In The Flesh, du 6 juillet 1977 au Stade olympique, avait accueilli près de 80,000 fans, (en comptant des gens sans billets qui avaient réussi à s’infiltrer dans l’anneau). Débutée le 23 janvier 1977, Montréal accueillait le dernier concert de cette série de 55 spectacles, promouvant leur album Animals.

Avec ces 78,322 billets vendus, c’est l’évènement ayant attiré le plus de spectateurs au Stade olympique depuis sa création. Selon Jacob Cohl, de nouvelles photos souvenirs ont été ajoutées, spécialement pour l’exposition de Montréal.

Lors de leur dernier concert à Montréal, en 1994 avec la tournée The Division Bell, ils remplirent 3 fois le Stade olympique, les 22-23 et 24 mai. En total, pour les 3 spectacles, c’est 187,302 spectateurs qui répondirent à leur invitation. Ce fut le dernier spectacle de Pink Floyd à Montréal et je peux dire que j’y étais, avec grande joie présente, à la représentation du 24 mai 1994.

Dates de tous les concerts de Pink Floyd à Montréal

9 novembre 1971 – CEPSUM de l’Université de Montréal – Meddle
12 mars 1973 – Forum de Montréal – Dark Side of The Moon
26 juin 1975 – Autostade – Wish You Were Here
6 juillet 1977 – Stade olympique – Animals
12, 13, 14 septembre 1987 – Forum de Montréal – A Momentary Lapse of Reason
11 mai 1988 – Stade olympique – A Momentary Lapse of Reason
22, 23 et 24 mai 1994 – Stade olympique – The Division Bell

Qui sont les membres de Pink Floyd?

Formé en 1966 le groupe avait à son bord :
Syd Barrett (guitare, chant, composition),
Richard Wright (claviers),
Roger Waters (basse, chant, composition) et
Nick Mason (batterie et percussions).
C’est en 1968, avec le départ progressif de Syd Barrett, que David Gilmour (guitare, chant, composition), s’est joint.

Conférence de presse avec Nick Mason, Aubrey Powell et Michael Cohl

Tous les grands médias étaient sur place pour la conférence de presse du lancement de l’exposition Pink Floyd : Their Mortal Remains. Elle a lieu du 4 novembre au 31 décembre 2022 au Centre d’art Arsenal art contemporain de Montréal.

Je tiens à souligner la qualité organisationnelle de cette conférence de presse. Nous étions accueillis avec une passe et un sac souvenir de la conférence, qui contenait la pochette de presse. Juste avant l’entrée des invités, la relationniste, Mme Leisa Lee, nous a expliqué brièvement le déroulement de la conférence de presse. Les micros étaient aussi gérés par Mme Sophie Marsolais, également relationniste.

Les trois invités d’honneur pour répondre aux questions des médias étaient :
Michael Cohl de S2BN : Producteur de l’exposition.
Nick Mason membre fondateur de Pink Floyd : Consultant de l’exposition et batteur du groupe.
Aubrey Powell, de Hipgnosis : Directeur créatif de Pink Floyd depuis 1967 et de l’exposition.

Michael Cohl et Michelle Dunn

Les maîtres de cérémonie étaient :
Guy Laforce, dg de Arsenal Art Contemporain et coproducteur de l’exposition.
Jacob Cohl, de S2BN et coproducteur de l’exposition.

Naissance de l’exposition de Pink Floyd : Their Mortal Remains

Créée à la demande du musée Victoria & Albert à Londres, cette exposition a été rendue possible grâce à la permission unanime, de tous les membres du groupe, ainsi que des familles de Syd Barrett, de Richard Wright et de multiples autres détenteurs de droits.

Ce fut un travail de moine, qui s’échelonna sur plusieurs années à partir de 2014 jusqu’en 2017. La première exposition eu lieu du 13 mai au 15 octobre 2017 à Londres au musée V & A. Décédé en 2013,  le regretté Storm Thorgerson, de Hipgnosis, ne put la constituer de son vivant, mais il en fait partie intégrante, tout comme Syd Barrett et Richard Wright.

Mise en oeuvre de l’exposition de Pink Floyd

Produite par Michael Cohl de S2BN, c’est sous la direction de Aubrey Powell avec la collaboration de Paula Webb Stainton, que cette exposition audio-visuelle sur l’histoire de Pink Floyd, a pris vie. Les membres de Pink Floyd, dont Nick Mason à titre de consultant ainsi que Victoria Broackes et les designers Stufish, architectes du divertissement et scénographes, ont tous participé à son élaboration. En plus de nombreux autres collaborateurs qui sont remerciés sur une plaque à la sortie de l’exposition.

L’exposition nous fait voyager chronologiquement à travers l’histoire du groupe et regroupe plus de 350 objets. Immersive et musicale, nous visitons à notre rythme, avec des écouteurs et un baladeur. Celui-ci démarre automatiquement lorsque les capteurs près des écrans, détectent notre présence.

Ce sont également des vidéos du groupe, filmés dans leur intimité créative, et en d’autres occasions, que nous pouvons regarder et écouter. De nombreuses anecdotes et informations sont relatées sous forme de témoignage, par différents collaborateurs et membres du groupe.

À la sortie de l’exposition, nous entrons dans le coin des marchandises exclusives de Pink Floyd.

C’est depuis 1977, que Perryscope Productions gère leurs marchandises, sous la coupole de Norman Perry, un Montréalais, qui travaille avec Pink Floyd depuis 1977.

Fait à noter, cette exposition en anglais et en français, est accessible aux gens en fauteuil roulant, et le stationnement gratuit se trouve sur la rue Notre-Dame, à l’arrière de l’Arsenal.

L’art visuel de Aubrey Powell et de Storm Thorgerson aka Hipgnosis

C’est en 1967, que Aubrey et Storm furent approchés par Pink Floyd, pour la création de la pochette de leur 2e album, A Saucerful of Secrets. Il faut dire qu’ils partageaient un appartement avec Syd Barrett, à l’époque. Par la suite, ils fondèrent leur studio artistique Hipgnosis et le nommèrent ainsi, car Syd avait écrit ce mot sur la porte d’entrée.

Ce fut le début d’une longue carrière auprès de Pink Floyd, et auprès de multiples autres artistes de la scène. Ils produisirent de nombreuses œuvres d’art iconiques, photographiques et graphiques à une époque où Photoshop n’existait même pas.

Par exemple, la couverture de l’album Houses of the Holy de Led Zeppelin est aussi une de leur œuvre. Mais celle qui est la plus reconnue à travers le monde est leur graphisme pour l’album de Pink Floyd, Dark Side of the Moon avec son triangle et son prisme de lumière sur fond noir.

Depuis 1973, 46 millions de copies de cet album ont été vendus à travers le monde, et 7000 copies continuent de se vendre, à toutes les semaines.

Dark Side of the Moon avec ses textes, musique, voix et arrangements signés Alan Parsons, est à mon avis, musicalement et visuellement, un album parfait. Il ne pourra jamais être égalé en qualité sur tous les aspects, car la technologie d’aujourd’hui est tellement plus automatisée qu’en 1973.

À preuve, voici les pièces de monnaie qui furent utilisées pour le bruitage pour la chanson Money.

Les réponses à mes quatre questions

Question 1 : Ma première question fut pour Aubrey Powell. Je lui ai demandé laquelle de ses créations pour le groupe Pink Floyd, entre la pochette de Dark Side of the Moon et Wish you were here, était-il le plus satisfait ?

Réponse : Il a répondu que Dark Side of the Moon était la pochette la plus reconnue dans le monde et que c’est la raison pour laquelle, c’est le design qui a été choisi pour la promotion de l’exposition. Cependant, son oeuvre favorite entre les 2 albums, c’est la photo qu’il a prise pour la couverture de Wish you were here.
De mettre le feu à un homme pour prendre cette photo, qui représente un homme qui se fait brûler par une mauvaise transaction d’affaires, est son oeuvre favorite entre les deux.

Question 2 : J’ai demandé à Nick Mason, quelle était sa nourriture favorite lorsqu’il se trouve à Montréal ? 

Réponse : Il a dit que c’était facile de sortir à Montréal et de trouver un bon restaurant. Après avoir vérifié avec Michael Cohl, il a mentionné que la veille, ils avaient mangé chez Milos, et ensuite, qu’ils avaient dégusté de bons bagels.

Question 3 : J’ai demandé à Nick, quelle était la pièce musicale qu’il aimait le plus jouer à la batterie ?

Réponse : Il a précisé que c’est la pièce Set The Controls For The Heart Of The Sun. Il a mentionné que cette chanson lui donne beaucoup de latitude pour improviser et qu’il ne la joue jamais de la même façon.

Complément d’information : La récente tournée de Nick Mason, intitulée Nick Mason’s A Saucerful of Secrets, s’est terminée le 1er novembre dernier à Vancouver. Enregistrée au Studio Abbey Road, cette chanson se trouve sur leur 2e album, A Saucerful of Secrets, lancé le 29 juin 1968 au UK et le 27 juillet 1968 aux USA.

D’une durée de presque 10 minutes, il s’agit de l’unique pièce jouée par les 5 membres du groupe, incluant Syd Barrett. Chanson écrite par Rogers Waters, dont il a puisé les paroles dans un livre de poésie chinois de l’époque de la dynastie Tang.

Question 4 : J’ai demandé aux 3 invités, si un musée de Londres avait été approché, pour accueillir l’exposition des 350 articles souvenirs de l’histoire du groupe, de façon permanente, après que l’exposition ambulante de Pink Floyd : Their Mortal Remains, soit terminée ?

Réponses : Michael Cohl a confirmé que la présente exposition est la dernière pour le moment et qu’il n’y a pas de plan pour une exposition permanente dans un musée. Nick Mason a répondu, qu’il ne pensait pas que les membres du groupe, seraient d’accord pour en faire une exposition permanente, car étant encore actifs sur la scène musicale, ils auraient l’obligation de la mettre à jour. Une exposition permanente selon lui, en ternirait l’attrait rapidement et il n’est pas favorable à cette idée.

Aubrey Powell quant à lui, a confirmé qu’à son avis, une exposition permanente ramasse de la poussière assez rapidement. Il a fait remarquer que lorsqu’ils déplacent l’exposition, celle-ci suscite de l’effervescence et un intérêt dynamique. Aubrey a mentionné que l’espace à l’Arsenal est fantastique pour la disposition de l’exposition, car non restreinte par des murs. Il a ajouté qu’il serait dommage que celle-ci soit tablettée en quelque part dans un musée.

Idées de nouvelles technologies pour l’exposition de Pink Floyd

Lorsque je visitais l’exposition, et en tant qu’artiste des arts visuelles, je me suis dit que cela serait formidable de pouvoir procéder à la création de NFT avec certains de ces magnifiques artefacts de Pink Floyd. Ces objets resteraient ainsi toujours vivants virtuellement et perpétuellement, cela, tant que le numérique existera.

Il y a aussi la possibilité de projeter dans l’exposition en temps réel, les membres de Pink Floyd ou de leurs collaborateurs, qui voudraient s’entretenir avec leurs visiteurs. Le tout par hologramme et ce, peu importe à quel endroit où ils se trouvent dans le monde.

Ayant reçu une session d’information en 2021 avec ARHT Media fondée par Larry O’Reilly, je crois que cette technologie serait intéressante pour les projets créatifs de Pink Floyd.

Un mot de Lee-La Baum du groupe Rock Montréalais The Damn Truth

Lee-La, guitariste et chanteuse principale du groupe Montréalais The Damn Truth, était présente avec Tom Shemerr, à la soirée privée, pour le lancement de l’exposition de Pink Floyd, le 3 novembre 2022. Elle m’a fait parvenir un mot ainsi que 2 photos prises pendant la soirée.

Récemment récipiendaire de nombreux prix en Angleterre, The Damn Truth à mon avis, est un groupe solide, de la relève des grands du Rock’n Roll. Leur style vestimentaire ressemble à celui des années 1970, de vrais passionnés.

Voici le mot intégral de Lee-La qu’elle a gracieusement accepté de partager avec Famille Rock :

« Quel privilège et quel honneur absolu d’avoir cette exposition ici même à Montréal ! Je n’arrive toujours pas à croire que tous ces trucs sympas se trouvent à quelques pâtés de maisons de chez moi hahaha ! Mais sérieusement, la musique de Pink Floyd a changé ma vie.

La mélancolie de la musique combinée aux paroles toujours aussi puissantes, a changé ma perspective sur le monde en tant que jeune adolescente. Ils m’ont fait remettre en question l’autorité et me sentir libre de mes propres idées et valeurs.

Sans oublier probablement les meilleurs solos de guitare connus de l’humanité… La musique de Pink Floyd est ÉPIQUE, et cette exposition vous donne une vue derrière le rideau, sur la façon dont elle a été créée.   À mon humble avis – À VOIR ABSOLUMENT ! »

Merci à Lee-La pour son témoignage et ses photos.

Conclusion

Après avoir jasé avec Michael Cohl et Tony Smith, le gérant de Nick Mason, qui a travaillé avec Pink Floyd, Genesis, Phil Collins et Mike Rutherford, je me rends compte
que tous ces collaborateurs forment une équipe gagnante et efficace. Ils possèdent chacun, des compétences et des spécialités complémentaires.

Tony Smith et Michelle Dunn

Cependant, je crois que c’est l’amour commun de la musique et du monde des spectacles qui fait en sorte qu’après plus de 50 ans, ils travaillent encore ensemble dans des projets créatifs.
Pour citer Tony Smith : « If you enjoy what you do, you do it well. », ce qui veut dire : « Si tu aimes ce que tu fais, tu le fais bien. » La qualité et l’amour de leur travail, semblent être les secrets, derrière la longévité de leurs collaborations et du succès de leurs projets.

Mais en attendant, n’oubliez pas que l’exposition ambulante de Pink Floyd : Their Mortal Remains, est une exposition éphémère. Lorsqu’elle prendra fin à Montréal le 31 décembre 2022, il n’y a pas d’autres dates d’exposition de prévues. Bien que rien ne soit exclu pour le futur, selon Michael Cohl, ne perdez pas l’occasion de venir la visiter.

Cela pourrait bien être votre seule et unique chance de profiter de l’exposition historique de Pink Floyd : Their Mortal Remains. Un jour, vous aussi pourrez dire : « J’y étais ! »

 

Michelle Dunn devant l’entrée du studio Abbey Road,  Londres, UK, 2022

 

Basé à Montréal,
Capitale mondiale du rock francophone

Photo de bannière : Michelle Dunn
BANNIÈRE : MEL DEE
WEBMESTRE : MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF :MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top