Spectacles

Elvis Expérience MTL

Elvis Experience: 45 ans après son décès, le King ressuscité.
Publié le 27 août 2022

Par Sylvain Lavallée

Hier soir, 16 août, 45 ans jour pour jour après le décès d’Elvis: The King of Rock and Roll, avait lieu au théâtre St-Denis, la première de la tournée: Elvis ‘72, avec Martin Fontaine, inspirée de la tournée: Elvis On Tour, qu’Elvis avait effectué à travers les États-Unis. 50 ans auparavant.

Suivront ses concerts bénéfices enregistrés sur les îles d’Hawaï, l’année suivante en 1973, qui mèneront à l’enregistrement du premier concert diffusé mondialement via satellite. J’ai vu les tournées de Martin Fontaine personnifiant Elvis, 5 fois. 3 spectacles de la tournée: Elvis Story, dont un spécial de Noël et 2 spectacles de la tournée Elvis Experience.

Avec quelques minutes de retard, les musiciens entrent en scène, suivi de l’entrée du King. La ressemblance est frappante malgré l’écart d’âge entre Martin Fontaine, et, le Elvis de 1972, (Elvis avait 37 ans, alors que, Martin en a 57 aujourd’hui, en 2022 !)

Le show commence avec l’intro habituel de tous les shows d’Elvis: Le Also Sprach Zarathustra, de Richard Strauss, Elvis entre en scène, et entame la chanson See see rider. S’en suivit un déferlement de succès les uns après les autres. J’avais visionné le dvd: Elvis On Tour sur dvd, pour me donner une idée du spectacle. Mais, ce que j’ai vu
hier soir fut totalement différent. Martin Fontaine, (faut que je me corrige plusieurs fois, j’ai tendance à écrire Elvis, au lieu de Martin !), n’a pas hésité à puiser dans le répertoire des années 50, aux tout débuts musicaux d’Elvis.

Les vidéos sur écrans géants en arrière- plan, nous ramenant dans le temps, en concordance avec les chansons. Pendant la chanson (Let Me Be Your) Teddy Bear, il lança des chiens en peluche dans la foule, pendant Love Me Tender, il descendit dans la foule pour serrer des mains au parterre. Habituellement, cette chanson dure plusieurs minutes qu’habituellement, parce qu’Elvis embrasse plusieurs fans, mais, pandémie oblige, on s’en est tenu aux poignées de mains. Et… il a épuisé tous ses foulards!

Crédit : Erick Labbé / Courtoisie LCQ Productions

La chanson Suspicious Mind, entre autres, a suscité beaucoup de réactions de la foule. Les fans se sont levés et rassemblés devant la scène pour danser à la demande du King. Le party a pogné plusieurs fois pendant la soirée !

Je dois souligner un moment magique qui est survenu au retour de l’entracte: Lors de la première chanson, dont j’ai oublié le titre, une femme a descendu la rangée à ma droite et s’est avancée sur le côté de la scène avec une dame âgée et frêle d’au moins 90 ans, aux beaux cheveux blancs. J’ai tout de suite pensé que c’était sa maman.
Quand Martin Fontaine l’a aperçue, il s’est essuyé le visage et le torse avec tout ce qui lui restait de foulard soit, une serviette à mains blanche et l’a tendue à la vieille dame. À la fin de la chanson, il a regardé la dame, lui a envoyé un baiser et lui a demandé: Would you marry me? La belle dame aux jolis cheveux blancs est repartie heureuse à son siège, accompagnée de sa fille.

Spectacle de Martin Fontaine, Théâtre St-Denis, en 2016. Vidéo: Luc Grisé

En complément au concert On Tour sur dvd, Martin Fontaine a puisé dans le répertoire de chansons du concert: Aloha From Hawaï de 1973. Notamment, avec les chansons: You Gave Me A Mountain, Fever, Johnny B. Goode, My Way et An American Trilogy, qui me fait verser une larme à chaque fois que je l’entend. Je dois dire que Martin Fontaine a une voix puissante, se rapprochant de celle d’Elvis. Sa performance d’hier sur My Way et An American Trilogy, m’a impressionné ! Il a terminé avec la traditionnelle: (Can’t Help Falling) In Love.

Un soirée magique, pour le fan fini que je suis depuis plus de 50 ans…

Heureusement qu’on peut voir le film Elvis, 2022

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Photo de bannière, ne vous méprenez pas, ce n’est pas Elvis, c’est Martin Fontaine!
BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top