Chroniques

Dominic Laroche Voïvod pt2

Dominic Rocky Laroche : l’aventure du Voïvod – Partie 2  
Entrevue et témoignages (suite de la partie 1)
Publié le 29 mars 2022 document exceptionel 

 

             Par Mel Dee

«  Rock, c’est mon frère, un ami depuis 35 ans, un talent naturel, un des meilleurs bassistes de rock, le premier bassiste avec qui j’ai joué et probablement celui avec qui j’ai joué le plus. On a fait plusieurs albums ensemble et des années de tournées. Doum Laroche, c’est aussi le meilleur gars que je connais.
Sérieusement! En 35 ans je ne me souviens pas de l’avoir entendu parler contre quelqu’un. Ce gars est d’une grande sagesse.
Toujours positif, toujours là pour encourager et aider.

Quelqu’un de foncièrement bien. Un gars qui a créé sa chance à coup de sourires, de tapes dans le dos et de bonnes vibes. Un gars déterminé qui a décidé de changer sa vie et de se débarrasser de ses démons et qui n’a jamais rechuté en 15 ans. Un exemple de détermination pour moi et bien des gens.

Tout ça a fait en sorte que le petit gars de Trois-Rivières est aujourd’hui bassiste de Voïvod, son groupe préféré » Steve Hill

Steve Hill. Photo: Nicole Joos

Steve Hill, musicien adoré et très respecté dans le monde de la scène québécoise, et bien au delà, comme l’a mentionné Rocky.  Steve Hill et Dominic (Rocky) Laroche, deux musiciens qui ont une immense affection l’un pour l’autre et une collaboration qui a marqué les début de l’aventure de Rocky. Un grand merci à Hill, pour ce magnifique message qui restera à jamais gravé dans cet hommage, avec ceux de ses amis, comme les fresques préhistoriques du désert. 

Hill et Laroche, une folle énergie!!!

Embarquement sur le Voïvod

« C’est quelqu’un de très loyal en amitié, toujours volontaire pour rendre service, un chic type. Rocky est dédié au groupe et on veut le garder avec nous pour toujours. On espère faire un long voyage avec Rocky dans les rangs de Voïvod » Daniel (Chewy) Mongrain

«  Rocky c’est la colle qui donne la stabilité au groupe. Il est très calme et a toujours une excellente vue sur la situation, même en cas de panique. » Away

Un rêve qui se réalise, une belle destinée pour Rocky comme pour son ami Chewy. Le fan de Voïvod embarque dans le vaisseau, les bras de ses complices et des fans grands ouverts pour l’accueillir. « Et c’est à deux minutes du spectacle que Snake m’a regardé et m’a dit : ce soir on te baptise ROCKY, nouveau membre de VOIVOD » Dominic Laroche

Voïvod accueille le nouveau bassiste Dominic Rocky Laroche le 12 juillet 2014. Photo Johanne Cormier

Mel: Le 12 juillet 2014, Festival Jonquière En Musique, malgré ton expérience de la scène, raconte nous ton premier atterrissage sur une scène avec l’équipage du Voïvod et ambassadeurs internationaux de La Ville de Saguenay?

Dominic Rocky Laroche: Le 12 juillet 2014 a été magique et chargé d’émotions. Mais avant tout il y a eu toute une logistique pour que je puisse faire le concert qui m’a été confirmé à peine quelques jours avant. J’étais en tournée avec Jonathan Painchaud et je devais ce soir là jouer à Tadoussac. Étant donné que la veille on était à Péribonka et le lendemain à St-Siméon, j’ai pu me faire remplacer, car pour Joe, il n’était pas question que je passe à côté de ce 1er concert avec Voïvod.
Donc j’ai pu assister à cette journée hommage rendu à Voïvod. J’étais dans la position du Fan de longue date qui allait dans quelques heures à peine monter sur les planches avec des icônes, nommés 1ers ambassadeurs du Saguenay. Encore aujourd’hui c’est surréaliste quand j’y pense. De rencontrer les familles, les amis, le conseil de la ville de Jonquière, qui tous me souhaitaient la bienvenue alors que je n’étais pas encore monté sur scène… c’était beaucoup d’émotions.

Première scène de Dominic (Rocky) Laroche aux côtés de Voïvod, le 12 juillet 2014. Photo Johanne Cormier

Les présentations se sont faites durant la 2ième chanson dans l’intro de Tribal Conviction. Je me souviendrai toujours de l’intensité qu’il y avait sur scène, le regard de Chewy qui comprenait précisément ce que j’étais entrain de vivre. On ressentait déjà l’approbation du public de Jonquière qui assistait à mes premiers moments. Je ne voulais rien manquer, je devais rester concentré à jouer les bonnes notes et aussi vivre le plus beau jour de ma vie!!

Comme je dis toujours depuis cette soirée mémorable…. c’est un rêve dans un rêve ! Je suis reconnaissant envers la vie et bien sûr MERCI CHEWY!!!

Mel: L’expérience de la scène avec Voivod se poursuit au  Festival Heavy Montréal avec METALLICA le 9 août, j’imagine que le fan heureux a pris le dessus par moments sur le musicien professionnel, en raison de la présence de Metallica?

Dominic (Rocky) Laroche: On poursuit dans le rêve éveillé avec mon 2ième concert le 9 août 2014 au Heavy MTL. Un des plus gros évènements heavy métal en Amérique sur le même line up que le plus gros groupe métal donc je suis aussi fan de longue date, METALLICA, en plus c’était les 50 ans de Snake!! Quelle journée!! Et oui le fan que je suis avait emmené quelques albums à faire autographier en pensant avoir l’occasion de rencontrer pour la première fois les gars de Metallica, mais je sais que la sécurité devait suivre des consignes et faisait très bien leur travail. J’étais là avant tout comme membre de Voïvod pour une première devant la foule montréalaise qui m’a très bien accueilli.

Dominic (Rocky) Laroche et The Wake la concrétisation d’une magnifique histoire, le fan qui enregistre un premier album avec son groupe adoré. J’imagine des montagnes russes d’émotions!!

Mel: Y a-t-il  un souvenir en particulier qui t’a marqué durant l’enregistrement de l’album  The Wake? Ou plusieurs?

Dominic (Rocky) Laroche et The Wake: L’Album THE WAKE s’est créé sur une période d’environ 2 ans. Dès que l’occasion était propice à créer, on s’y mettait. Le processus de création est devenu de plus en plus précis et efficace. Je constate que la chimie dans l’équipe est toujours en avant plan et ça se ressent dans le résultat de ce que Voïvod présente. Le respect qu’il y a entre nous, pour la musique, et pour les fans est une des valeurs qui est primordial pour nous.

Un bon souvenir que j’ai durant l’enregistrement est la fois où on a invité Breen Leboeuf (Offenbach) qui est un bon ami et fan du groupe, à venir voir l’environnement du studio RadicArt et entendre quelques passages des chansons en devenir. Ce jour la Snake enregistrait des vocals. Breen qui est un grand chanteur et qui en a vu d’autres, avait été très impressionné par la méthode de travail et l’efficacité de Snake. Je me souviens l’avoir entendu dire que ça devait être très exigeant performer du Voïvod. De mon côté, je vivais un moment marquant avec des légendes de mon adolescence!

Durant l’année 2015, les tournées ce sont additionnées. La 1ère a été avec Napalm Depth en Amérique du nord (Through Space And Grind Tour). Nous avions fait un split 7’’ avec At The Gate comme outil promotionnel sur lequel on y retrouve We Are Connected dédié à Piggy et Corey Mitchell. C’est le premier single enregistré au studio RadicArt (Francis Perron) et auquel j’ai participé à la création. Ensuite on a enregistré Forever Mountain. La première fois qu’on a joué cette chanson live c’était le 23 octobre 2015 à Wolverhampton UK, 1er spectacle du Depthcrusher Tour. Snake me l’a dédiée car mon père venait de nous quitter cette journée là. C’était un moment très émotif. Ensuite on a enregistré d’autres singles qui se sont retrouvés sur le EP Post Society sorti en 2016, qui lui a été dédié à Lemmy.

Une pensée au père de Dominic Laroche, grâce à ses parents, Voïvod et à son talent, Rocky est l’un des bassistes les plus aimés et respectés au Québec et dans le monde.

Synchro Anarchy

Mel: Un succès incroyable et  largement mérité. Comment vis-tu cette nouvelle aventure? (après beaucoup de défis et un travail acharné  pour la création et l’enregistrement de cet album)

Dominic (Rocky) Laroche: Comme le titre de l’album en est inspiré, la situation pandémique fut un tour de force pour arriver à mettre en place tous les éléments et de les livrer à temps et ainsi respecter les dates limites établies par le label Century Media Record. Dans une période très compliquée de se rencontrer pour créer, on a dû composer à distance par l’intermédiaire de l’internet en utilisant des logiciels de musique et un dropbox. Ça aura permis de nous familiariser avec des méthodes de travail à distance plus spécifiques.
Et bien sûr celui qu’on peut surnommer le 5ieme membre, le gars de la situation, et j’ai nommé Francis Perron. Jour et nuit durant le processus d’enregistrement, il faisait avancer l’album toujours avec grand respect pour les chansons. À chaque fois que j’arrivais au studio, si il n’était pas assis dans la régie devant la console, il avait son haut-parleur JBL à la main en train d’écouter un mix dans le but d’emmener ça plus loin! Il commençait à prendre la posture de sa chaise de studio…haha! Comme toujours, le studio RadicArt est l’environnement parfait pour se dépasser et arriver au résultat recherché. Et de vivre l’aventure aux côtés de cette équipe de rêve est un privilège. L’équipe qui gravite autour de Voïvod présentement est très efficace et très connectée. Elle est formée de gens qui sont tous fans du band. Ça augure bien pour le futur!

« Si vous avez eu la chance de jouer de la musique avec Rocky, vous allez comprendre exactement ce que je veux dire.
Rocky, c’est le gars que tu veux dans ton band à tous les points de vue. »
Francis Perron

Rocky et Chewy au Studio d’enregistrement RadicArt- Francis Perron

 « Bien que virtuose, il est toujours au service de la chanson et du groupe, Rock est un gars d’équipe, toujours prêt.  C’est aussi un merveilleux raconteur d’histoires. Intarissable, il est souvent l’âme du Party. Doum est exemple pour tout musicien par son attitude et sa rigueur au travail. » Frédéric Pellerin

Voyage à travers le temps 

Le titre Paranormalium est un téléporteur entre The Wake et Synchro Anarchy, Memory Failure entre Synchro Anarchy et Dimension Hatröss pour Rocky qui dois être particulièrement fière de son parcours depuis 2014 avec le quarantenaire vaisseau. 

Mel:  Si tu devais ABSOLUMENT choisir une chanson (coup de cœur) dans Synchro Anarchy, tu choisirais laquelle ? 

Dominic (Rocky) Laroche: Memory Failure est une des chansons sur Synchro Anarchy qui m’emmène à voyager dans une zone parallèle à celle de Dimension Hatröss du temps où j’avais 14-15 ans. Sûrement du fait que Chewy a composé 100% de la musique de celle-ci y compris la basse, me place dans une position où je l’écoute plus comme un fan. C’est la chanson parfaite pour conclure l’album. Je tiens à remercier Mike Rivard et Dominique Lavigne de nous avoir fourni en Alien Blood (meilleure sauce piquante ever) toute au long du processus d’enregistrement!

On comprend le côté pimenté de l’album, et parlant goût !!

Mel : Ton plat préféré? non pas les Doritos !!!!!

Dominic (Rocky) Laroche: Je dirais même que les Doritos auront été ma seule dépendance depuis ma sobriété qui dure depuis 2007. C’est vrai que les Doritos ont été mon pêché mignon durant quelques années, même que j’associais Dollorama au Doritos car leur sac à 2 piasses avait la quantité parfaite pour me rassasier. Chaque fois que je passais devant un Dollo, j’arrêtais me ramasser 1 ou 2 sacs pis là, j’achetais toujours d’autres bébelles dont j’avais pas nécessairement besoin. Par chance j’ai retrouvé l’équilibre et j’en suis revenu à la lasagne qui est le plat préféré de mon enfance depuis les soupers du dimanche chez ma grand-mère.

Mel: Quelles sont tes passions en dehors de la musique et des … Doritos !!!! ?

Dominic (Rocky) Laroche:  En dehors de la musique je suis un passionné du rollerblade et du snowboard, peut-être dû à ma quête de l’équilibre? J’ai ralenti mes activités dû à un accident de snowboard que j’ai eu il y a un an. Par chance, Karine ma blonde et ma famille, étaient là. Cette mésaventure m’a fait réaliser que d’être bien entouré aide à garder l’équilibre et donne la force d’avancer… un jour à la fois.

Et pour ceux qui connaissent mon affection pour Lemmy ET pour Voïvod

Snake et Rocky à Budapest. Photo : Barba Negra

Mel: Snake ou Rocky, qui as le plus de t-shirts Motörhead?

Dominic (Rocky) Laroche: Je dirais que j’ai un t-shirt de Motörhead de plus que Snake car il m’en a donné un de sa collection en cadeau. C’est comique car avant chaque spectacle lorsqu’on met notre costume de scène (jeans/t-shirt…haha) on se consulte toujours à savoir à qui le tour de mettre son shirt de Motörhead. Et en général je laisse Snake le porter fièrement… il a quand même rencontré Lemmy en personne qui lui, a porté des t-shirt de Voïvod !!

 Mel: J’aimerais beaucoup avoir un petit mot de ta part pour chacun de tes amis aliens du vaisseau Voïvod, y compris un mot en mémoire de Piggy

« Chaque  personne sur ma route aura eu une influence sur qui je suis aujourd’hui. On apprend beaucoup de nos expériences mais aussi de celles des autres. Une leçon qui me revient souvent est que dans certains contextes de la vie, il faut accepter les hauts et les bas et faire confiance, particulièrement dans ce métier où il ne faut pas trop anticiper ce qui nous attend, où on en sera dans un an. On doit savoir savourer ce qu’on a, et être prêt à toute éventualité. Bien sûr ça, il faut faire confiance et faire des choix pour avancer dans l’instabilité du métier d’artiste. Et quand on y croit tout devient possible. À l’aube de ses 40 ans, Voïvod en est une bonne preuve. » Rocky

Away. Voivod. Photo: Yngwie Vanhoucke

AWAY

« Pour moi et pour plusieurs artistes, AWAY est une source d’inspiration sur plusieurs plans. Ses illustrations nous font toujours voyager. À 15 ans dans un cours d’art plastique j’avais essayé de reproduire l’illustration d’Astronomy Domine (Album Nothing Face). Dans chaque croquis que j’ai tenté de faire on pouvait reconnaitre l’influence d’Away. Sur la batterie c’est une vraie machine humaine. Comme en art visuel, il a un style propre à lui. Il a une grande stabilité et un contrôle exemplaire sur tous les niveaux. C’est une fondation et un pilier très solide. Son sens de l’humour est très contagieux! Il démontre toujours un grand intérêt pour les gens qui vont vers lui et reste toujours très humble. C’est un privilège de partager cette aventure avec lui. RESPECT AWAY!!!  »

À SNAKE

Snake et Rocky. Voïvod . Photo: Yngwie Vanhoucke

« Denis ou SNAKE… où commence le personnage? Je dirais qu’il est tellement authentique que la fusion des 2 ne font qu’un! Son talent d’auteur est immense et c’est un interprète incomparable. Il a un cœur de 6’3’’ dans un corps de 6’2’’. C’est un être sensible aux autres et d’une immense générosité, souvent inconditionnelle. Toujours transparent et aussi très humble. Au moment où il raconte une anecdote (et je n’ai pas tout entendu en 8 ans), lorsqu’on pense que le punch est passé, 9 fois sur 10 il rajoute « faque là là » et il arrive avec un dénouement que seul Snake de Voivod peut nous raconter! Comme Away, il est un grand frère qui veille sur tout. SNAKE! SNAKE! SNAKE! »

À CHEWY

Chewy, Rocky et Snake. Voïvod . Photo: Yngwie Vanhoucke

« Vous connaissez peut-être l’anecdote que Chewy et moi étions présents au même spectacle de Voïvod de la tournée Nothing Face en 1990. Ce soir là, sans savoir que l’autre y était, on a reçu notre première dose de pur Voïvod en même temps. Comme Chewy dirait
« c’est dans notre ADN ».
Ensuite c’est en 1992 que j’ai vu Dan pour la 1ere fois. Il jouait au cegep de Trois-Rivières avec son groupe Martyr. Ce soir là j’ai compris qu’il irait AU TOP et qu’il aurait sa place parmi les grands!! Depuis toujours j’ai un immense respect et beaucoup d’admiration pour le musicien et compositeur qu’il est. Il est très vaillant, ne tourne jamais les coins ronds et il relève toujours les défis haut la main. C’est un ami de longue date qui est devenu un frère!

C’est aussi un excellent professeur de musique et je constate que j’ai beaucoup évolué musicalement depuis que j’ai joint le groupe.
Je suis fier de mon CHEWY!!
En grande partie, grâce à lui ,je vis un rêve dans un rêve  de m’avoir ouvert la porte à Voïvod !! Maintenant qu’il a appris le japonais, je vais en profiter pour lui redire car je lui dirai jamais assez « ありがとうダニエル » …j’espèce que le traducteur français/japonais a bien traduit parce que je n’ai aucune notion…hihi! »

À PIGGY

À tous les éternels fans de Voivod. Merci Nath Bob pour cette belle photo de Piggy d’Amour.

« J’ai tellement entendu parler du légendaire Denis ‘’PIGGY’’ D’Amour, et regardé des images sur lui depuis toujours, que j’ai l’impression de le connaître. Ce « MAÎTRE » a créé un univers musical dans lequel je voyage et où nous sommes tous connectés. C’est un honneur de pouvoir jouer son œuvre, spectacle après spectacle. Et c’est une belle façon de lui rendre hommage. Il a fait la différence dans le monde de la musique, et continue de le faire dans nos vies! RIP PIGGY… »

« Merci à vous tous qui embarquez dans cette aventure  à bord du vaisseau voivodien qui voyage depuis près de 40 ans!
WE ARE CONNECTED!  »

Dominic ‘’ROCKY ‘’ Laroche

Pour cette série hommage à nos héros extraterrestres, je me suis imaginée en ce personnage, M2D2, petite et étourdie, pas toujours facile à comprendre mais débrouillarde, qui a réussi à partir en voyage à bord du Voïvod pour la première fois. L’aventure a commencé avec et grâce à :
Chewy mon hôte virtuel passionné, très généreux et patient.
Snake m’a accompagné dans une ballade à travers l’histoire du Voïvod avec son grand cœur.
Away m’a fait embarquer sur le véhicule de Korgüll et téléporté dans son monde ailleurs.
Rocky m’a offert une fin de voyage avec beaucoup d’humour ,de reconnaissance et d’amour pour Voïvod.

Je devrai terminer l’article avec une chanson de nos héros québécois extraordinaires, mais à ma façon je dis:
JOYEUX 4OE ANNIVERSSAIRE VOIVOD ET MERCI D’EXISTER



 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE – PHOTO: WAYNE WILLIAM ARCHIBALD
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Bienvenue

Dans la FamilleRock!

To Top