Actualités

CCR Moore Osbourne

Dernière heure #123
En direct de la salle de nouvelles de Famille Rock!
Publié le 10 août 2022

 

Par André Thivierge

Un spectacle inédit de CCR refait surface. – Un enregistrement live longtemps perdu du concert de Creedence Clearwater Revival (CCR) au Royal Albert Hall de Londres en 1970 sera finalement rendu disponible plus tard cette année.

Creedence Clearwater Revival at the Royal Albert Hall présente John Fogerty, Tom Fogerty, Doug Clifford et Stu Cook qui interprètent des titres favoris comme « Fortunate Son », « Proud Mary » et « Bad Moon Rising », ce dernier pouvant être écouté ci-dessous. Les bandes multipistes originales de 1970 ont été restaurées et mixées par Giles Martin et l’ingénieur Sam Okell.

Prévu pour le 16 septembre, Royal Albert Hall sera disponible sur disque compact, cassette, numérique et vinyle.

Un film du concert intitulé Travelin’ Band : Creedence Clearwater Revival at Royal Albert Hall sera également disponible. Le film documente l’ascension du groupe vers la gloire et présente des séquences inédites. Réalisé par Bob Smeaton (The Beatles Anthology et Jimi Hendrix Band of Gypsies) et raconté par l’acteur Jeff Bridges, Travelin’ Band est la seule séquence de concert de la formation originale du groupe à être publiée dans son intégralité. Elle sortira le 16 septembre, mais les détails sur les lieux où elle pourra être visionnée n’ont pas encore été annoncés.

Une édition de luxe, 2LP/2CD/Blu-ray du coffret sortira le 14 novembre et comprendra deux vinyles 45 tours 180 grammes ainsi qu’un disque compact, plus un second CD avec la musique du film comprenant des enregistrements formateurs des premières années du groupe sous le nom de Tommy Fogerty and the Blue Velvets and the Golliwogs. Ce coffret comprend également une reproduction du programme original de la tournée de 1970, un poster 36×24″ et un livret de 16 pages avec un extrait du script de la voix off de Bridges.

Dans le film, Bridges s’émerveille des réalisations du groupe en 1969, alors que CCR sort Bayou Country, Green River et Willy and the Poor Boys. « En seulement 12 mois », dit Bridges, « le groupe avait réussi à placer cinq simples et trois albums dans le Top 10 du palmarès américain, dépassant les Beatles. Ils ont participé au légendaire Ed Sullivan Show et joué devant plus d’un million de personnes à travers l’Amérique, y compris les centaines de milliers de personnes réunies à Woodstock. John, Tom, Stu et Doug » ne sonnait peut-être pas aussi familièrement que « John, Paul, George et Ringo », mais Creedence disputait aux Beatles le titre de plus grand groupe du monde ».

Creedence Clearwater Revival at the Royal Albert Hall est désormais disponible en précommande.

Une biographie de Gary Moore à venir – Il figure parmi l’un des plus grands guitaristes de l’histoire du rock irlandais. Il quitte définitivement la scène le 6 février 2011.

Et aujourd’hui, on apprend que les fans pourront découvrir son incroyable parcours dans un livre qui rassemble des interviews de la famille, des amis et d’autres musiciens qui l’ont côtoyé comme Ian Paice, Sharon Osbourne, Greg Lake, Glenn Hughes et les membres de Thin Lizzy, dans le livre « Gary Moore : The Official Biography ».

Ecrite par Harry Shapiro, cette biographie -validée par les héritiers- sortira le 27 septembre et offrira aussi une vue détaillée sur les instruments sur lesquels il a joué et retracera en profondeur toutes les étapes de la vie de l’artiste.

Guidé au début de sa carrière par l’une de ses idoles, le guitariste Peter Green de Fleetwood Mac, Gary s’illustrera au sein de divers groupes : Skid Row, Colosseum II puis Thin Lizzy, et verra sa carrière solo s’envoler en 1990 grâce à la sortie de l’album « Still Got the Blues’‘.

Personnage intègre, discret, et parfois ombrageux, Gary Moore a commencé sa carrière très jeune, à la charnière des sixties et des seventies. Mais ce n’est qu’à partir des années nonante qu’il se dévouera entièrement au blues.

C’est avec cette musique qu’il jouait à ses débuts, qu’il put connaître le succès auprès du grand public, ainsi qu’à l’issue d’un chemin long et tortueux. Avant d’en arriver là, notre guitariste fut un véritable caméléon s’essayant à des genres et des combinaisons parfois très éloignés du traditionnel « 12 bar » et, reconnaissons-le, perdant parfois son temps avant de trouver la bonne formule qui le mena sur la voie du succès. (Source : RTBF)

Regardez Ozzy Osbourne et Tommy Ionni qui font un apparition surprise à la cérémonie de clôture des Jeux du Commonwealth. – La performance, que vous pouvez regarder ci-dessous, a commencé par un bref extrait de « Iron Man« , le simple classique de Black Sabbath en 1971. Osbourne est ensuite monté sur scène – pour le plus grand plaisir de la foule de Birmingham – et a rejoint Iommi pour une interprétation entraînante de « Paranoid« .

Les deux partenaires de Black Sabbath étaient accompagnés du batteur Tommy Clufetos et du bassiste Adam Wakeman (le fils de Rick Wakeman de Yes).

Il s’agit de la première performance publique d’Osbourne depuis son apparition en compagnie de Post Malone aux American Music Awards en 2019.

Regardez une performance récente d’Ann Wilson. – Wacken TV, la chaîne YouTube officielle du festival Wacken Open Air en Allemagne, a partagé des images de la performance solo d‘Ann Wilson de samedi (6 août).

La vidéo montre la chanteuse interprétant Barracuda, l’hymne classique de Heart, aux côtés de son groupe, The Amazing Dawgs.

Parmi les autres chansons de la prestation d’Ann Wilson figuraient Magic Man et Even It Up de Heart, ainsi qu’un certain nombre de pièces solo telles que Greed et Black Wing, tous deux extraits de son album Fierce Bliss récemment sorti.

La leader de Heart a également inclus plusieurs reprises telles que Rooster d’Alice In Chains, Love, Reign O’ver Me des Who et Immigrant Song de Led Zeppelin.

Parmi les groupes qui figuraient à l’affiche ce week-end aux côtés de Wilson, on trouvait les têtes d’affiche Till Lindemann, Slipknot et Judas Priest.

Le mois dernier, lorsqu’on a demandé à Wilson si elle avait des projets avec sa sœur et camarade de groupe Nancy pour célébrer le 50e anniversaire de Heart, elle a déclaré aux Record Grammy Awards : « Oui, nous avons des projets. Je n’ai pas la liberté de dire ce qu’il en est exactement parce que c’est encore trop tôt, mais c’est sûr. Ce sera l’année prochaine. Et nous allons faire quelque chose. C’est sûr. Nous sommes encore en train de le formuler. » À suivre!

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  !

Click to comment

Laisser un commentaire

Bienvenue

Dans la FamilleRock!

To Top

Fabriqué au Québec!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Pour Un Monde Meilleur!

%d blogueurs aiment cette page :