Albums

Bruce Springsteen Strong Survive

Analyse de l’album Only the Strong Survive
Springsteen reprend des standards soul
Sorti le 11 novembre 2022.

Note:  8 /10
Publié le 20 novembre 2022

Par Mel Dee

« Je voulais faire un album où je chante uniquement. Et quelle meilleure musique avec laquelle travailler que le grand recueil de chansons américain des années 60 et 70 ? »
Bruce Springsteen


Le Boss est de retour, à 73 ans, Bruce Springsteen est notre Soul Driver, il nous emmène en ballade dans sa voiture vintage, pour un retour aux sources. Un voyage à travers ses influences soul en se délectant de son 21e album, Only the Strong Survive, sorti le 11 novembre 2022, sous le Label Columbia Records.

Le rocker reprend des standards Rythm & Blues et soul

L’annonce d’un nouvel album de Springsteen à été faite seulement le 29 septembre 2022. J’étais surprise et bien enthousiaste à ce moment là, mais un soupçon de déception m’envahit apprenant qu’il s’agirait d’un album entier de reprises. R&B et Soul seraient à l’honneur avec la voix du Boss. Je me suis alors rappelée que Robert Plant à 73 ans avait aussi sorti, avec Alison Krauss, l’album Raise The Roof (2021) :

« Album de reprises qui témoignent de leur amour commun pour l’héritage de la musique traditionnelle américaine et britannique, vieux bluegrass, folk, blues, country, soul. »
Article Plant Krauss en tournée

Toujours en 2021, Deep Purple sortait leur premier album composé entièrement de reprises, Turning To Crime. Finalement pourquoi pas, si les légendes nous font découvrir des chansons du folklore américain, anglais ou tout simplement des chansons qui les ont marqués et influencés. Pour Springsteen, il s’agit du deuxième album de reprises après We Shall Overcome: The Seeger Sessions (2006).

Bruce Springsteen dépose sa guitare le temps d’un album, pour nous couvrir avec sa voix magnifique et réconfortante.

Le jeune Springsteen a été bercé au son du Rythm & Blues et de la soul. À 73 ans il revisite certains standards, voici une mise en bouche!

Dans son studio maison, Thrill Hill au New Jersey, en compagnie du producteur Ron Aniello et de l’ingénieur Rob Lebret, Springsteen pense et repense des airs qui l’on fait vibrer dans son adolescence. Certaines chansons sont assez sombres et nostalgiques. Après Letter To You, un album intime, celui-ci l’est tout autant, sans que cela soit une comparaison, mais dans les deux cas, Springsteen nous partage les sentiments que provoque en lui ces standards, comme des souvenirs et des confessions. 

La ballade commence avec la chanson titre:

Only the Strong Survive!
Artiste original: Jerry Butler
Album : The Ice Man Cometh – 1968
Label: Mercury

Des chœurs, les cuivres des E Street Horns et un air de cette vielle soul, qui tout comme le blues, est née grâce aux Afro-Américains, qui nous ont bercé depuis les champs de coton. L’ascendance du gospel et du Rythme & Blues, un amalgame doux aux oreilles depuis les années 5o, popularisé dans les années 60.

Jerry Butler est dans la lignée d’Etta James et de Ray Charles. Voici donc un bel hommage de notre rocker au cœur soul, à la voix chaude et rugueuse qui nous rassure. Cette interprétation reste très fidèle à l’originale.

Elvis Presley a repris cette chanson en 1968 sur l’album From Elvis in Memphis.

Soul Days
En duo avec Sam Moor

Artiste original: Dobie Gray
Album: Soul Days – 2000
Label : Cadre

La couleur est annoncée dans le titre et ce beau duo avec le légendaire soul man, j’ai nommé Sam Moor. Les deux monstres de la musique chantent  Dolbie Gray, un vieux routier de la musique soul et country de sa terre natal Nashville, Tennessee. Soul Days et le troisième titre de l’album éponyme sorti en l’an 2000, le premier album de Dolbie, Look, date de 1963 .

Au risque de me répéter,  sa voix et son entrain sont toujours aussi magnifiques. un admirable duo qui me fait penser au spectacle de 2009 où les deux ont enflammé le Madison Square Garden à New York, lors du 25e anniversaire du Rock And Roll Hall Of Fame.

Nightshift
Artiste original: Commodores
Album: Nightshift  – 1985
Label: Motown

Le 14 octobre 2022, Bruce Springsteen se tient en costume et avec une grande classe devant un micro, dans ce vidéo clip de la chanson Nightshift, deuxième titre dévoilée de l’album. Une interprétation plus proche du style tant aimé du Boss, évidemment moins rock, mais on retrouve bien ses vibrations entraînantes et envoûtantes. Un rythme entre claviers, riffs de guitare léger et des harmonies entraînantes. Grâce à cette reprise, j’ai appris que Les Commodores ont dédié cette chanson à deux légendes du Rythm & Blues, Jackie Wilson et Marvin Gaye. Lionel Richie avait quitté le groupe juste avant ce grand succès.

Do I Love You (Indeed I Do)
Artiste original: Frank Wilson
Single
paru en 1965
Label: Motown

C’est le premier single et vidéo clip du nouvel album de Springsteen, dévoilé le 29 septembre 2020. Comment la magie de Springsteen agit-elle ?  Il nous fait, avec ce titre, danser sous un rythme enflammé, une fougue et sa voix intacte. Il ferait aimer la soul au plus rétissant, s’il y en a. Il fait revivre cette pièce de collection de la Motown et Northern Soul. Déjà à l’époque cette chanson était un énorme succès. Frank Wilson était producteur chez Motown Records.

The Sun Ain’t Gonna Shine Anymore
Artiste original: Frankie Valli
Album : solo  – 1967
Label: Smash

Bien que Valli, un des gentlemen des The Four Seasons est associé plus au rock’n’roll et au pop rock, cette version de Springsteen va plutôt dans la soul …contradictoire diriez-vous, ou intéressant !
Cette reprise me laisse un peu sur ma faim, j’avoue je préfère l’originale. La puissance du Boss n’y est pas,  ressentant plus de la souffrance dans la voix. Justement ce n’est pas un étalage de son talent … nul besoin, c’est par l’émotion qu’il communique avec cet album, l’interprétation de The Sun Ain’t Gonna Shine Anymore en est la preuve.

Cette chanson a été entre autres reprise par la belle Cher sur l’album It’s a Man’s World (1995)

Turn Back the Hands of Time
Artiste original : Tyrone Davis
Album : Turn Back The Hands Of Time – 1970
Label : Dakar Records

Springsteen, reprend un titre du fils du Missisipi, Tyrone Davis, un des plus grands chanteurs soul des années 70 et connu pour la Chi-Soul, ou la soul de Chicago. Comme pour Nightshift, Do I Love You (Indeed I Do) et Don’t Play That Song, le vidéo clip est intimiste et entraînant. Des musiciens et un petit public entourent le Boss, avec sa simplicité et son charisme incroyable. 

When She Was My Girl
Artiste original : Four Tops

Album : Tonight! – 1981
Label : Casablanca Records

Nous arrivons à cette reprise du groupe The Four Tops formé en 1953 et intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 1990. Un pur son Motown, malgré le label différent, car à partir de 1970 Motown a modifié son approche avec les anciens groupes, reste que Four Tops est un bébé du légendaire label. La version Springsteen est identique, mais sa voix fait chavirer, son she’s gone donne des frissons et le subtil solo de guitare de Ron Aniello fait oublier que ça se passe en 2022. 

Hey, Western Union Man
Artiste original : Jerry Butler
Album : The Ice Man Cometh – 1968
Label : Label Mercury

Cet album est aussi un hommage particulier à Butler, après la chanson titre de l’album, Only the Strong Survive, voici un deuxième titre du même album de Butler – Hey, Western Union Man. 

I Wish It Would Rain
Artiste original : The Temptations
Album : I Wish It Would Rain – 1968
Label : Motown (sous l’ empreinte Gordy Records)

Souvenez-vous des chansons My Girl des Rolling Stones ou de la chanson Papa Was a Rollin’ Stone !! elles sont du groupe de Détroit fondé en 1961, The Temptations, les légendaires au répertoire grandement repris. Ici Springsteen donne un nouveau souffle à cette chanson produite par Smokey Robinson et coécrite par Rodger Penzabene de la Motown. Elle renferme une douloureuse histoire, une rupture, une histoire vraie étant donné que malheureusement Penzabene s’est enlevé la vie.

Si la voix du chanteur David Ruffin était très émouvante, celle de Springsteen n’en est pas moins, je me souviens alors de son album Tunnel of Love sorti en 1987.

Don’t Play That Song
Artiste original : Ben E. King
Album : Don’t Play That Song! – 1962
Label : Atlantic Records

Le troisième titre révélé avant la sortie de l’album, le 28 octobre on découvre Don’t Play That Song. Sans doute ma chanson préférée de l’album, étant donné que je connaissais déjà assez bien l’originale. Je vous promets un sourire avec la version du Boss. Magnifique interprétation avec un jeu Springsteen/choristes.

Any Other Way
Artiste original : William Bell
 
Album :
The Soul of a Bell – 1967
Label :
Stax Records

I Forgot to Be Your Lover
En duo avec Sam Moor
Artiste original : William Bell
Single :1968
Label :  Stax

Deux chansons qui se suivent de Bell. Le superbe duo est de retour, avec I Forgot to Be Your Lover. Si Billy Idol a rendu célèbre cette chanson sur l’album Whiplash Smile (1986), cette version influencera à son tour la jeune génération. Une invitation aussi à découvrir cette légende du Memphis sound qu’est William Bell.

7 Rooms of Gloom
Artiste original : Four Tops

Single : 1967
Label : Motown

Un autre hit des Four Tops, repris dans cet album, 7 Rooms of Gloom s’était glissée au numéro 14 du Billboard Hot 100 à l’époque. Springsteen se transforme en un prêcheur du cœur qui s’adresse à l’être aimé. Laissez-vous emporter, n’ayez pas d’attentes, ne cherchez pas d’originalité, ce n’est point le but de ces reprises. Plongez-vous plutôt dans les belles années glorieuses de la musique. (Pat Benatar l’a aussi interprétée).

Bruce springsteen au Tonight Show 2022.

What Becomes of the Brokenhearted
Artiste original : Jimmy Ruffin

Album: Sings TopTen – 1966
Label : Soul

Le ton assez triste, des rêves brisés, le bonheur n’est qu’une illusion et le cœur brisé. Une chanson mélancolique et une âme confuse. La cadence et le ton du Boss est très intense, nous le sentons ému. Ron Aniello joue de plusieurs instruments, les chœurs et le E Street Horns entourent la voix de Springsteen.

Someday We’ll Be Together
Artiste original : Johnny & Jackey
Single :
1961

Avec cette chanson popularisée par Diana Ross & the Supremes, Springsteen récidive, car il l’avait déjà reprise sur son album The Promise en 2010. 

Des reprises très fidèles aux versions originales

« J’ai essayé de leur rendre justice, à tous – et aux fabuleux auteurs de cette musique glorieuse. »
Springsteen

En toute simplicité, la légende Springsteen n’a nul besoin d’en faire trop,  il ne fait  qu’interpréter fidèlement la musique de l’âme. Évidemment, pour certaines chansons, j’ai préféré la version du Boss, son but de rendre hommage et de faire découvrir le monde de la soul est atteint, j’ai découvert plusieurs chansons.

Nous arrivons à la fin du road trip avec un des plus grands et charismatiques chanteurs du monde, un guitariste parmi les plus prestigieux et un rocker au cœur d’or. Depuis Greetings from Asbury Park, N.J son premier album sorti en 1973 à Letter To You en 2020, il est une idole, un monument. Aujourd’hui, avec Only the Strong Survive, comme un père, un grand-père, Springsteen nous a raconté une tranche de sa vie d’homme et de musicien.

La mention Volume 1 est apposé sur cet album, suggérant une suite de reprises, j’espère aussi un futur album où le Boss reprend sa guitare, cet objet magique qu’il a déposé le temps d’un album.

L’âme Rock ‘n’ Soul (titre de l’album de Solomon Burke 1964) de Springsteen et sa voix atypique sont si émouvantes et nous emportent dans une autre époque. Une note de 10 aurait été adéquate pour l’interprétation, mais cet album, pour les âmes rock, est plutôt un collector à avoir absolument, même s’il ne sera pas beaucoup écouté.

Vous retrouverez Bruce Springsteen dans l’émission The Tonight Show après ses représentations, du 14 novembre au 16 novembre, il donnera une nouvelle apparition pour le spécial de lAction de grâce, le 24 novembre 2022, interprétant les chansons de son nouvel album.

Springsteen et le E Street Band seront en Tournée pour 2023.

Dates de la tournée

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci ! Visitez notre boutique.

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!