Albums

AraPacis Suburban Mist

Entrevue avec AraPacis
Analyse de l’album Suburban Mist
Invités sur l’album: David Stone et Derek Sherinian
Sorti le 1 novembre 2022.

Note:  9 /10
Publié le 9  novembre 2022

Par Mel Dee

« Le clavier de David Stone qui a fait partie de l’un de mes groupes préférés.
Rainbow, vient apporter une dimension réconfortante au bon vieux rock qu’on aime.»
Article AraPacis Waterdog

Le couple majestueux du Rock québécois est de retour avec Suburban Mist le 9e album de leur groupe AraPacis, paru le 1 novembre 2022.

Michelle et Jerry. AraPacis.

Michelle Macpherson (voix) et Jerry Fielden (guitare et mandoline)  sont toujours unis dans la vie comme dans la musique et entourés des plus grands musiciens.

Voici, un amuse-gueule, la chanson titre de l’album Suburban Mist

Pour ce nouvel album nous retrouvons de nouveau le grand David Stone, le magicien du clavier, celui qui nous accompagne encore aujourd’hui à chaque écoute du mythique album de Rainbow, Long Live Rock ‘n’ Roll.

Stone cède le clavier sur le titre Suburban Mist à Derek Sherinian.

Jean Audet est à la basse
Scott Haskin à la batterie, sauf pour le titre Music, You and Wine sur lequel on entend le  talent du batteur Mathieu Roy.
Gwendolyne Krasnicki,
est violoniste sur Unjustified  et Music, You and Wine

Gillan Macpherson-Briggs, le fils de Michelle et Jerry fait les chœurs sur In Hell, I’m Home.

Après l’analyse du précèdent album d’AraPacis, Waterdog, je suis curieuse de découvrir la direction prise sur ce nouvel opus. Mais suspense, avant l’analyse de l’album, voici l’entrevue de Jerry et Michelle. David Stone n’a malheureusement pas pu participer à l’entrevue, ayant perdu un cher ami, nous lui offrons toutes nos condoléances.

Entrevue

Mel: AraPacis étonne par la longue liste de musiciens talentueux invités comme Stone, Don Airey, Vinny Appice, etc. Comment choisissez-vous vos invités sur les albums en général ? Et comment s’est passé la collaboration avec Sherinian pour le titre Suburban Mist ?

Jerry : Notre premier invité de marque fut Guy LeBlanc (RIP) de Camel qui nous a fait deux chansons superbes aux claviers. Pour Don Airey, je l’ai rencontré à travers Deep Purple et Ian Gillan pour qui je fais de la traduction.

AraPacis

Jerry, Michelle et Gillan avec la légende Ian Gillan

Don Airey de Deep Purple avec Michelle Macpherson et Jerry Fielden

Aussi John Gallagher de Raven a fait la basse sur presque tout notre 5e album System Deceive. On a aussi eu beaucoup de super invités talentueux de Montréal comme Dwane Dixon, Phil Mius d’Entremont, Rick L. Blues (RIP), Marc Retson, JD Slim, Regan Toews, Pierre Ryan (un membre original d’AraPacis), David McGregor, Bayla, Isanielle Enright, Mel Leclerc, Tom Thodrekr Krighammer, Lorrie Snyder et surtout Gwendolyne Krasnicki (Galiya) au violon, qui s’est jointe au groupe pour les 3 derniers CD.

Pour Vinny Appice ce fut à travers Steph Honde (Paul Di’Anno, etc.) qui a aussi fait des beaux soli sur quelques-unes de nos chansons!

« David Stone que j’ai invité à travers Facebook a fait des solos sur la chanson Order of the Ember Queen
sur l’album Paradox of Denial, puis s’est joint officiellement au groupe après ça. »
Jerry Fielden

David Stone. Ex Rainbow. AraPacis

« Derek Sherinian a été superbe, il a tout fait ça en deux heures dans son studio une fois que je lui ai refilé les pistes
et la direction générale de la chanson, un vrai pro! »
Jerry Fielden

Derek Sherinian

Sherinian a fait partie du groupe Dream Theater, actuellement il est membre de Planet X2. Il est aussi à l’origine de Sons of Apollo et Black Country Communion. 

Mel: Michelle, est-ce que tu composes ou écrit les textes ? Si oui, sur quelles chansons de cet album ?

Michelle: Je trouve généralement un titre ou quelques lignes ici et là, puis je les partage avec Jerry et s’il veut les utiliser, il peut le faire.

Mel: Michelle, quels sont les groupes que tu aimes ou écoutes le plus… Tes albums fétiche ?

Michelle: J’écoute beaucoup de styles de musique différents mais le rock classique et le heavy métal sont ce que j’écoute le plus (Deep Purple, Black Sabbath, Alice Cooper, etc.) Pour les albums, c’est impossible de faire une liste de tous mes favoris mais Deep Purple In Rock est toujours au sommet.

Vous me voyez ravie de cette réponse, un beau point en commun que j’ai avec Michelle, l’amour de Deep Purple.

Mel : Le thème qui est souvent revenu dans les albums sortis ses dernières années est la pandémie – le confinement .. Quels sont les thèmes récurrents dans Suburban Mist ? Vos inspirations ?

Jerry: Ici, toujours le sort de la planète et des humains, ça ne va pas très bien. Aussi un peu l’amour pour compenser.

Mel: Dans un album, il y a toujours une chanson spéciale pour le groupe ou celui qui l’a écrite. Michelle et Jerry, quelle chanson de cet album vient le plus vous chercher, la plus (intime) ?

Jerry: Pour moi, Suburban Mist qui est la pièce titre avec Derek Sherinian aux claviers qui a un fond mystérieux.

Michelle: Unjustified, parce que c’est heavy!

Mel: Diriez-vous que Suburban Mist se démarque – beaucoup – de vos précédents albums ? Avez-vous aimé explorer un nouveau son, différent en matière de compos, arrangements, enregistrements ?

Jerry: AraPacis est toujours en train de composer selon une variété de styles, sans limites véritables, dont la composition Rural Mist qui va peut-être surprendre par son style country, mais qui fait quand même partie de notre démarche musicale. Donc non, pas de gros changements car le changement lui-même fait partie de notre ADN!

Mel: En parlant d’enregistrement, où s’est déroulé celui de Suburban Mist ?

Jerry: Dans notre studio maison à Michelle et à moi dans la banlieue de Montréal; à Pineapple Sound près de Vancouver pours les claviers de David et au studio maison de Scott pour la majorité de la batterie.

Mel: Gillan participe sur une chanson de l’album,In Hell, I’m Home, comment voyez-vous son avenir musical ? Joue-t-il d’un instrument ?

Jerry: Oui, il fait les chœurs sur In Hell, I’m Home. Il apprend les claviers et est rendu pas mal bon, peut-être un enregistrement sur un album dans un futur proche ?

Michelle: Gillan est un jeune homme très talentueux, donc j’espère qu’il continuera à pratiquer et à jouer pendant de nombreuses années à venir. Il joue des claviers et nous aimerions qu’il joue sur nos albums à l’avenir.

Gillan Macpherson-Briggs

Mel: La pochette de l’album Suburban Mist est assez différente des précédentes, plus réaliste. Un mot sur la pochette, sa signification ?

Jerry: La peur de l’inconnu au sein d’un paysage familier.

Pochette de l’album Suburban Mist. AraPacis. 2022

Mel: Prévoyez-vous une tournée ou avez-vous des dates de Spectacles à nous donner ?

Jerry: Possiblement l’année prochaine – c’est dur de réunir tous les joueurs, ayant du monde à Vancouver et Las Vegas, donc peut-être avec des joueurs locaux pour ceci.

Analyse d’album 

À travers la brume, les premières notes de la chanson Urban Mist, une batterie qui lance le ton. Quelques secondes de perdition avant de me faire rattraper par la voix du diable. Juste WOW, l’ensorcelante beauté, Michelle, mystérieuse et mystique, nous arrache l’âme avec son jeu entre chant guttural et lyrique ! Un pur plaisir pour moi. Je suis le public cible. Soutenue par la guitare lourde de Jerry, une brume inquiétante qui loin de nous faire une marche arrière nous invite à avancer.

Tout à coup c’est Derek Sherinian qui nous guide avec le titre Suburban Mist, un brin oriental,  métal et toujours un air mystérieux,
Je ne sais si c’est l’influence de ma vieille oreille de 36 de rock ou de Stones, qui n’est pourtant pas sur cette chanson, mais y a un quelque chose de Still I’m Sad de Rainbow dans Suburban Mist. Je vous invite à écouter les deux, c’est subtil mais seriez-vous d’accord avec moi ??

Jerry Fielden. Arapacis. Crédit photo: Manon Tremblay. daily-rock.ca

Sur une belle lancée, je suis dans l’ambiance d’AraPacis sans surprise, et tout a coup j’ai cru qu’une pub a interrompu l’écoute … Ah mais qu’est-ce que c’est que cet air .. country métal !!! Un pur hasard, je n’avais pas lu le titre de la 3e pièce de l’album, Rural Mist. Ils ont osé, le seul point est cette impression d’écouter deux bonnes chansons mélangées en une. Il faut probablement une réécoute. Assez déroutant mais pas du tout mauvais.. Cela m’a fait penser à l’album Rebel Meets Rebel, réunissant Pantera et le chanteur country David Allan Coe. 

In Hell, I’m Home, le quatrième titre de l’album, remet la boussole pointée vers le son pure rock et dirais-je du Arapacien. Une longue intro de guitare endiablée à la Fielden. Le trio mère, père et enfant sont réunis avec Gillan pour les chœurs. Une belle promenade dans l’univers de ce groupe atypique.

Mel: Qu’est-ce que David Stone a emmené à cet album ?

Jerry: David, sur cet album, a été très créatif. Il a participé à l’écriture d’au moins 3 chansons. Surtout sur Cage of Fog où il a écrit une mélodie sur l’orgue qui poigne aux tripes, un air très envoûtant.

David Stone sur le Steinway au Pineapple Sound Recording. Photo: Tyler Christiaens

La magie de David Stone est là. Une pièce absolument magnifique. Les arrangements, à mon avis sont excellents, possiblement la chanson la mieux travaillée de l’album. Les prouesses vocales de Michelle sont à leur apogée. Clavier et batterie comme deux personnes qui avancent main dans la main, une harmonie règne sur l’ensemble des musiciens. Et le son enragé de la guitare de Jerry, sa signature est bien présente mais se marie parfaitement à l’ensemble de la pièce

Jerry: Aussi sur Unjustified où lui et Gwendolyne s’échangent de très belles mélodies exotiques tout le long de la chanson, des airs qui font très musique de film. Il fait aussi un solo d’orgue hard rock très classique sur Music, You and Wine.

Je confirme le duo Michelle-Gwendolyne (voix-violon) est comme une danse. Unjustified garde le niveau de l’album avec les titres Suburban Mist et Cage Fog.

La finale est tout autant magique, Music, You and Wine. Du prog rock avec une recette de compos et d’arrangements inspirés de plusieurs styles, ce qui rends la musique d’Arapacis bien unique   et une note quasi folklorique. Je fus pratiquement déçue que cette danse se termine. Ce titre est un coup de fouet à l’album.

En conclusion

La pièce titre et les trois dernières chansons sont un délice musical !!  l’univers mystique d’AraPacis est toujours présent. Une belle promesse pour les futurs projets musicaux, que j’attends déjà impatiemment. En espérant que ce trio final incroyable n’est que la prémisse du prochain album, avec un 10\10 qui pointe son nez. 

Michelle Macpherson est incroyable. Elle procède un éventail vocal a faire pâlir chanteurs et chanteuses de rock et même de classique. Cependant la présence de toutes les tonalités en même temps, sur certaines chansons, peut déséquilibrer autant qu’impressionner. Sa voix maléfique est magnifique. C’est aussi l’originalité et la force de cette chanteuse  incroyable.

Michelle Macpherson . Arapacis. Credit photo: Manon Tremblay. daily-rock.ca

AraPacis mérite d’enregistrer dans les plus grands studios d’enregistrement. Leur talent en vaut la peine, Un groupe pas comme les autres !

Encouragez AraPacis :

Bandcamp        Spotify         Facebook

« Merci à toi, à nos fans et tous les lecteurs de Famille Rock! » Jerry Fielden

Longue vie à AraPacis
Famille Rock

Michelle Macpherson, Gillan Macpherson-Briggs, Jerry Fielden (AraPacis), avec notre grand gardien du rock Géo Giguère.

 

Fabriqué au Québec
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone

PHOTO BANNIÈRE : Myriamfrancoeur.com
BANNIÈRE |TRAITEMENT IMAGE : MEL DEE
WEBMESTRE : MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top