Chroniques

Selling : Vente réussie!

We Know That We Like Genesis #25
Une série sur toutes les époques de ce groupe chéri des Québécois
Publié le 19 mai 2021

 

Par André Thivierge

Selling England By The Pound (SEBTP), un album marquant du Genesis classique est lancé !

Peter Gabriel, Tony Banks, Mike Rutherford, Phil Collins et Steve Hackett lancent le 5e album de Genesis (le 4e avec Charisma) le 13 octobre 1973.  Celui-ci atteint la 3e position au palmarès britannique, un premier Top 10 pour le groupe.

En Amérique du nord, Genesis a bénéficié d’un changement d’étiquette. Atlantic Records a pris la relève de Buddah Records ce qui a aidé les ventes de SEBTP. Grâce à ce changement significatif, ce sera la première fois que le groupe atteindra le Top 100 du Billboard, obtenant la 70e position.

Un premier simple à succès

Ce fut le premier album avec un simple à succès au palmarès. I Know What I Like atteindra la 21e position au palmarès britannique avec Twilight Alehouse en face B. Le simple aurait probablement été encore plus populaire si le groupe n’avait pas décidé d’abandonner l’idée de lancer un film promotionnel en appui à celui-ci.

Un clip était disponible, tiré du film Tony Stratton Smith Presents Genesis in Concert, enregistré aux studios Shepperton en octobre 1973. Ni le clip promotionnel, ni le film lui-même n’ont été lancés (même si des extraits ont circulé non-officiellement).

Selon Tony, « la sortie de I Know What I Like en simple nous a aidés un peu et nous a apporté du prestige. En général, nos fans avaient tendance à nous rester fidèles, ils nous suivaient et ne nous oubliaient pas. J’aimais particulièrement à ce moment être le groupe favori d’un public très réduit. C’était une situation réellement excitante, nous avions des fanatiques, et c’est pourquoi, des albums comme SEBTP se sont très bien vendus. »

Genesis dit non à la populaire émission Top of The Pops !

Mike raconte que « seul Dieu sait pourquoi, nous avons fini par écrire un simple à succès, I Know What I Like.  Soudainement, 4 ans trop tard (après la sortie du premier simple en 1969), voilà que Top of The Pops frappe à la porte.

On leur a dit non bien sûr ! Nous étions un groupe d’albums, pas un groupe de simples. Nous n’avions pas de problème à ce que la chanson soit jouée mais il n’était pas question d’aller à la télé et y sourire. Notre gérant n’en revenait pas, pauvre lui. C’était notre seule chance de vendre des disques et d’être connus et qu’est-ce qu’on a fait ? »

Phil donne sa version de l’histoire : « Nous avons décliné l’offre de Top of the Pops, cette institution hebdomadaire de la BBC, de crainte que nos fans ne nous reprochent d’apparaître dans une émission grand public. Au fond, on n’était pas trop partants non plus. On traçait notre propre route et, tout comme on ne fait pas confiance aux festivals (aucun droit de regard sur la mise en scène, et leur public n’est pas le nôtre), on ne fait pas confiance à la télévision. »

Des critiques positives de l’album

La presse musicale a été très impressionnée par l’album. Notamment, le magazine Sounds notait que « les compositions sont mélodiques et naturellement intuitives dans leur construction, le jeu musical est enjoué et extrêmement précis. L’album demeure fluide et écrit de manière à obtenir le meilleur impact possible. »

Barbara Charone du New Musical Express notait que c’était le meilleur et le plus aventureux album de Genesis jusqu’à présent.

Selon Chris Welch de Melody Maker, le 20 octobre 1973,  «  Selling England By The Pound est un album conçu de toute beauté avec beaucoup d’originalité.  Peu de gens s’attendaient à ce type d’album. » Aux États-Unis, Paul Gambaccini de The Rolling Stone était moins convaincu mais appuyait tout de même l’album. « Musicalement, leur approche artistique, en petites doses est engageant. Et un groupe qui crée quelque chose de différent, parmi cette scène pop stagnante mérite d’être encouragé ».

Un album qui a traversé le test du temps

À rebours, les revues contemporaines citent souvent cet album comme le meilleur de la carrière de GenesisPlanet Rock décrit celui-ci comme « plein de longueurs romantiques, brillant et terriblement anglais. »  Stephen Tomas Erlewine du All Music Guide notait « qu’il s’agissait d’une collection de courtes histoires, fables et contes de fée et c’était aussi un album rock qui était composé de chansons inoubliablement créatives ».

En 2012, The Rolling Stone Magazine a classé SEBTP au 7e rang des meilleurs albums progressifs de tous les temps.

Celui-ci s’est aussi classé dans la liste des 10 albums classiques de rock progressif d’IGN Entertainment en 2008 qui relevait l’élégance subtile, les textures sublimes et la splendeur lyrique de l’album.

Des grands musiciens ont encensé l’album

L’album a été encensé par plusieurs musiciens. Le batteur de Rush, le regretté Neil Pert a indiqué que « je pense que Selling England By The Pound est un chef-d’œuvre de batterie.  Excellente performance du batteur, un son merveilleux et les arrangements. »

L’ex-leader de Marillion, Fish a qualifié SEBTP de l’album définitif de Genesis. Il a salué la qualité émotive et indiqué que les jeux de mots étaient une des choses qui ont eu une influence sur lui et l’a inspiré dans sa carrière.

L’ex-Beatles, John Lennon a de son côté affirmé pendant une entrevue à la radio qu’il aimait l’album. Steve, qui a entendu celle-ci était très encouragé par cet appui inattendu.

Des essais solos, un changement de gérance et une nouvelle tournée

Plusieurs événements coïncideront avec la sortie du nouvel album. On note le retour d’Anthony Phillips dans l’entourage de Genesis qui encouragera deux de ses membres à travailler des pièces solos.

Aussi, le groupe se rend compte qu’il est très endetté. Le tout entrainera un changement de gérance. Et une longue tournée européenne et nord-américaine de plusieurs mois suivra. Parmi les villes visitées, le groupe retournera au Québec (dont Montréal pour la première fois) à deux reprises.  À suivre !

 

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top