Spectacles

Dionysos 53 ans après

Dionysos à Ste-Martine près de Valleyfield 
Publié le 12 avril 2022

 

Par Yves Monast

Paul-André Thibert nous présentait ce samedi 8 avril 2022 au Vieux Ste-Martine, un spectacle à guichet fermé. Au même endroit où il jouait à 15 ans comme bassiste. Dans cette salle qui appartenait aux Chevaliers de Colomb. Donc un retour aux sources pour lui.

Arrivent sur scène les musiciens qui accompagnent Paul-André Thibert lors de ses spectacles : David Savoy (claviériste), Pierre Dubois (batteur), Normand Cyr ( guitariste), Stanley Willis (bassiste), Éric Bernard (guitariste et aussi producteur de l’album éponyme de Paul-André Thibert), ainsi que Gaétan Bergevin (guitariste). Un départ avec la pièce Au Ciel, un hommage à trois musiciens disparus. (J.P. Forget, Éric Clément et Phil Bech) et aussi la pièce Je Chante du Blues, dédiée à sa sœur Dominique. À part ces deux morceaux, les autres chansons sont en majorité Rock. Paul-André laisse aussi la place à Éric Bernard pour une pièce instrumentale Winter’s Groovin Out. Et aussi à Gaétan Bergevin pour Misère Noire.

Petite entracte où l’on présente un message vidéo de Robert Lepage (le batteur de Dionysos). Il ne peut se joindre au groupe sur les conseils de son médecin. J’en profite pour jaser avec un ancien roadie du band et aussi avec Alain Malette, un fan et membre de la Famille rock.

Dionysos

Arrive sur scène, pour cette deuxième partie consacrée aux pièces de Dionysos: André Mathieu (claviers), Alain Paquette (guitare) Fernand Durand (basse) Normand Cyr (guitare) Pierre Dubois (batterie), Éric Bernard (guitare) et Paul-André Thibert (chant et flûte à bec). On part le bal avec  J‘ai jamais et S’ul Yiab, deux pièces qui au départ étaient sorties qu’en 45 tours. J’ai d’ailleurs la copie canadienne et française.

On poursuit avec deux morceaux de l album Changé d’Adresse. Un Bec, une Caresse, Ostie d’problème (instrumentale) et Vancouver (album Pionniers). Et on termine avec Suzie et  L’Âge d’or. Deux classiques du premier album Le Grand Jeu.

Bien sûr que les spectateurs allaient en demander plus. et on a eu droit à des compositions que le groupe revisitait autrefois en spectacle. C’est à dire Wring that Neck (hard road) de Deep Purple et deux chansons de The Allman Brothers Don’t Want You no More et It Ain t my Cross to Bear pour finir avec Mon Vieux Rock, une autre de l’album de Paul-André Thibert composée dans les années 70 avec son ami le guitariste Alain Paquette.

À noter que le bassiste Jean-Pierre Legault, bassiste original de Dionysos n’a pu se joindre au spectacle. Mais Paul-André a lu une lettre qu’il lui avait adressé à propos de toutes ces belles années de complicité. Il faut aussi mentionner que Paul-André serait partant pour un deuxième spectacle. Avis aux producteurs.

Yves Monast en compagnie du claviériste de Dionysos, André Mathieu   Photo : Mario Vallée

Cette soirée marquait aussi le lancement du coffret L’intégrale de Dionysos. Pierre Markotanyos ( 33 tours / Return to Analog) était d ailleurs présent pour la vente à la fin du spectacle. À noter qu’il avait reçu le tirage de 500 coffrets la journée même.

Donc, une très belle soirée d ambiance avec des fans comblés. J’ai même eu le plaisir de jaser avec Renée la fille unique d’Éric Clément (r.i.p.)

Dionysos est un groupe rock québécois, originaire de Salaberry-de-Valleyfield. Formé en 1969 au collège de Valleyfield, Dionysos est le premier groupe de rock québécois à avoir un répertoire de compositions originales entièrement en français. (source Wikipedia)

Voir l’entrevue de Paul-André Thibert avec Géo Giguère, le 26 mars dernier.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, Capitale mondiale du rock francophone!

Photo de bannière : Mario Vallée
BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!

Pour Un Monde Meilleur!