Spectacles

Nightwish Vienne 2022

Nightwish à Vienne
Publié le 18 décembre 2022

Texte/Photos: Patrick Loiselle

Quand Nightwish a sorti l’album Human. :II:: Nature, 2e d’une trilogie débutée avec Endless Forms Most Beautiful, dont nous verrons la conclusion possiblement vers la fin 2023, le plan était évidemment d’en jouer la majeure partie live et Nightwish est vraiment à son mieux dans ce contexte. Malheureusement, même les meilleures intentions peuvent dérailler et ce n’est pas une, mais deux fois que la tournée européenne a dû être reportée. Finalement, cette fois serait la bonne.

À Montréal, on a été chanceux de les voir en mai dernier, seules quelques villes en Amérique du Nord ont eu ce privilège. Superbe show au MTelus, mais scène complètement dénudée par soucis d’économie. Lors de l’occasion, c’était les excellents Beast in Black qui avaient assuré la première partie. J’ai pu les revoir plus tard à l’été au HellFest, mais cette fois avec le full stage show et c’était fabuleux.

Quand est venu le temps de planifier une virée en Europe avec Madame, je me suis organisé pour jumeler notre voyage avec quelques spectacles et comme Nightwish fait partie de nos préférés, ce fut facile de la convaincre. Mais, encore une fois les plans peuvent changer rapidement et dans ce cas c’était l’état de santé de Floor qui jouait les troubles fête,  quand il fut annoncé qu’elle venait d’être diagnostiquée avec un cancer du sein! Quelques jours plus tard la tumeur fut enlevée et tout porte à croire qu’elle s’en remettra complètement, mais évidemment son état pouvait définitivement retarder encore une fois cette fameuse tournée européenne. Mais Floor c’est une battante et la tournée débuta à la date prévue et nous, on pouvait reprendre notre souffle, notre soirée ne serait pas à l’eau.

Pour l’occasion au Wiener Stadthalle de Vienne, endroit que je pourrais comparer à la Place Bell en terme de capacité, c’était encore Beast in Black qui les accompagnait. Très heureux, je les trouve vraiment bons live et un groupe finlandais que je ne connaissais pas du tout, Turmion Kätilöt.

On est en admission générale et j’avais le goût d’essayer de me rapprocher le plus possible du stage, mais comme on arrivait directement de Munich, on ne pouvait être sur place très tôt pour sécuriser notre place. Finalement on a réussi à se rendre jusqu’en avant, à côté d’un gentil Français qui les suivait partout. C’est donc Turmion Kätilöt qui débute et quand je les vois arriver sur scène, j’appréhende un peu le style qu’on va entendre. Ils sont tous barbouillés (maquillés n’est pas exactement le terme que j’utiliserais) avec des looks de Vikings qui s’en vont conquérir l’ennemi. Il y’a 2 chanteurs, sans instrument, qui se partagent le travail et ça chante en finlandais. Quand même intéressant et plus accessible que je croyais et leur représentation est peaufiné, ça passe bien. Leur set a duré environ 30 minutes et c’était très acceptable. Déjà vu pas mal pire!

Beast in Black

À peine 10 minutes plus tard, j’étais encore au stand à bière, j’entends l’intro que Beast in Black utilise, je reviens pratiquement à la course avec mes 2 bières, mais je ne manque rien du début et ça part solide avec Blade Runner. Le son est superbe et l’énergie déployée par le groupe est incroyable. Ils ont compris le principe qu’ils sont là pour nous donner du bon temps. Ça sourit à plein et le contact avec le public est réel. Ils sont sur la porte du succès et de la reconnaissance selon moi. Au menu, on a entendu From Hell with Love, Beast in Black, Sweet True Lies, Die by the Blade, Moonlight Rendez-vous, One Night in Tokyo, Blind and Frozen et End of the World. Show réglé au 1/4 de tour et quelle mise en forme pour Nightwish, la foule est « réchauffée » et prête à finalement avoir leur date avec le groupe.

Nightwish

Pour cette tournée, c’est le full stage show qu’on a droit avec les écrans et la pyrotechnie. Ça débute avec Noise, suivi d’une de mes préférées, Storytime de l’album Imaginaerum avec Anette Olzon. Le focus est évidemment mis beaucoup sur le dernier album, mais on ne renie pas le passé pas trop lointain avec Sleeping Sun, Dark Chest of Wonders et bien sûr Nemo de la période Tarja. Toujours ce son fort, mais clair, on entend tous les instruments clairement et les subtilités de leur musique.

Un des moments forts de la soirée est 7 Days to the Wolves avec sa passe folklorique irlandaise, ça brasse solide, Floor qui danse et la foule embarque à plein. Pendant How’s the Heart, Floor s’assoit près de Troy Donockley pour une version acoustique et ça permet un peu de répit. Suit ensuite Shoemaker avant de conclure avec la trilogie habituelle, Last Ride of the Day et évidemment Ghost Love Score comme premier rappel, avant de conclure par The Greatest Show on Earth.

La foule est conquise et le groupe également, à voir leur réaction et les sourires de tous. Ils reviennent une dernière fois pour nous saluer et Floor de reprendre le micro pour nous servir une version hallucinante live de la fin de Ad Astra du dernier album, quelle fin de spectacle.

Pour moi Nightwish est un des meilleurs bands live et même si Floor semblait un peu fatiguée, suite aux événements récents, c’est clair qu’elle a donné tout ce qu’elle avait et le groupe était en feu. Une très grande soirée et j’espère ne pas devoir attendre trop longtemps avant de les revoir.

 

Le spectacle a eu lieu à Vienne, Autriche le 4 décembre 2022

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top