Actualités

Jeff Beck guitariste émérite

Guitariste émérite admiré par ses pairs 
Jeff Beck décédé le 10 janvier 2023
Republication de l’article le 14 janvier 2023

Par Normand Murray

Jeff Beck

Jeff Beck le virtuose du finger picker

Né en 1944, un héros de la guitare non conventionnel, s’il en est un. Changeant sans cesse de styles tout au long de sa grande carrière. Sa virtuosité se fît sentir avec sa participation au légendaire groupe les Yardbyrds en 1965, avec le départ d’Éric Clapton. Avec sa technique du bottle neck, distorsions et influences indiennes dans son jeu. ils connurent des succès comme, Over under Sideways, Down, Heart full of Soul, Shapes of Things et Evil Hearted You. Vers la fin de 1966, il quittait les Yardbyrds qui avait engagé un dénommé Jimmy Page juste pour le départ de la tournée nord américaine.

The YardbirdsPaul Samwell-Smith, Chris Dreja, Jim McCarty, Jeff Beck et Keith Relf. 1965

1967, un succès solo avec Hi Ho Silver Lining qu’il trouvait un peu trop pop à son goût. Mais en face B de ce succès, la pièce Beck’s Bolero fut sa signature avec des feedbacks hors du commun et du overdubbing qui l’identifiait à jamais comme étant son style personnel.

Rencontre avec Rod Stewart et Ron Wood à la basse pour l’album Truth (1968), qui amenait le blues vers une autre frontière, la sienne. Les tensions intérieures se faisant sentir, il revint avec un album solo Beck Ola., la fameuse grosse pomme comme pochette. Stewart et Wood formant le groupe Faces.

1968

Entre temps il caressait le rêve de jouer avec nul autre que Carmine Appice et Tim Bogert de Vanilla Fudge, un autre groupe mythique des années 60. Ce rêve fût momentanément en mode arrêt, vu qu’il eu un accident d’auto qui lui donna un sérieux coup à la tête. Après 18 mois de convalescence, il forma un groupe avec Bobby Tench, Max Middleton et Cozy Powell, Rough and Ready (1972). En 1973, réunion brève avec Carmine et Bogert, à peine un an.

1972

Avec un album Wired pour clore les années 70 et vint des paquets de demandes de ses services avec des gens tels que Stevie Wonder, Talkin Book (1972), Stanley Clark avec Journey to Love (1975), Rod Stewart avec Camouflage (1984), même Mick Jagger et son  She’s the Boss (1985) et une pléiade d’autres.

1986

Les années 90 furent aussi des collaborations avec entre autres Roger Waters, Amused to death (1992) et Kate Bush, The Red Shoes (1993.) Une participation spéciale avec Eric Clapton et Jimmy Page pour le ARMS, concert bénéfice pour la sclérose en plaque réunissant ces trois légendes des Yardbyrds pour l’unique fois de tout les temps (1993).

Revoyons ses albums solos Flash, (1985) mixant un fac simulé Disco au Rock et son chef-d’œuvre appréciation personnelle bien sûr, Guitar Shop (1989). Crazy Legs (1993), Who Else! (1999), You had it coming (2001) et Jeff (2003). Tout ça en fond de techno beats.. Live Beck! en 2006 enregistré en 2003 et Live Bootleg USA 06 en 2006 et vint des paquets d’apparitions à divers événements ou festivals partout dans le monde.

2009. 25ème anniversaire Rock and Roll of Fame avec Stevie Wonder

En 2009 tournée mondiale Emotion and Commotion (sorti en 2010).

2012. Mick Jagger et Jeff Beck

En 2016 sortie de Loud Hailer. Depuis lors, ses apparitions sont considérées comme étant des événements à ne pas manquer et comme toutes les légendes vintage du Rock, à gros prix bien sûr.

Ses bijoux, des Fenders Télécasters, des Télécasters et des Gibsons, genre Lespaul 1954 et Fender Esquirer 1954. Notons que les couleurs de ses Fenders ont toujours été soit blanches ou crèmes. Honneurs individuels, son entrée au Temple de la renommée du Rock en 2009 et des nominations au nombre de 5 au Grammy’s pour être plus exact et repartir avec trois de ses trophées 2011. L’homme aux doigts en or nous donnera encore bien de ses trésors musicaux.

 2020 – Un single significatif de sa pensée du Covid avec Johnny Deep, Isolation

2022 – Avec le nouveau Ozzy Osborne pour deux chansons dont la chanson titre, malheureusement dernière prestation de studio connu avec The Patient Number Nine et 1000 Shades.

Tous perdent un ami, un guitariste. Mais celui qui perd émotionnellement fort son ‘buddy’, son partner de jeu pour 2023, c’est sûrement Johnny Depp. Quel album!

Il était obligatoire et respectueux de parcourir toute la carrière d’un tel guitariste multi technique. Ayant été présent dans la sphère des hautes instances rock tôt, par son incroyable dextérité, lui, explorateur hors pair de cet instrument qui lui a conféré sans aucun doute le statut de oui, Dieu de la guitare.

Le parcours d’un des géants de la guitare Finger Picker est essentiel pour comprendre sa grandiose œuvre musicale, évidement un héritage de ceux qui ont marqués tout cet univers qu’est le rock  le blues, le funk et même le jazz progressif. Un monde de toutes les couleurs vient de s’éteindre. Maintenant voyez la lumière éclatante de sa passion musicale. Mentor de plusieurs autres. Un autre très grand qui a réinventé l’instrument. Repose en paix Mister Jeff Beck.

Que votre air préféré vous berce éternellement dans la paix absolue Monsieur Jeff Beck.

 

infos de dernière minute: Sa famille demande que son intimité soit respectée en cette période de deuil. »

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE 
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenantc’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci!

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top