Chroniques

Prince 1958 2016

Guitaristes émérites selon Murray article 51
Prince légende vivante 
Publié le 19 novembre 2021

 

Par Normand Murray

Prince

Gloire au prince

Celui qui a fait de son instrument un vrai accessoire de scène autant que ses vêtements uniques dans une énigmatique personne, le tout dans un ensemble ultra spectaculaire. Avec un instrument qui était un élément crucial d’envoyer son unique mélange de Rock and Soul à une audience universelle.

Prince Rogers Nelson, né en 1958 à Minneapolis au Minnesota USA, aussi connu sous le nom de L’Artiste formellement connu comme Prince. Rajoutons également un symbole imprononçable apparenté à un signe ancien égyptien reproduit dans un modèle de Guitare conçu par lui-même.

Né d’un père pianiste, John L Nelson, d’une mère chanteuse, Mattie. Son nom de Prince fut le fruit du nom du groupe jazz de son père The Prince Rogers Trio. Prince vécut qu’un bref instant chez son père pour déménager chez des voisins, les Andersons, lié d’amitié avec leur fils André plus tard, André Cymone. Les amis jouèrent ensemble dans de petits concerts locaux. Au fur et à mesure que le talent de Prince se développait bien de second violon, il devint le front man du groupe. Il commença à être plus dans les studios pour les musiciens locaux et les producteurs également.

Ses démos se rendirent sur les bureaux de Warner Bros, ce qui lui donna un contrat qui lui permettait d’avoir tout le contrôle sur ses compositions. Ses deux premiers albums étaient des standards des lates seventies funk pop. Son 45 tours Soft and Wet For You se rendit sur le palmarès de RAB numéro 12 en 1978. I Want To Be Your Lover obtint le numéro un en 1979.

Avec le début des années 80 en 1980, Dirty Mind, Prince prenait sa place avec sa versatilité, force de cet album et évidement, il a exploité le coté exubérant sexuel de la chose. Le microsillon suivant Controversy (1981) fit un succès monstre avec la chanson 1999 , ce qui donna des ventes d’au dessus de trois millions d’exemplaires. Une party song internationale naquit et encore aujourd’hui très écoutée.

Le monde du cinéma le projeta dans les hautes sphères de la célébrité avec Purple Rain. La trame sonore du film des ventes à plus de 10 millions seulement aux USA, qui se classa premier durant 24 semaines. Partiellement enregistré avec son groupe de tournée The Revolution. L’album le plus orienté vers le pop qu’il n’a jamais composé avec le hit international When  Doves Cry.

1984

1985

N’étant pas répétitif,  il prit la forme psychique psychédélique avec Around the World In One Day. S’il s’est vendu à deux millions et plus d’exemplaires. En 1986 il fait Parade. Qui donne un goût tel le funk de Kiss qui sera la trame sonore de son second film Under a Cherry Moon. Qui se classa au sommet du Billboard Hot 100. Pendant que la chanson Manic Monday composée par Prince des Bangles se rend numéro deux. Son chef-d’œuvre en 1987 fît de même, Sign O Times.

À la fin de 1987 il fait un microsillon hard funk Le Black Album, il le retira jugeant trop dark dans les tones. Malheureusement, il fît un flop avec l’album Lovesexy en 1988. Retour à la célébrité commerciale avec la trame sonore de Batman en 1989. La suite de Purple Rain the Sequel, Graffiti Bridge fut un succès mitigé. 1991 – nouveau groupe The New Power Generation. Avec le retentissant succès Diamonds And Pearls, succès comparable à l’année 1985.

L’année suivante en 1992, il lance son 12e album, qui eut le titre d’un symbole d’une écriture imprononçable plus tard rebaptisé Love Symbol # 2. Top Ten au classement USA. Un autre changement de nom, Love Symbol, une combinaison de signe de masculin avec celui du féminin un cercle avec une flèche et un avec une croix. La prononciation impossible, la référence du tout était the Symbol, The Artist ou bien The Artist Formely Known as Prince.

1994 – le single The Most Beautiful Girl In the World sorti indépendamment de Warner Bros fut un succès, un des meilleurs de l’année. Plus tard le même été, Warner Bros. lance sous le nom de Prince Come et devient un disque d’or qui compléta son association moins chaleureuse avec Warner Bros.

Il fonde sa maison de disques et production avec NPG en lançant deux albums à saveur jazz, Crystal Ball et New Power Soul, ce qui n’excita point ses fans. On vient de traverser le cap des années 2000 avec ceci et en 2003, il revient avec Musicology et se farcit une nomination au Grammy pour Meilleur artiste masculin vocal pop. Début des grands honneurs avec introduction au Temple de la Renommée Rock And Roll en 2004. Une suite de concerts suit dans bien des causses sociales des droits des Noirs aux États Unis. 2009 – un triple CD avec LOtUSFlOW3R,MLPLSoUND.  Spécifions les minuscules et majuscules ne sont pas des erreurs et Elixer par son protégé Bria Valente encore en 2009.

2005

2010 – sortie du simple Purple and Gold suite à une visite des Vikings du Minnesota, maison de Prince, et les Cowboys de Dallas. Encore un autre simple, désormais cette chanson a peuplé sa carrière pour une radio indépendante avec Cause And Effect. 2010 étant une année chargée en reconnaissance telle celle de Times avec le titre de Un des 100 personnes les plus influentes de la planète. Autre honneur un Life Achiement Award du Black Entertainement Television lui qui avait fait la couverture du magazine Ebony pour encore son implication dans les droits des Noirs aux USA et un peu partout dans le monde.

2011

Encore en 2010, parution de l’album 20 Ten et une tournée par la suite et pour l’Europe, un 20 Ten de Luxe.  Les Grammy lui rendent l’honneur ultime de l’académie avec Élu du temple de la renommée des Grammy. 2011 – même si il était contre,  il distribue sur Spotify et ITunes ses deux succès. De Purple Records ayant ses bureaux  en Suisse Dance 4 Me et 2 Nite 2012 en club remix.

2013 – Le Live Out Loud Tour avec 3rdeyegirl comme backing band. Single Breakfast Can Wait. 2014 le Hit and Run Tour et 30e anniversaire de Purple Rain avec une parution remastered de Luxe. Avec un arrangement commercial avec Warner Bros et Purple Music. Un grand pas dans la reconnaissance des compositeurs par sa maison de production NPG Publishing pour administrer lui-même sa musique et par le fait même celle des autres sans contraintes à des compagnies de disques trop gourmandes et contrôlantes. 2015 – implication sociale avec la mort de Freddy Gray dans les émeutes de Baltimore avec un concert bénéfice Dance Rally 4 Peace. Un concert intime sur sa propriété et un au Royal Farm Arena de Baltimore seul et au clavier.

2014

2015 – sortie de Hit and Run Phase One disponible sur Tidal pour chargement sur le Net. Février 2015, tournée Piano and Microphone faisant des premières parties seul et au piano. Par la suite une tournée australienne dans des petites salles et un concert au Sydney Opéra House avec la distribution de Hit ans Run Phase deux.

2015, Grammy Awards

Poursuite de la tournée aux USA qui malheureusement sera interrompue par des problèmes de santé majeurs en avril 2016. Soigné au naloxone médication anti opioïdes tel le fentanyl . Il quitte l’hôpital de son propre chef et se présentera dans quelques fêtes mondaines. Et advient l’inévitable décès de Prince par overdose de fentanyl de mauvaise qualité, le 21 avril 2016, il n’a seulement que 57 ans. Faut tout de même noter que par la suite, des parutions à chaque année suite à son décès des « Unknowned Tapes » et enregistrements de sa grande capacité de compositeur en éternelle écriture. 13 juin 2021 dernière parution en date avec Welcome 2 America.

Sa collection de guitares au nombre de 121 Gibsons Fenders et autres de Luxe et spécial édition. Notifiables séries Cloud Guitars de son propre cru en blanc jaune et évidement mauve. Et ses spéciales les Love Symbols or et mauve. Durant la majorité de sa carrière il a joué une HS Anderson Madcat, une copie modifiée de la Télécaster créée par Horner. Deux autres de sa création, les G1 Special en noir er or. Et une base la Gus G 3 Prince Bass.

Il a été et ce à juste titre un des plus grands compositeurs qui ont créé son propre style. Qui a axé bien d’autres dans les mêmes consonnances. Il a reçu tous les honneurs de son vivant, ce qui a fait indiscutablement une légende vivante qui demeurera toujours présent dans le monde de la constellation des autres légendes avec une étoile gigantesque telles les Hendrix ou bien les grands du blues. La mémoire musicale ne l’oubliera jamais. Gloire Au Prince, sa musique elle, sera toujours vivante.

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top