Actualités

Fiori Harrison McCartney

Dernière heure #138
En direct de la salle de nouvelles de Famille Rock!
Publié le 19 novembre 2022

Par André Thivierge

Serge Fiori rend hommage à Jean-Paul Riopelle – Les célébrations entourant le centenaire de Riopelle s’annoncent à l’image de l’artiste : multidisciplinaires! Nicolas Lemieux, Serge Fiori et Blair Thomson étaient à Québec jeudi après-midi pour présenter leur hommage à l’artiste, Riopelle symphonique, une sculpture auditive immortalisée sur un album qui sera présentée sur scène en 2023.

Cette composition pour orchestre et chœur en cinq actes rend hommage aux grandes périodes de la carrière de Riopelle. Serge Fiori a fourni la matière première pour cette œuvre, soit sept chansons tirées de son répertoire personnel.

«Il n’y a rien que j’aime mieux que d’entendre ma musique qui s’en va ailleurs», affirme Serge Fiori, heureux de s’effacer derrière cet hommage à son peintre préféré.

Ses chansons La moitié du monde, La vague, L’étrange, Si bien, Laisse-moi partir, Seule et Jamais ont été déconstruites par le compositeur Blair Thomson afin de créer une œuvre unique. Celui-ci a sculpté les pièces de Fiori en s’inspirant des gestes du peintre, de ses matières fétiches et de ses couleurs.

«Le niveau d’abstraction de Serge Fiori est jumelé au niveau d’abstraction des œuvres de Riopelle au fil des ans, déclare le compositeur. Au début de chaque mouvement, on ne sait pas du tout c’est quelle musique et tranquillement, à la fin, on [reconnait] la musique de Serge.»

Le spirituel chanteur a vu comme un bon présage le fait que Thomson partage la même date de fête que Riopelle. Les deux artistes ont développé une belle complicité au cours de cette aventure.

«C’est une nouvelle musique originale, mais aussi un nouveau traitement symphonique. Pour moi, c’est grandiose», s’enthousiasme Serge Fiori.

«Cette création permet de conjuguer la sensibilité musicale de Serge Fiori, qui vouait une grande admiration à Riopelle, et la fougue du compositeur et arrangeur Blair Thomson», ajoute l’initiateur du projet et président de GSI Musique, Nicolas Lemieux.

Pour l’enregistrement de l’album, l’interprétation a été confiée l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) sous la direction d’Adam Johnson. « Mon choix s’est arrêté sur Adam, parce que Adam est très physique quand il dirige un orchestre symphonique. Il est très intense. Il ressemble vraiment aux vidéos que j’ai pu voir de Jean Paul Riopelle quand il faisait ses peintures », explique Nicolas Lemieux.

Les musiciens de l’OMS sont accompagnés des Chœurs des Petits Chanteurs de Laval et du chœur de Temps Fort.

L’album vient avec un livret de textes signés par l’historien de l’art et muséologue de renom John R. Porter. Ceux-ci fournissent des repères éclairants sur la carrière du célèbre peintre.

Riopelle symphonique est le premier volet de la série Tableaux de Nicolas Lemieux. « C’est une série que j’ai décidé de créer pour mélanger l’art symphonique, l’art pictural et l’art innovante. Je veux rendre hommage à cinq grands peintres canadiens », explique le président de GSI Musique.

En 2023, Riopelle symphonique sera présentée sous la forme d’un concert multimédia. « C’est 75 minutes de musique mélangée avec 82 œuvres choisies minutieusement. Je pense que ça va donner quelque chose d’assez explosif », anticipe Nicolas Lemieux.

L’opus «Riopelle symphonique est offert en plusieurs formats et peut être commandé en ligne [riopellesymphonique.com]. La livraison s’amorcera la semaine prochaine.

Sur scène à Montréal en lumière et au Grand Théâtre de Québec

Suivront, dans le cadre de Montréal en lumière, trois représentations de «Riopelle symphonique», les 16, 17 et 18 février 2023 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. (Source : Le Soleil et QUB)

Le spectacle hommage à George Harrison présenté un soir seulement dans les cinémas. – Concert for George, le film tourné lors d’un concert en 2002 en hommage à George Harrison, revient dans certaines salles le 29 novembre pour célébrer son 20e anniversaire.

Concert for George a été organisé par Eric Clapton et Olivia, la veuve de Harrison, et s’est déroulé le jour du premier anniversaire de la mort du regretté Beatle. Se déroulant au célèbre Royal Albert Hall de Londres, il a accueilli des invités tels que Paul McCartney, Ringo Starr, Tom Petty & The Heartbreakers, Ravi et Anoushka Shankar, Jools Holland, Jeff Lynne, des membres des Monty Python, etc.

Sorti par Abramorama en association avec Craft Recordings, le film bénéficie d’une mise à jour 2022 grâce à un remaster Dolby Atmos, et d’une nouvelle introduction d’Olivia et de Dhani, l’unique enfant du couple. « Il y a longtemps, en imaginant son concert idéal, George avait dit : « Je pourrais faire quelque chose comme ça un jour… Si j’avais un « spécial », j’aimerais avoir quelques personnes qui comptent pour moi », se souvient Olivia dans un communiqué de presse. « [C’était] les chansons les plus profondément émouvantes écrites par George, dont les significations étaient potentialisées par son absence, jouées avec cœur et âme par un noyau d’amis. C’est une joie de pouvoir revivre cette incroyable soirée, sur grand écran, 20 ans après. »

Dhani ajoute : « Il y a 20 ans, je suis monté sur scène aux côtés des amis les plus chers de mon père pour célébrer sa vie et sa musique. C’était l’une des plus belles choses que nous pouvions faire ce jour-là pour marquer son décès. Il y avait beaucoup d’amour dans ce spectacle, qui a été préservé dans ce film Concert for George. J’espère que vous l’apprécierez ».

Vous trouverez les emplacements des cinémas et des informations sur les billets sur le site Web de Concert for George.

Un nouveau coffret de tous les simples de Paul McCartney – L’ex-Beatles va sortir un énorme coffret vinyle de simples de sept pouces le mois prochain. The 7″ Singles contient 80 simples en vinyle de sept pouces, commençant par Another Day de 1970 et traversant les décennies jusqu’à Women and Wives de McCartney III de 2020.

Il y a 65 recréations de simples/promos utilisant des illustrations restaurées provenant de 11 pays différents. En outre, 15 simples qui n’ont jamais été publiés en format sept pouces sont inclus. Il s’agit principalement de sorties numériques ou de chansons qui, pour d’autres raisons, n’ont pas été publiées en format sept pouces.

Comme vous pouvez l’imaginer, 80 simples de sept pouces nécessitent une grande boîte. Ils sont donc emballés dans une caisse d’art en bois de pin rouge et de bouleau Ply, en deux parties et à quatre parois.

Il est accompagné d’un livre de 148 pages contenant une préface de Paul, un essai de Rob Sheffield, des notes d’enregistrement, les dates de sortie et des informations sur les classements de chacun des simples.

Une partie de l’audio a été remastérisée et une autre provient des remastérisations précédentes de l’Archive Collection. Ce qui a été remastérisé et ce qui ne l’a pas été sera un sujet de discussion intéressant et puisque certains albums n’ont pas encore été réédités (comme London Town et Back to the Egg de Wings et Give My Regards To Broad Street et Press to Play de Paul McCartney), c’est l’occasion d’entendre certaines chansons de ces albums remastérisées pour la première fois (bien que quelques morceaux figurent sur Pure McCartney de 2016).

Ce coffret est limité à 3 000 unités dans le monde entier et, d’après le texte de présentation, il comprend « 1 pressage d’essai exclusif sélectionné au hasard dans le processus de fabrication », qui semble figurer sur l’image ci-dessous.

Pas de surprise, c’est cher ! Au Royaume-Uni, il se vend 615 £ (980$ CDA) et n’est disponible que via la boutique de McCartney ou les canaux d’Universal Music (comme Sound of Vinyl ou uDiscoverMusic). Il va être disponible en numérique et en streaming mais il n’y a pas d’édition CD.

Les premières d’un documentaire sur les mythiques studios Abbey Road rendues publiques. – Réalisé par Mary McCartney, ce documentaire présente des entretiens avec les plus grands artistes qui ont enregistré dans les studios Abbey Road.

L’histoire légendaire des studios Abbey Road est au cœur d’un nouveau documentaire à Disney+. Lundi, Rolling Stone a diffusé en avant-première la bande-annonce de If These Walls Could Sing, qui présente des entretiens avec certains des plus grands artistes de la musique, dont Elton John, Ringo Starr et Paul McCartney, lesquels évoquent l’impact du studio d’enregistrement.

« Quand vous entrez dans un endroit avec autant d’histoire, c’est en quelque sorte sacré, dit John au début de la bande-annonce. Les gens veulent venir ici. Ils veulent le son d’Abbey Road. »

La bande-annonce suit la réalisatrice du film, Mary McCartney, fille de Paul McCartney, qui décrit comment le studio a fait partie de sa vie depuis « aussi longtemps que je me souvienne » : « Apprendre que c’était l’anniversaire des studios Abbey Road m’a rappelé tant de souvenirs, raconte Mary à Rolling Stone, en référence aux 91 ans d’histoire du studio d’enregistrement. J’ai grandi en visitant Abbey Road, ça fait partie de la famille pour moi. En réalisant ce documentaire long métrage, il m’a semblé naturel d’explorer la richesse des histoires, et de dénicher tant de joyaux inédits que je ne connaissais pas. »

La bande-annonce égrène des clips de l’époque des enregistrements des Beatles et comprend une interview récente de Paul lui-même. « On en a utilisé un particulier…, dit McCartney avant de se retourner et de voir un vieux piano. Le voilà ! » La légende des Beatles s’assied ensuite pour jouer du piano.

On découvre ensuite plusieurs interviews sur la façon dont le studio a poussé les avancées créatives dans la musique, et comment Star Wars de George Lucas a aidé à relancer le studio après un passage à vide de plusieurs années.

« L’odeur d’Abbey Road est l’odeur de la peur, dit John dans le clip. Est-ce que je vais tout gâcher ? »

Parmi les nouvelles histoires racontées dans le film, citons celle de Eg Fela Kuti, venu du Nigeria pour enregistrer trois albums, et celle de Kate Bush, qui a produit et réalisé une vidéo dans l’un des studios d’Abbey Road.

« Ce fut un voyage passionnant de donner vie à ces histoires et à bien d’autres encore », ajoute Mary.

Le nouveau film, qui sera diffusé à partir du 16 décembre sur Disney+, comprendra également des entretiens avec Roger Waters, Liam Gallagher, John Williams, Celeste et Sheku Kanneh-Mason, entre autres. (Source : Rolling Stone Magazine)

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  ! Visitez notre boutique

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top

Pour Un Monde Meilleur!

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

Fabriqué au Québec!