Chroniques

Duane Eddy Peter Gunn

Guitariste émérite selon Murray article 73
Duane Eddy
Publié le 23 janvier 2023 

Par Normand Murray

Duane Eddy

Une légende vivante, le maître du twang

Un grand influenceur de bien des célébrités de la guitare et innovateur, en plus, il est  le roi du Twang. Il a connu une carrière phénoménale en Angleterre malgré ses origines américaines, natif de Corning, New York, en 1938. Il a été inspiré par le cowboy chantant, Gene Autry et j’ai nommé Duane Eddy.

Duane déménage en Arizona en 1051. À 16 ans, premier duo Jimmy and Duane, Jimmy Delridge, vocaliste et ami. Plus tard, il changera de nom pour Jimmy Dell. Avec un succès entre autres, Cool It Baby, Duane devenant le guitariste attitré, c’est sous ce nom de Jimmy and Duane qu’il fit son premier enregistrement. Dell lui montra un peu les ficelles du métier après trois albums Dell disparaît complètement du monde de la musique .

Dès lors, une rencontre déterminante dans son parcours. Lee Hazelwood, DJ et producteur, il se consacre désormais à la carrière de Duane, en coproduction et écriture. Même partenaire de l’innovation du Rand B instrumental en 1958, faut noter que Duane était avant toute chose un guitariste. S’ensuivit un Top Ten de Rebel Rouser, le premier succès de plusieurs à venir.

Atteindre finalement l’or en vente le million d’exemplaire US. Cette gloire débuta avec Rebel Rouser avec cette fois ci un overdubbed saxophone pas le session man Gil Becnal et
signalons oui, le tapage de mains familier au Doo Wooper du Temps les Rivingstons. Cette chanson se classa 6ème au classement 100 Billboard US et le million d’exemplaires vendus.

Parlons maintenant du Twang, cet effet qui consiste avec l’apport du trémolo et l’effet echo chamber. Le Twang évoquant comme un Hot Rod à plein gaz, possédant l’écho typique du son Wild West de l’époque. Roger Mc Guinn des Byrd en fut un des plus grands à aimer cet effet, sûrement admirateur de Duane Eddy. Spécifions que son lead, il le faisait sur les grosses cordes un peu comme le roi du surf rock, Dick Dale, gaucher extraordinaire jouant sur une Stratocaster droitière. Duane Eddy crédita Hazelwood pour avoir, disons formaté son gros son écho, spécifiquement pour la radio du temps du AM. Par ailleurs, encore un peu d’histoire que Phil Spector, le roi du Mono et du Wall of Sound, prit tous les musiciens du groupe à Duane pour former le Wrecking Crew, dans les années 60. Il mit des voix féminines, The Rebelettes, sur le succès de 1962 Dance With The Guitar Man.

Il faut également noter qu’Hazelwood avait acheté un réservoir de 2000 gallons pour enregistrer à l‘intérieur, afin d’accentuer l’écho, le Moving n’ Goovin atteignît le vénérable rang de 72ème sur le top 100 US. Empruntant à Chuck Berry le Brown Eyed Handsome Man. Qui fut un accéléré de Surfin USA (1963) des Beach Boys, réglé en justice des années plus tard, favorisant Chuck Berry.

Une succession de hits suivit dont un mémorable, le célèbre Peter Gunn, musique de film d’Henry Mancini. Qui fut même repris en 1986 avec Art Of Noise, un groupe d’avant-garde des années new wave, évidement Duane Eddy à la guitare. Les Cannonball, Shazam et Forty Miles Of Bad Road ont été sauveurs du Rock and Roll, la tendance se dirigeant vers une pop un peu trop rosée pour le rock. Méchant fait d’armes, s’il en est un.

En 1958 retour en arrière, l’album Have a Twangy’Guitar Will Travel devint numéro 5 au Billboard US pour 82 semaines consécutives. 1960 – on enregistre au UK délaissant la formule américaine. Advient le Sound of Heritage, variante du mode électrique avec banjo et guitares acoustiques. Sa chanson comme une couple d’autres fît la musique de films l’exemple Because They’re Young, le promotionnel de film fît que cette pièce fut classé 4ème Us Chart et 2ème UK chart. Tenez-vous bien supplantant nul autre qu’Elvis Presley dans les rangs des ventes sur celui du UK. Classe personnalité musicale mondiale de 1960. Pour les États-Unis, il passait régulièrement au Dick Clerk Show le programme jeunesse rock et autres, plaisant à la jeunesse par excellence de la télé américaine.

1960, Eddy and The Rebels

Année de rupture avec Hazelwood signant avec Jamie Records. Un froid se fît entre lui et Hazelwood qui quelques années plus tard était pardonné et ils se sont réconciliés. Vu l’écran présent, il amorça une carrière cinématographique bien sur la musique des films étant de sa composition. Second rôle dans Because They Die Young attirant pour la jeunesse qui se rebella en ces temps Thunder of The Drums, The Wild Westerners et The Savage Seven.

1961- Il signe avec la grande vedette du temps Paul Anka, chanteur de ces dames et demoiselles. Ce qui résulta à la sortie The Dance with The Guitar Man en 1962 numéro 4 au UK pour le million en vente avec même Deep in the Heart Of Texas ainsi que Ballad of Paladin 10ème au classement Billboard UK. ll est également à noter un numéro 2 au USA avec Moan’n and Twisting. Dû probablement  la notoriété d’un certain Chubby Checker et son Let Twist Again en 1961.

Une succession d’enregistrements suivit et en continue dans la décennie 60, même un instrumental des succès de Bob Dylan en 1965. Précurseur de bien d’autres à l’imiter.

1974

Duane Eddy avec une Gretsch 6120 . (Photo by Michael Putland/Getty Images)

On se transporte dans les 70’s avec un retour sur les charts de vente avec Freight Train (1970) et le Play Me Like You Play Your Guitar 9ème au palmarès UK en 1972. Poursuivons avec les années 80 avec le retentissant succès de Peter Gunn avec Art Of Noise 1986 comme j’ai dit plutôt, nul autre que Duane Eddy à la guitare et en 1987, un album éponyme avec les musiciens qu’il avait influencés dans sa carrière, John Fogarty (CCR) Paul McCartney, George Harrison, James Bruton, Rye Cooder, David Lindley, Phil Pickett, Steve Crooper et deux originaux des Rebels, Larry Knechtel et Jim Horn. Auparavant, à noter qu’en 1979, on a le même tableau de musiciens pour la production Paul McCartney avec en plus Jeff Lynne (ELO) pour le microsillon Rockestra.

Les honneurs bien tardifs à mon goût. Son unique des 60’s Numéro un de la personnalité musicale de l’année 1960. 1986 – Best Rock instrumental pour reprise de Peter Gunn avec Art of
Noise. Le Rock and Roll Hall of Fame en 1997. Un Chety récompense ultime du Country par Chet Atkins lui-même, en 2000 – Guitar player legend Award en 2004 – membre plus que méritoire du sélect Musician Hall of Fame en 2008 et le Mojo Icon Award UK en 2010.

1994, performance studio télévision et entrevue 

2007

2011

Meublant sa carrière de vingt albums avec des vingtaines de succès avec le son qui le caractérise, le twang. Son dernier album, celui de 2011, Road Trip, se classa tout de même 116ème sur les 200 meilleurs vendeurs UK.

2012, Nashville, avec John Fogerty

Maintenant élaborons sa collection unique de guitares, débutons pas ses Guild la DE 400 et la de luxe De 500. Le premier à avoir des Signature guitares chez Guild. Et une édition limitée pour son 25ème anniversaire dans l’industrie musicale en 1983.associé depuis longtemps à Gretsch, la Chet Atkins spécial, la G 6120 même une création la G6120 Duane Eddy Signature. De plus de 40 ans avec la même guitare, ça s’imposait, sa signature Spécial! 2011 une oui, Base de Gretsch à six cordes, la G6120 TB- Duane Eddy. Gibson ne fut pas en reste avec la Duane Eddy Signature, une L5 Classic couleur Rock à Billy Brun dernièrement en 2018, il a été vu performant en Angleterre avec une Gretch Signature avec manche 1957, body 1955, toute plaquée or de couleur blanche et munie des pickups Gold Gretsch Dynasonic Single Coil.

Comme la majorité des artistes les spectacles en prévision pour 2021 et 22 ont été annulés même à 86 ans, le spectacle ne s’arrête pas pour cet autre grand héro de la Guitare.

Voilà 14 millions d’albums vendus juste dans les années 60 et l’ultime influence qu’il a eu dans les styles de Rock, Surf Rock, Folk Rock, Country Rock et simplement country également du Rock à Billy. Duane Eddy est à juste titre un des plus grands joueurs innovateurs et influenceurs de l’instrument. Une légende vivante des légendes des 60’s. À vous tous les grands honneurs monsieur L’Empereur Twang de la guitare, grand et phénoménal Duane Eddy.

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top