Dossiers

Led Zep John Bonham

Le surpuissant
John Bonham
Publié le 5 février 2021

 

Par Mel Dee

John Bonham

Lorsque j’ai vu pour la première fois ce batteur fou qui finit par jouer avec ses mains sur Pat’s Delight (Moby Dick), sur ce solo de batterie qui dure plus de 30 minutes, mes genoux ont fléchi. Encore aujourd’hui, j’ai la même sensation. Bonham est tout simplement le meilleur batteur de tous les temps selon le magazine Rolling Stone, qui affirme ce que tout fan et musicien de rock sait.

Comme John Paul Jones, l’autre John de Led Zep est moins visé par les projecteurs, mais sa puissance ne laisse personne insensible c’est LE monstre de la batterie.

Né, John Henry Bonham, le 31 mai 1948 à Redditch, dans le Worcestershire, en Angleterre. Le petit reçoit en cadeau de la part de sa maman un tambour à ses 10 ans, mais sa première batterie c’est Jack son papa, qui la lui offre alors qu’il est âgé de 15 ans. Il est influencé par les batteurs Gene Krupa et Buddy Rich. Ses parents étant un bon exemple, Bonham à son tour, initie son fils Jason à la batterie.

Bonzo comme on le surnomme, quitte l’école publique Wiltan House, et travaille dans la construction pour son père. En 1964, il fait partie de Terry Web and The Spiders, avec des amis du collège, ainsi que d’autres groupes locaux, The Nicky James Movement, A Way of Life, Steve Brett and The Mavericks, The Blue Star Trio and The Senators. Puis il finit par rejoindre les Crawling King Snakes, un groupe de blues dont le chanteur se nomme … Robert Plant.

Le jeu de Bonham est tellement puissant qu’on le considère comme : l’un des plus bruyants batteurs de toute l’Angleterre. En 1967, Bonham retourne avec A Way Of Life mais garde le contact avec Plant qu’il rejoindra dans son Band Of Joy. Le groupe assure la première partie de la tournée britannique de Tim Rose en 1968, qui à son tour engage Bonham pour sa prochaine tournée, il jouera ensuite pour le grand Joe Cocker entre autres.

John Paul Jones accompagné par Jimmy Page, sur la route vers la création d’un nouveau groupe, cherchent un chanteur, mais celui qu’ils voulaient, Terry Reid, est déjà pris avec Mickie Most. Il leur propose Robert Plant qui à son tour conseilla d’engager Bonham. La boucle est bouclée et le plus grand groupe de l’univers est formé, une formation qui ne changera jamais.

En 1968, lors de la première tournée de Led Zeppelin aux États-Unis, notre technicien à la puissance extraordinaire, rencontre Carmine Appice, le batteur de Vanilla Fudge, qui lui fait découvrir la marque Ludwig-Musser, celle-ci l’accompagnera tout au long de sa carrière. Puissance ajoutée à des influences latines, le jeu de Bonham est impressionnant, congas, timbales et gongs viendront s’ajouter à sa batterie
après 1969. Il est l’élève de Keith Moon, le batteur du groupe The Who, qui selon l’anecdote, a trouvé le nom Led Zeppelin en comparant la puissance de Bonham à l’écrasement d’un zeppelin. Je préfère cette version à celle qui dit que Moon prédisait que le groupe allait couler comme un zeppelin en plomb ; car il aurait eu bien tort.

Lors d’un concert en 1977, Bonham utilise le son de la batterie issu d’un synthétiseur et il fut un des premiers à le faire. Led Zep n’est pas son seul terrain de jeu. Il joue avec Screaming Lord Sutch, Roy Wood pour On the Road Again et comme Jones, il collabore avec Paul McCartney (Wings) sur Back to the Egg.

Amateurs de cinéma ? Faites un tour du côté du film Son of Dracula produit par un certain Ringo Starr en 1974, et écoutez la bande-son réalisée avec Keith Moon et Ringo. Comme le chanteur de AC/DC, Brian Johnson, Bonzo est passionné de sports mécaniques, voitures de sport et motos, sa ferme familiale The Old Hyde accueille de très belles collections. Malheureusement, Bonzo le grand, décède le 25 septembre 1980 à Clewer, (Berkshire) à l’âge de 32 ans seulement : Après la dernière et longue série de concerts en Europe été1980, les répétitions commencent dans la maison de campagne de Jimmy Page. Bonham chanta et Plant joua de la batterie pour se divertir. Bonham ne se sentait pas très bien. Il se noya dans l’élixir qui l’étouffa. Il décéda dans son lit inconscient. Une épouse, deux enfants, trois compagnons et le monde du rock sont alors orphelins de ce grand batteur au cœur tendre.

Led zeppelin n’est rien sans son quart Bonham et le groupe est dissous en décembre 1980. Le 10 décembre 2007, lors d’un concert unique à Londres, Jason Bonham s’assoie à la place de son père pour accompagner Led Zep créant un moment très émouvant. Dave Grohl dit « Je pense qu’il restera pour toujours le meilleur batteur de tous les temps. Vous n’avez pas idée à quel point il m’a influencé. J’ai passé des années dans ma chambre … à l’écouter jouer et à essayer d’imiter son swing, sa façon de frapper, sa rapidité et sa puissance… »

Prenez une pause dans le temps, mettez votre casque d’écoute, play sur le solo de batterie de Moby Dick, oubliez vos soucis et imprégniez-vous de la puissance et de la magie de John Henry Bonham.

 

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :