Dossiers

Starship Sex Pistols Reed

Le Rock interdit # 19
Publié le 14 février 2021
Republié le 22 mai 2021

 

Recherche par René Maranda

 

1977

Le groupe Jefferson Starship s’est vu interdire d’organiser un concert gratuit au Golden Gate Park à San Francisco, en raison d’un règlement municipal interdisant l’utilisation d’instruments électroniques. L’interdiction a été levée deux ans plus tard.

Deux semaines après avoir signé les Sex Pistols, Virgin Records lance le simple God Save the Queen pour coïncider avec la célébration du Jubilé d’argent de la reine Elizabeth en juin. La chanson est interdite de diffusion en Grande-Bretagne en raison des « opinions traîtresses » (« treasonous sentiments ») qu’elle exprime envers la Couronne. Néanmoins, la chanson devient numéro un au Royaume-Uni, le titre apparaissant dans certains palmarès avec une ligne vide à l’endroit où il devrait figurer.

Lou Reed s’est vu interdire de se produire en spectacle au London Palladium en raison de son image punk.

Un groupe de Cincinnati du nom de Ram Jam a sorti un simple intitulé Black Betty, une adaptation hard rock d’une chanson de l’artiste folk-blues afro-américain Lead Belly, qui a provoqué l’ire des groupes de défense des droits civiques, notamment la N.A.A.C.P. et le C.O.R.E., qui ont appelé au boycottage de la chanson parce qu’elle insulterait les femmes noires. Malgré la controverse, la chanson a quand même atteint la 18e place du palmarès Billboard Hot 100 en septembre.

Pour faire suite à leur succès You Are The Woman, le groupe Firefall avait lancé en 1977 une chanson intitulée  Cinderella, qui avait réussi à atteindre la 34e place du palmarès Billboard avant de soudainement disparaître.

Des groupes de défense des droits des femmes ont commencé à dénoncer les paroles controversées de la chanson, qui racontaient l’histoire d’une fille qui rêvait de vivre une relation amoureuse idéale à l’instar de la manière dont se termine le conte de fées, mais qui est abandonnée par son petit ami lorsqu’elle tombe enceinte, se retrouvant seule pour élever leur fils.

 

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE : STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
TRADUCTEUR : JÉROME BRISSON

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :