Dossiers

Berry McCartney Lennon

Le Rock interdit # 17
Publié le 31 janvier 2021

 

Recherche par René Maranda

 

1971

L’auteur et compositeur Rupert Holmes a décidé d’écrire une chanson dont la diffusion à la radio se verrait interdite et attirerait ainsi l’attention du public sur un groupe qu’il voulait promouvoir, The Buoys. Le résultat fut Timothy, une chanson racontant l’histoire de trois garçons pris au piège dans une mine, dont l’un finira dévoré par les deux autres. La chanson a connu une diffusion limitée à la radio jusqu’à ce que les directeurs de la programmation commencent à prêter attention aux paroles. Certains l’ont carrément supprimée de leurs listes de diffusion, tandis que d’autres l’ont ajoutée. Alors que le disque commençait à gagner en notoriété, il monta au sommet du palmarès Billboard Hot 100 et atteignit la 17e position. Le plan que Holmes avait concocté avait fonctionné à la perfection.

1972

Les stations de radio à travers le pays interdisent la diffusion du succès de John Denver, Rocky Mountain High, craignant que le « high » de la chanson fasse référence à la drogue.

Début février, Chuck Berry obtient son premier succès numéro 1 au Royaume-Uni avec un enregistrement en concert de My Ding-a-Ling, une chanson que Mary Whitehouse, militante pour la moralité, avait tenté en vain d’interdire.

Le 19 février, Paul McCartney lance la chanson Give Ireland Back to the Irish, son commentaire sur le conflit entre la Grande-Bretagne et l’Irlande. La chanson est immédiatement interdite par la BBC, mais la notoriété qu’elle reçoit de son interdiction ne fait qu’augmenter sa popularité en Angleterre et elle se hissera au sommet du palmarès Top 20.

À la mi-avril, l’un des simples les plus controversés de John Lennon, Woman Is the Nigger Of The World est lancé. La chanson atteint en fait la 57e position du palmarès Billboard Hot 100, bien que pratiquement toutes les stations de radio du pays refusent de la jouer.

En novembre, Paul McCartney et son groupe Wings lancent le 45 tours Hi, Hi, Hi qui est interdite à la BBC en raison de ses « paroles inappropriées ». La chanson a quand même réussi à être un succès, atteignant la 5e position du palmarès au Royaume-Uni et la 10e position aux États-Unis au début de l’année suivante.

 

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE : STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
TRADUCTEUR : JÉROME BRISSON

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :