Dossiers

Dominic Laroche Voïvod

Dominic Laroche : L’origine du bassiste – Partie 1 – (Partie 2)
Entrevue et témoignages 
Publié le 22 mars 2022
Vues 2,400
Republié le 1 décembre 2022

Par Mel Dee

Actualité :
Dominic (Rocky) Laroche et ses coéquipiers du 
Voïvod, survolent l’Europe actuellement à l’occasion de la mission Synchro Anarchy Tour part 3.
Une incroyable tournée avec Opeth Evolution XXXe European Tour.

 

«  J’aime Dominic parce que c’est une personne on ne peut plus humaine, rieur et aimant la vie. Il échange facilement sur scène, on a vraiment eu de bons moments.
Sa belle qualité reste l’aura de bonté qu’il porte partout où il se trouve. Je t’aime Dominic et t’aimerai toujours. »
Marjo

Le génie musical des membres de Voïvod n’est point à discuter. Au-delà du côté technique et comme pour ses complices, ce sont les belles qualités de Dominic (Rocky) Laroche qui dominent, bonté, humour, générosité, professionnalisme, humilité … Suivez-moi dans l’univers de Dominic Laroche: le rock du Voïvod.

Dominic Laroche. Photo RADICART RECORDING STUDIO

Quand la déesse du rock québécois Marjo a si gentiment envoyé ce magnifique message, grâce à notre rédactrice en chef Muriel Massé et la photographe Linda Boucher,  j’ai été très honorée et surprise car c’est tout simplement le résumé parfait de tout l’article. Son beau message continue plus loin dans l’article.

La légende Marjo. Photo: Linda Boucher

Comme Marjo, trois grands artisans de la musique québécoise n’ont pas hésité une seconde pour nous faire part de leur admiration et amitié pour Rocky: 

« Rock pour moi, est avant tout « Doum », un ami depuis l’adolescence et un partenaire musical de longue date. Foncièrement bienveillant, il a toujours le  bon mot pour encourager les autres et faire en sorte qu’ils se sentent bien. » Fréderic Pellerin

L’homme-orchestre ou simplement le surdoué: guitare, batterie, harmonica et sa voix blues, Frédéric Pellerin et sa belle complicité avec Rocky, les voici ensemble sur un magnifique blues.

«  Un excellent musicien, créatif, un gars d’équipe, positif, une attitude impeccable. » Francis Perron

«  Rocky est un gars qui a énormément de talent, on se connait depuis longtemps, depuis qu’on avait 15 ou 16 ans. Il est très ouvert d’esprit, il amène la créativité dans le groupe, mais il est aussi capable d’accepter les idées des autres et de s’adapter selon ce qui est déjà établi, mais jamais gêné de donner son idée, participer et mettre la main à la tâche. C’est un bon exécuteur et un grand créatif. » Daniel (Chewy) Mongrain

Le 5ème membre de Voïvod, le producteur Francis Perron – Studio d’enregistrement RADICART, le magicien derrière plusieurs albums du groupe y compris Synchro Anarchy et le copilote du Voïvod, Chewy parlent avec le même esprit de leur ami créativité et esprit d’équipe.

Chewy, Rocky, Away et Francis Perron. Photo Éric Massicotte. Studio Radicart. 

L’origine du bassiste

« Mes premiers souvenirs liés à la musique remontent à l’âge de 2-3 ans, alors qu’on allait rendre visite à mes grand-parents. Il y avait un piano au sous-sol… c’était mon jouet préféré! Mes parents voyaient mon intérêt pour la musique alors ils m’ont inscrit dans une école privée à l’âge de 4 ans, où il y avait des cours de musique classique. J’ai eu la chance d’avoir leur support et ils m’ont toujours encouragé à vivre mes passions. »Dominic Laroche

Mel: Quels sont tes influences musicales? ( ceux qui t’ont le plus inspiré ) À quel âge et comment les as-tu découverts?

Dominic (Rocky) Laroche:  Voïvod est le groupe qui m’a le plus influencé musicalement, sur plusieurs sphères de la vie. Du fait qu’il soit un groupe québécois, me confirmait que même si j’étais un ti-cul de 13 ans qui venait de Trois-Rivières Ouest, la route pour conquérir la planète était possible. Ils nous avaient ouvert le chemin. J’ai travaillé, espéré et rêvé toute ma carrière de faire partie d’un band comme Voïvod.

 En images:  albums que Rocky a le plus écouté entre 12 ans et 18 ans.

10 albums qui ont influencé Domini (Rocky)Laroche

Mel:   Ton professeur de musique t’avait un peu mis la basse entre les mains, est-ce bien lui qui a déclenché chez toi  le déclic pour la basse?

Dominic (Rocky) Laroche:  À 12 ans alors que j’étudiais le piano classique, le titulaire de la classe de musique est venu me demander si j’étais intéressé à jouer de la basse électrique. J’avais choisi la guitare comme 2ème instrument et je savais lire la clé de FA. Avec une basse j’allais pouvoir jouer la musique que je commençais à découvrir, c’est à dire le Heavy Metal, j’ai accapté sans hésiter! Merci à Patrice Lauzon de m’avoir mis une basse dans les mains!
J’ai suivi 2 ans de cours en basse électrique. Une 1ère année à 13 ans avec Jean-François Martel qui m’a surtout appris comment devenir autodidacte et découvrir ma couleur. Avec Marc Langis (Céline Dion) au cegep de Trois-Rivières, m’a enseigné plusieurs rudiments et comment prendre ma place dans le milieu. Ils ont eu une bonne influence sur le bassiste que je suis devenu.

Dominic Rocky Laroche. Photo: mattgibb.ca

Mel: Y a t-il un bassiste en particulier qui t’a aussi beaucoup inspiré?

Dominic (Rocky) Laroche: Pour ne nommer qu’eux, voici l’ordre chronologique de 10 bassistes qui m’ont influencé entre 12 ans et 18 ans : Steve Harris, Cliff Burton, John Paul Jones, Blacky, Geddy Lee, Chris Squier, Jaco Pastorius, Ralph Amstrong, Guy Nsangué, Alain Caron. 

Rocky apporte une grande part dans le génie de Voïvod depuis qu’il les a rejoint, mais avec son sourire, sa discrétion et son côté bon vivant, il me fait penser à l’alchimiste que j’aime tant John Paul Jones. Savouvez le jeu de Jones sur Ramble On.

Parlons basses

La première basse «  Ma 1ère basse fut une Fender Bullet Deluxe 82. Ensuite j’ai eu une Gibson Grabber 76. C’était celle que le bassiste chanteur de Genetic Error « André Lachance » utilisait,  premier groupe auquel j’ai assisté à une répétition. Je m’assoyais devant le 8×10 Ampeg et j’étais totalement traversé par le son de sa Gibson Grabber. Par la suite j’ai recherché plusieurs textures de sons de basses pour pouvoir m’exprimer selon le style de musique. Je préfère surtout les basses passives 4 cordes. Bien que j’ai utilisé souvent une Musicman StingRay 5, la seule 5 cordes active que j’ai. » Dominic ( Rocky) Laroche

Dominic (Rocky) Laroche-Voivod. Photo: Peter Van Der Wielen

Mel:  Quels sont les autres modèles de basses que tu possèdes et surtout, quel modèle rêverais-tu avoir?

Dominic (Rocky) Laroche: Bientôt vous aurez l’occasion d’entendre et de voir sur scène une nouvelle œuvre de L-P Bond: Rocky’s Signature Bass!! Disons que c’est la basse dont je rêve ces jours-ci!

Mel: As-tu une Alembic ?? dis oui STP

Dominic (Rocky) Laroche: J’ai plusieurs modèles de 4 cordes, les plus pertinentes sont Fender P-bass 77, Rickenbaker 4001 75, Ibanez SG 72, Gretch G5442B, Bond Jazz Bass. Avec humour Rocky continue :  Non je n’ai pas d’Alembic ni de Hoffner et ni de Steinberger…!!!

Rocky et Chewy de Voïvod . Photo: Bodrumsurf\Shutterstock.com Licence Standard: Mel Dee. 2019.

Collaborations

«  Pagliaro, Leloup et Marjo sont des icônes qui font partie de ma culture musicale depuis toujours. Ils ont eu la grande générosité de m’enseigner le métier… Marjo est probablement celle qui déménage le plus!. » Dominic (Rocky) Laroche

«  Dominic à été à mes cotés pour une assez longue période pour des shows estivals surtout. » Marjo

Mel: Michel Pagliaro, Jean Leloup, Steve Hill encore de grands musiciens que tu as accompagnés, qu’est-ce que cela a apporté ( enseigné ) au futur Voivodien ?

Dominic (Rocky) Laroche:  J’ai eu plusieurs collaborations particulièrement depuis que j’ai emménagé à Montréal en 2005. À cette époque, j’étais bassiste pour Steve Hill qui était déjà très respecté et bien établi sur la scène québécoise. Ce qui m’a ouvert des portes pour me faire une place dans la ‘’clique’’ montréalaise. Chaque personne sur ma route auront eu une influence sur qui je suis aujourd’hui. On apprend beaucoup de nos expériences mais aussi de celles des autres. Une leçon qui me revient souvent est que dans certains contextes de la vie, il faut accepter les hauts et les bas et faire confiance, particulièrement dans ce métier où il ne faut pas trop anticiper ce qui nous attend, où on en sera dans un an. On doit savoir savourer ce qu’on a et être prêt à toute éventualité. Quand on y croit tout devient possible. À l’aube de ses 40 ans, Voïvod en est une bonne preuve.
J’ai fait le DVD de Pagliaro, il a été filmé à l’Impérial de Québec.

Mel:  As-tu de futurs spectacles ou projets prévus ( malgré le ralentissement lié au Covid)?

Dominic (Rocky) Laroche: Déjà 8 ans que Voïvod est en avant plan de mes projets musicaux. Musicalement, c’est ce qui me ressemble le plus. J’ai exploré plusieurs langages musicaux, entre-autres avec mon projet reggae THE SUN où je compose les lignes de basses.
Avec Matt Gibb j’exprime un vocabulaire funk/blues/rock. J’accompagne des artistes Rock tels que Martin Deschamps pour qui j’ai beaucoup d’admiration. Des groupes de covers comme Sin Salida font appel à mes services pour des événements corpos, ce qui me fait explorer parfois d’autres vocabulaires. J’ai toujours une session ouverte sur mon logiciel Logic X dans lequel je me donne une totale liberté d’expression. Ça me permet d’explorer plusieurs rôles dans le processus créatif et ça me donne un bon portrait d’où j’en suis intérieurement. Bien que je garde souvent ça souvent pour moi, vous aurez sûrement l’occasion d’entendre éventuellement mes délires créatifs. Et bien sûr, il y a toujours un riff de Voïvod en devenir!

Voivod

« Je ne suis jamais allée voir Voïvod, connaissant tout de même leur renommée internationale, de temps à autre j’ai eu l’occasion de partager la scène avec Daniel Mongrain, excellent guitariste soit dit en passant. » Marjo

« On se connaissait pas moi et Rocky, mais on a vu le même spectacle de Voïvod en 1990, à Trois- Rivières, j’avais 13 ans il en avait 15. On s’est connu peu après ça.
On s’est croisés dans des projets musicaux, je trouvais que c’était le perfect fit pour le groupe, quand on a eu à chercher un nouveau bassiste. Il s’est intégré très rapidement, je savais que c’était un fan et un excellent musicien. Il a donné la bonne dynamique au groupe. Il agit beaucoup en motivateur, en médiateur des fois quand y’a du stress ou dans les moments difficiles, surtout en tournée. Rocky est toujours là pour tempérer les situations et remettre la positivité dans le groupe. Rocky a toujours le sourire, il dégage toujours de la positivité, c’est nécessaire. »  Daniel (Chewy) Mongrain 

Rocky et Chewy de Voïvod . Photo: Bodrumsurf\Shutterstock.com Licence Standard: Mel Dee. 2019.

En voyant cette photo je me dis que le prochain article, sera sur les marques de produits capillaire de Voïvod !!

Mel: Comment s’est passé le premier contact entre toi et les membres de Voïvod ? Rejoindre ton ami d’enfance Chewy au sein de d’un groupe dont vous êtes fans, un rêve!!

Dominic (Rocky) Laroche: Mon 1er contact avec Snake et Away fut naturel et très positif. Comme si on en était à notre Xième rendez-vous. L’impression de se connaître depuis déjà un moment. On a discuté de choses et d’autres et lorsqu’on a fait nos premières notes de musique ensemble, la chimie était palpable. De les voir sourire me disait que nous allions vivre une belle et grande aventure.

« Le 12 juillet 2014 a été magique et chargé d’émotions. J’étais dans la position du Fan de longue date qui allait dans quelques heures à peine monter sur les planches avec des icônes, nommés 1ers ambassadeurs du Saguenay …. encore aujourd’hui c’est surréaliste quand j’y pense. » Dominic (Rocky) Laroche

Dominic Rocky Laroche pour la première fois face au public avec Voïvod. Photo Johanne Cormier.

À suivre!

 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE –  Photo: BODRUMSURF-shutterstock- licence standard: Mel Dee
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Dominic Laroche Voïvod pt2 – FamilleRock.Com

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

To Top