Chroniques

Clarence White Byrds

Guitariste émérite selon Murray article 70
Clarence White
Publié le 24 novembre 2022 

Par Normand Murray

Clarence White

Autre Guitar Hero parti trop vite

L’innovateur du country rock qui a projeté le bluegrass picking de l’avant et les techniques du flatpicking de Doc Watson lui-même, déclaré virtuose de la chose avec son premier groupe les Kentucky Colonels, 1962.

Né d’une famille de musiciens, il jouera avec son frère pour les Country Boys en 1954.

Toute la famille: JoAnne White à la basse,, Roland White à la mandoline, Eric White au banjo et and Clarence White à la guitare. 1960’s

Film familial, 1958, des 3 frères White, Roland, Eric et Clarence

1972. Clarence et son frère Roland

Ses aptitudes seront requises pour de multiples enregistrements dans les mid sixties du Pop et Rock avec la complicité de Graham Parsons, Gib Guilbeau et l’ancien Byrds Gene Clark, Rejoignant Parsons et Guilbeau dans le groupe Nashville West et invité à enregistrer pour les Byrds qui délaissant le British Invasion pour la formule Country Rock.

Clarence White et son ami Gene Parsons (batteur pour The Byrds)

Avec une innovation sur Sweetheart of the Rodeo (1968), que je considère comme une anthologie du Country Rock avec toutes ses nuances sur cet album de The Byrds.

Les années Byrds dès 68 avec Sweetheart of the Rodeo, sa permanence sera assurée avec le départ de Chris Hellman et Graham Parsons pour les Flying Burrito’s Brothers. Les albums majeurs des Byrds ont été sa carrière de 68 à 73 avec les albums Mr Tambourine Man, Turn Turn Turn, Fifth Dimension, Younger Than Yesterday, le Sweetheart of the Rodeo, Dr. Byrds and Mr. Hyde, Ballad Of Eazy Rider, un sans titre (1970), Byrdsmaniax, Father Along et l’éponyme Byrds. Voilà ce qui a couvert l’essentiel des Byrds aux côtés de Roger Mc Guinn, venu rejoindre les Byrds un peu plus tard que White, vers 1969. En parallèle des Byrds, il sera demandé avec l’alternance avec Ry Cooder sur l’album de Randy Newman 12 Songs et de multiples collaborations avec Jackson Brown.

Clarence White avec The Byrds, 4 août 1968, Newport Pop Festival, Costa Mesa, CA

Inventeur du B Bender avec Gene Parsons qui installée derrière la guitare, rattachée à l’attache de ceinture devenue mobile avec le mouvement de bas en haut de la guitare, faisait des merveilles en laissant pleinement le jeu des mains.

Dessin originalfrom,1968, la StringBender developée par Gene Parsons et Clarence White

Sa Telecaster 1954 avait été la première à expérimenter cette invention.

1970

Pour nous familiariser avec ce bender, le solo de Bernie Leadon des Eagles sur Peaceful Easy Feeling, 1972, en est un exemple, plusieurs célébrités rock et autres l’ont utilisé, comme Led Zeppelin qui entre autres, Jimmy Page avait dit que White avait été une influence de son jeu de guitare et même une Donna Summer.

En parallèle, son entourage était peuplé des Bob Dylan, de là, l’hommage de The Byrds à son endroit avec the Byrds Plays Dylan, une compil.

Regardons en détail ses fréquentations artistiques de tous genres : Jimmi Seiter, Fabulous Flying Bothers, Tery Melcher, monsieur California Sound, Gary Usher, coécrivain des Beach Boys, Jacques Lévy Géographe ? Kim Foley, producteur, écrivain et musicien des succès Pop Rock 60’s Singles, Derek Taylor, agent de presse des Beatles, John Guérin, batteur des Byrds 72 73. Johnny Rogan, écrivain de la bio de Neil Young, The Byrds évidement, The Smith, Van Morrisson et Ray Davies, fondateur des Kinks.

Avec Fats Domino

Ayant été avec les grandes légendes comme oui, de Frank Sinatra en passant par Frank Zappa, The Animals, toujours en ayant une carrière parallèle avec ses Kentucky Colonels, les années début 70. Même s’il a été associé dès le départ à ceux-ci, 1964.

Des compilations The Byrds au nombre de 12 et 4 en spectacles, du live Byrds.

Classé 42ème au classement Rolling Stone : meilleur guitariste sur cent et 41ème meilleur de tous les temps sur 50 par Gibson. Maintenant ses guitares, la Martin D 28, l’icône des guitares en matière d’acoustique country rock et évidement une collection de Fender Telecaster dont son Bijou sa 1954 Telecaster munie du fameux B Ender également rattaché a ce sublime machin la corde E.

Malheureusement après une prestation des Kentucky Colonels en rangeant ses instruments, il fut happé mortellement par une automobile en 1973. Ce qui ne lui a pas permis de bénéficier à plein de son B Bender comme inventeur.

Ce que la musique bluegrass, country, country Rock, Rock a à offrir, bien, Clarence White a donné énormément, assez pour faire partie intégrante des grandes légendes de ces styles. Idolâtré par un bon nombre d’entre eux et étant référence du meilleur dans ces styles. Voilà ce qu’est ce Guitar Hero, une légende encore partie trop jeune, à 29 ans.

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci! Visitez notre boutique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top