Chroniques

Black Sabbath E L O

Origines de Birmingham # 1
Black Sabbath E L O
Publié le 6 avril 2021

 

Recherche par René Maranda

Black Sabbath

Black Sabbath est un groupe de rock britannique, formé à Birmingham en 1968. Il est souvent considéré, comme le groupe fondateur et précurseurs du heavy metal. Les quatre fondateurs de Black Sabbath sont originaires d’Aston, un quartier défavorisé de Birmingham.

Le guitariste Tony Iommi et le batteur Bill Ward jouent ensemble dans une formation de blues rock baptisée Mythology, le bassiste Terence Butler recrute le chanteur John Michael « Ozzy » Osbourne pour son propre groupe de blues rock, Rare Breed.

Mythology se sépare en juillet 1968, Ils font appel à Butler et Ozzy et rebaptisé The Polka Tulk Blues Company avec un saxophoniste et un deuxième guitariste. Ils sont renvoyés après deux concerts et réduit à un quatuor, il se rebaptise Earth.

En 1969, le groupe a découvert qu’il avait un autre groupe anglais nommé Earth. Alors le premier spectacle du groupe sous le nom de Black Sabbath a eu lieu le 30 août 1969, à Workington , en Angleterre.

 

Electric Light Orchestra

En 1968, Roy Wood – guitariste, chanteur et auteur-compositeur de The Move – a eu l’idée de former un nouveau groupe qui utiliserait des violons, des violoncelles, des contrebasses, des cors et des bois pour donner à leur musique un son classique. Les instruments d’orchestre seraient le foyer principal, plutôt que les guitares. Jeff Lynne, leader du groupe de Birmingham, l’Idle Race, était enthousiasmé par le concept. Quand Trevor Burton a quitté le Move en février 1969, mais en janvier 1970, lorsque Carl Wayne quitta le groupe, Lynne accepta l’invitation de Wood à se joindre.

Le 12 juillet 1970, lorsque Wood ajouta plusieurs violoncelles à une chanson écrite par Lynne destinée à être une face B de Move, le nouveau concept devint une réalité et 10538 Overture devint la première chanson d’Electric Light Orchestra.

Roy Wood quitte ELO peu après la sortie du premier album, The Electric Light Orchestra (1971), jugeant qu’il n’y a pas la place pour deux leaders dans un même groupe, laissant Jeff Lynne seul maître à bord.

 

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE : STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :