Chroniques

Beatles She Loves You

Beatles, She Loves You, 1963
Publié le 16 juin 2022

 

Par Laurent Lavigne

She Loves You

Paroles et musique : John Lennon et Paul McCartney

« Yeah».

Cette interjection que l’on entend à 29 reprises dans la chanson crée une véritable révolution. La mode, la chanson, la période, tout devient « yé-yé ». C’est le 45 tours le plus vendu en Grande-Bretagne, soit à plus de 1,3 million d’exemplaires, qui sera dépassé par Paul et The Wings avec Mull Of Kintyre en 1978. Ce quatrième 45 tours en moins d’un an les fait connaître à l’étranger et la Beatlemania s’installe partout avant de conquérir l’Amérique. Leur apparition au Palladium de Londres, le 8 octobre 1963, déclenche cette frénésie. On parle maintenant des Beatles en première page des journaux et tabloïds.

Pays Sortie No 1 Nb. Sem.
R.-U. 23/08/1963 12/09/1963 6
CA 16/09/1963 15/12/1963** 1 MINIMUM
QC 16/09/1963 10eplace ***  
E.-U. 16/09/1963 21/03/1964 2

**CFPL à London, Ontario *** CKGM à Montréal

Histoire

L’écriture commence dans l’autobus de tournée avec une idée de Paul qui voulait que le groupe lui réponde « Yeah, Yeah, Yeah ». Puis à l’hôtel à Newcastle-Upon-Tyne le lendemain, le 26 juin 1963, on continue, face à face sur deux lits. C’est finalement chez Paul à Liverpool qu’ils la terminent et la chantent au père de Paul, Jim, qui leur suggère de dire  « Yes », au lieu des « Yeah ». Les auteurs préfèrent le slang britannique « Yeah ». Encore une histoire d’amour, mais à trois personnes. Le chanteur parle à un homme d’une femme qui l’aime : il est le messager. Le groupe a puisé son inspiration dans la chanson Forget Him de Bobby Ridell. Cynthia Powell Lennon, la première femme de John, croit que le style provient peut-être d’une lettre que John lui a adressée à leur premier Noël : « I love you yes, yes ». Après l’harmonica, c’est maintenant les « yeah, yeah, yeah » qui prennent le relais pour se démarquer et définir davantage le son du groupe.

Enregistrement

L’enregistrement se fait le 1er juillet 1963 dans une atmosphère trouble : d’une part, une horde d’adolescentes portées par la Beatlemania envahit le studio, ce qui perturbe la séance ; d’autre part, l’ingénieur de son Norman Smiths lit les paroles (Yeah, Yeah, Yeah) ce qui l’inquiète, mais il est finalement enthousiasmé par le résultat final. Dans cette chanson, les couplets sont écrits en deux parties, la seconde étant un pont. George Martin demande aux Beatles de commencer par le refrain, après une intro convaincante de Ringo à la batterie. Les arrangements et les variations sont entraînants. C’est un succès.

La finale chantée est particulière et les musiciens accomplis la reconnaîtront : composée d’une sixte majeure de George, d’une tierce par Paul et de la quinte par John. Les Beatles ne peuvent pas nommer ces particularités, mais savent les exécuter. George Martin trouve que cela sonne vieillot, comme les Andrews Sisters d’une autre époque. Ils l’essaient sans la voix de George et c’est moins bon. Les Beatles marquent un autre point.

Participation des Beatles

  • Paul : voix principale et d’harmonie, basse 1961 Hofner 500/1.
  • John : voix principale et guitare rythmique acoustique et amplifiée 1962 Gibson J-160E.
  • George : guitare rythmique et solo 1962 Gretsch 6122 Country Gentleman (1963) ; première utilisation.
  • Ringo : première utilisation : 1963 Batterie Ludwig Downbeat Oyster Black Pearl.

Anecdotes

Lorsque Ringo achète sa batterie Ludwig, on lui propose d’enlever le nom de la marque, mais il refuse catégoriquement. Il aime les instruments américains et veut le montrer. Selon une autre version de l’histoire, le vendeur, Ivor Arbiter, veut laisser le nom de la marque, ayant une entente avec le fabricant. Brian Epstein demande alors d’inscrire aussi le nom du groupe. Arbiter dessine – sur- le-champ – le logo désormais célèbre, avec un grand B et un T qui s’étire vers le bas. Le dessinateur Eddy Stokes peint le logo pour quelques livres anglaises. Ce logo, maintenant connu à travers la planète, a été créé en quelques minutes à peine, pour presque rien.

Sur le 45 tours apparaissent Lennon-McCartney pour la première fois… et cela demeurera pour la suite

Cette chanson est extraite du livre Les 27 chansons No 1 des Beatles  disponible sans frais de livraison à : https://www.heuresbleues.ca/copie-de-27-expressions
Voir la critique du livre ci-jointe de Sylvain Cormier 

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  !

Click to comment

Laisser un commentaire

Bienvenue

Dans la FamilleRock!

To Top

Honorons Nos Survivants Pleurons Nos disparus

Fabriqué au Québec!

Pour Un Monde Meilleur!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

%d blogueurs aiment cette page :