Chroniques

Beatles All you need

All You Need is Love, 1967
Publié le 27 mars 2022
Vues 662 
Republié le 22 novembre 2022

 

Par Laurent Lavigne

All You Need is Love

Paroles et musique : John Lennon et Paul McCartney

Le 1er juin 1967, après les succès de Penny Lane et Strawberry Fields Forever, les Beatles surprennent la planète avec leur magnifique album Sergeant Pepper’s Lonely Heart Club Band. Toute la scène musicale en est bouche bée.

Le 25 du même mois, les Beatles en remettent avec la transmission en direct de All You Need Is Love, auprès de plus de 400 millions de téléspectateurs. Le titre atteint la première place au palmarès de plusieurs pays. Sur la face B : Baby You’re A Rich Man.

Histoire

En 1967, la première production télévisuelle en direct via satellite diffusée à travers le monde est en préparation à la BBC. Il s’agit de Our World qui diffusera des prises en direct venant de plusieurs pays, dont le Canada avec Expo 67 !

Y participeront de grandes vedettes internationales tels Marias Callas, Pablo Picasso… et les Beatles ! En effet, sans l’accord des membres du groupe, Brian Epstein, leur gérant, s’entend avec la BBC pour leur participation à cet événement planétaire. En plus, on leur demande d’écrire une nouvelle chanson portant un message d’espoir en cette époque de guerre du Viêt-Nam. Les Beatles sont mécontents, mais n’ont pas le choix : encore une fois, ils doivent créer rapidement une chanson. Dès le 7 juin, John s’attelle à la tâche !

Enregistrement

George Martin veut arriver à l’émission de la BBC avec des pistes enregistrées et terminer en direct pour quelques éléments seulement. Le groupe entre au studio Olympic le 14 juin, pour la piste de base. Il y a sur place un clavecin que John choisit, un violon adopté par George, même s’il ne sait pas en jouer, et une contrebasse que Paul utilise. Avec Ringo à la batterie, ils réussissent à faire une piste de base.

De retour au studio Abbey Road le 19 juin, on ajoute des voix, du piano et du banjo. Il y aura un orchestre de cordes et des cuivres. À six jours de l’émission, coup de théâtre : John décide plutôt d’y chanter en direct, Paul d’y jouer sa basse et George son solo de guitare. Et le groupe décide d’inviter de nombreux amis, notamment les Rolling Stones, Eric Clapton, Keith Moon, pour créer une atmosphère festive.

De plus, comme à son habitude, John a des demandes tardives : il veut des extraits de musique tirés de Greensleeves, de In The Mood, un passage de Bach et un autre de La Marseillaise qu’il veut placer au tout début… de quoi rendre George Martin nerveux, lui qui doit réécrire les partitions et devra mixer le tout en direct avec tout ce monde et les caméras en studio !

Le 25 juin, le groupe n’est avisé que 40 secondes avant le début de la transmission, on se précipite, John oublie de se débarrasser de sa gomme à mâcher et l’enregistrement en direct commence. Le tout se passe superbement bien. Seuls quelques ajustements seront faits à la batterie, au chant de John et au solo de George.

Participation des musiciens

 – John Lennon : voix principale et d’harmonie, clavecin, banjo, tambourin.
 – Paul McCartney : voix d’harmonie, basse 1964 Rickenbacker 4001S (1965) peinte psychédélique, contrebasse.

 – George Harrison : voix d’harmonie, violon, 1961 Fender Stratocaster Sonic Blue (1964) peinte psychédélique.

 – Ringo Starr : batterie 1964 Ludwig Downbeat Oyster Black Pearl.
 – George Martin : Hamburg Steinway Baby Grand.
 – Keith Moon : percussion.
 – David Mason : trompette Piccolo.
Foule participative : Mick Jagger, Marianne Faithfull, Eric Clapton, Keith Richards, Graham Nash, Pattie Boyd, Jane Asher, Mike McGear, Gary Leeds, Hunter Davies, Terry Condon, Ann Dunbar, Donovan, Gary Brooker.
– 3 violonistes, 2 violoncellistes, 1 saxophoniste ténor, 1 tromboniste, 1 accordéoniste, 1 trompettiste, 1 bugliste.

Anecdotes

 – On a dû payer des droits pour l’arrangement de In The Mood .
 – La BBC a enregistré l’émission en noir et blanc !
 – À  2:53, les trompettistes, dont David Mason, jouent une partie de l’Invention no 8 en fa majeur de J.S. Bach, qui avait inspiré Paul pour le solo de Penny Lane.

Cette chanson est extraite du livre Les 27 chansons No 1 des Beatles, disponible sans frais de livraison 

Voir la critique du livre ci-jointe de Sylvain Cormier

Fabriqué au Québec!
Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top