Actualités

Zeppelin ELP Bigras

Dernière heure #127
En direct de la salle de nouvelles de Famille Rock!
Publié le 8 septembre 2022

 

Par André Thivierge

Un extrait d’un concert inédit de Led Zeppelin retrouvé après 50 ans. – Sept minutes d’images du célèbre concert de Led Zeppelin au Inglewood Forum de Los Angeles le 4 septembre 1970 – filmé lors de la sixième tournée américaine du groupe – ont fait surface après être restées 50 ans sans surveillance dans un tiroir.

La séquence a été comparée à la bande sonore du célèbre bootleg On Blueberry Hill, enregistré le même soir, pour offrir aux fans des images inédites de Zeppelin interprétant Since I’ve Been Loving You, Thank You, What Is And What Should Never Be, Whole Lotta Love, Other Guy et Lemon Song, ainsi que des solos d’orgue.

Les images originales ont été tournées par Eddie Vincent, un fan de Led Zeppelin, qui a emprunté la caméra familiale de ses parents – une Kodak Brownie 8 mm à manivelle capable d’enregistrer en rafales de 30 secondes, ainsi que deux bobines de film – et l’a apportée au concert, la faisant entrer clandestinement dans la salle sous les aisselles d’une veste ample.

« J’avais de très bonnes places », raconte Vincent. « Elles étaient juste derrière le groupe. J’avais des places au premier rang, juste derrière le kit de John Bonham. Le seul problème était que vous ne pouviez pas vraiment voir John parce que le gong était là, mais il est venu autour et a discuté avec nous pendant qu’ils faisaient le set acoustique. »

Vincent n’a rien fait du film, qui a donc pris la poussière pendant près d’un demi-siècle, jusqu’à ce qu’il découvre sur Internet des images en direct des Who tournées au stade d’Anaheim en 1970, et qu’il remarque leur similitude avec ses propres images des Who.

Il a contacté John Waters, négociant de vidéos pirates, et lui a demandé s’il pouvait l’aider à transférer ses propres séquences dans des fichiers numériques. Waters, impressionné par la qualité du film de Vincent, lui demande s’il en a d’autres. C’est alors que Vincent lui révèle qu’il a la cassette de Led Zeppelin.

« Mon cœur de collectionneur s’est emballé », raconte Waters. « Quelques jours plus tard, les bobines arrivent et la magie opère. »

Les images ont été envoyées à un autre collectionneur, un expert français de Led Zeppelin et synchronisateur audio nommé Etienne Marchand, qui a pu identifier les moments exacts de la série de 106 minutes que Vincent avait filmés, et les faire correspondre aux parties pertinentes de la bande audio de On The Blueberry Hill. C’est cette séquence qui a été publiée aujourd’hui, à l’occasion du 50e anniversaire de l’émission originale.

« Nous inscrire dans un petit bout de l’histoire de Led Zeppelin est un honneur », déclare Waters au site Classic Rock. « La musique doit être diffusée. Je connais beaucoup de collectionneurs et de commerçants qui ne donnent pas leur matériel, et c’est une honte pour moi. La musique doit être partagée, et aujourd’hui on en a besoin pour s’éloigner du monde fou. Et si ce film apporte du bonheur à beaucoup de gens, eh bien, nous avons fait du bon travail. »

Il y a un post-scriptum : L’année suivante, lorsque Led Zeppelin est revenu à Los Angeles, Vincent est revenu avec une caméra et un micro, et enregistrait joyeusement le spectacle jusqu’à ce qu’une silhouette familière et imposante s’approche.

« J’avais un petit micro que j’avais placé sur un support au sol sous mon siège », dit Vincent. « Je suppose qu’à un moment donné, la lumière a brillé sur ce micro, et tout à coup, Peter Grant, le manager de Led Zeppelin, était sur le côté de la scène et me regardait, puis il s’est approché. Je me suis dit « Oh non ! », il s’est approché de moi et a commencé à tirer sur mon micro. Vous pouvez entendre tout ça sur la cassette. Finalement, on l’entend dire : « Vous n’avez pas le droit d’enregistrer le concert », et ça s’arrête. »

Emerson, Lake & Palmer effectue un retour en partie en virtuel. – Le seul membre survivant du groupe, Carl Palmer, en association avec les successions des membres de son groupe Keith Emerson et Greg Lake, a annoncé le WELCOME BACK MY FRIENDS & PALMER Tour.

Lancée à Philadelphie, PA, la tournée, qui débutera le 18 novembre 2022 réunira les trois membres grâce à la technologie moderne. Après avoir exploré en détail l’idée d’une tournée d’hologrammes, les membres du groupe ont opté pour ce qu’ils considéraient comme une approche plus réaliste, en utilisant des images en direct sur des murs vidéo massifs, jouant EN DIRECT sur scène.

La voix et l’instrumentation de Greg Lake et l’incomparable maîtrise des claviers de Keith Emerson seront mélangées à la batterie de Palmer, jouée en direct, pour réunir ELP une fois de plus, comme par magie. La prestation virtuelle de Paul McCartney avec John Lennon à la fin de sa tournée Got Back offre un bon aperçu de ce que les fans d’ELP peuvent attendre de ce spectacle.

Il y a environ cinq ans, j’ai exploré l’idée d’essayer de réunir le groupe en utilisant des hologrammes numériques », a déclaré Palmer dans un communiqué. « Nous avons vu quelques spectacles d’autres artistes mais cela ne semblait pas être une approche honnête. Nous avons pu utiliser uniquement les prises de vue de Keith et Greg, avec les pistes audio exceptionnelles de leurs performances, ce qui a donné une combinaison de film et de performance sur scène qui fait revivre la magie d‘ELP. »

La tournée est prévue jusqu’à présent jusqu’au 3 décembre aux États-Unis mais il est prévu d’ajouter des dates selon l’intérêt des fans.

Dan Bigras quitte le Show du refuge – Dan Bigras a annoncé jeudi sur les réseaux sociaux qu’il ne sera plus le porte-parole du Refuge des jeunes de Montréal et qu’il laissera à quelqu’un d’autre la barre du Show du Refuge – qu’il organise depuis 32 ans – après le spectacle prévu pour le 13 octobre.

C’est littéralement comme [quitter] une blonde dont tu es encore éperdument amoureux et avec qui tu ne t’es pas chicané, a résumé Dan Bigras en expliquant les raisons de son départ, motivé en grande partie par la diminution de son énergie, son combat avec l’anxiété et son souhait d’avoir une belle vieillesse.

Ce n’est pas tellement le cancer, mais plutôt la chimio, qui m’a enlevé une partie de mon énergie. L’accident – quand un truck m’est rentré dans le dos et que je n’étais pas protégé parce que j’étais en quatre roues –, ça a aussi projeté de l’énergie hors de moi, a-t-il expliqué.

Mais aussi honnêtement, il y a aussi le fait que j’ai 64 ans. Je n’ai pas ben ben le choix, ça entre en ligne de compte. Il a poursuivi en évoquant son histoire familiale et sa génétique, pas nécessairement adaptée aux grands stress.

La raison pour laquelle je prends ça très au sérieux, c’est que mon père est mort du cœur à 57 ans, et mon grand-père, à 50. Mais ce n’est pas juste le cœur, c’est leurs émotions; ils n’ont pas eu de belle vieillesse. Ils ont eu une vieillesse extrêmement triste.

Avant de tirer sa révérence, Dan Bigras tiendra les rênes d’un dernier Show du Refuge, le 13 octobre. L’événement-bénéfice, qui sera présenté pour la première fois à la TOHU, se tiendra devant un public restreint.

Dan Bigras sera accompagné de Ginette Reno, d’Isabelle Boulay, de Marie-Nicole Lemieux, de Guylaine Tanguay, de Luce Dufault, de Samian, de Yama et de Lulu Hughes.

Je pense que cette sympathie-là que j’ai pour les kids va rester toute ma vie, donc ce n’est pas fini de ce côté-là. Je ne serai juste plus porte-parole du Refuge et je n’organiserai plus de shows, mais je vais garder les mêmes émotions, a conclu le chanteur. (Source : Radio-Canada)

Regardez une vidéo de répétition inédite de Genesis. – Le 30 avril 1992, Genesis a joué en répétition à Houston au Texas la pièce Living Together, tiré du dernier album avec Phil Collins, We Can’t Dance en prévision de la tournée nord-américaine de l’album. Le groupe a finalement décidé de ne pas la jouer en spectacle ce qui fait de cet extrait qui vient d’apparaître sur YouTube, la seule version live de la pièce.

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci  ! Visitez notre boutique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top