Spectacles

Duran Duran à Québec

Duran Duran à Québec : La magie opère toujours
Article Paru le 16 juillet 2016, Pop Rock 2.0
Republié le 25 octobre 2020

 

Par Martin Laverdière

 

Duran Duran au Festival d’été de Québec, le 15 juillet 2016

Précédé par le sympathique Neil Finn (Split Enz – Crowded House) et le vétéran chanteur de Roxy Music, Bryan Ferry, Duran Duran s’est pointé sur scène peu après 21h30 devant une foule respectable de près de 50,000 personnes.

Il faut dire que la journée n’annonçait pas une aussi belle soirée avec la quantité de pluie qui a inondée la capitale en milieu d’après-midi.

Simon Le Bon appuyé de John et Roger Taylor ouvre le bal avec la très énergique Paper Gods. Malheureusement, pour des raisons familiales, le claviériste Nick Rhodes est absent ce qui n’a absolument incidence sur la qualité du concert étant remplacé de pied levé par Amanda Warner.

Les nouvelles pièces de Paper Gods s’intègrent parfaitement aux vieux succès des décennies précédentes malgré le fait que la voix de Le Bon ne soit pas toujours à la hauteur. Il faut dire que le vétéran chanteur de 58 ans n’a jamais vraiment été reconnu pour ses talents de vocaliste mais plutôt pour son charme légendaire, son look et son charisme. La balance de son est impeccable, les éclairages honnêtes et la mise en scène énergique et sans pause. Simon Le Bon s’efforce pour parler à la foule québécoise en français au grand plaisir des festivaliers.

Bel hommage à David Bowie avec l’intégration de Space Oddity  lors de l’interprétation de Planet Earth .

En rappel, Simon Le Bon demande à la foule d’allumer leurs téléphones par respect pour les événements de Nice et Save a Prayer flotte sur les plaines dans un beau moment d’émotions. Mon coup de cœur à la pièce  The Reflex  qui a su raviver de beaux souvenirs de jeunesse et en créer de nouveaux pour la génération plus jeune accompagnant leurs parents.

Duran Duran, qui en était à son premier passage à Québec en plus de 35 ans de carrière, s’est bien promis d’y revenir.

Photo par Martin Laverdière

Liste des titres

1- Paper Gods
2- The Wild Boys
3- Hungry Like the Wolf
4- A View to a Kill
5- Come Undone
6- Last Night in the City
7- What Are the Chances?
8- Notorious
9- Pressure Off
10- Planet Earth/Space Oddity
11- Ordinary World
12- I Don’t Want Your Love
13- White Lines (Don’t Don’t Do It)
14- The Reflex
15- Girls on Film
Rappel :
16- Save a Prayer
17- Rio

Transfert # 32
BANNIÈRE : STEVE PEARSON
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
RÉVISEUR : MURIEL MASSÉ
SECRÉTAIRE À LA RÉDACTION : RENÉ MARANDA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top