Spectacles

The Cult à Québec

The Cult : de vieux routiers qui donnent encore des frissons !
Article paru  le 9 juillet 2016, Pop Rock 2.0
Republié le 27 septembre 2020

 

Par Martin Laverdière

C’est devant un site gonflé à bloc que la troupe de Ian Astbury s’est présentée hier soir au parc de la Francophonie du Festival d’Été de Québec.

Centré essentiellement à la promotion du nouvel album Hidden City, la foule devra attendre à la troisième chanson lors de l’interprétation de Rain pour avoir ses premiers frissons. Les nouvelles pièces sonnent très bien en spectacle et donneront, je l’espère, le goût aux nombreux festivaliers à pousser l’expérience The Cult un peu plus loin en se procurant leur nouvel opus.

La balance de son est excellente, la voix d’Asbury est parfaite et au-delà de mes attentes. Les enchaînements sont rapides, ne laissant pas le temps à la foule bigarrée de reprendre son souffle. Nous sommes en présence de vieux routiers qui roulent leur bosse depuis les années 80 et ça paraît.

Débutant aux environs de 21h20 et se terminant vers 23h00, fans et curieux furent comblés.

Steve Hill, armé de ses nombreuses guitares et de sa batterie s’est présenté seul sur scène pour une prestation audacieuse devant une foule réceptive. C’est qu’il peut en faire du bruit à lui seul. Incroyable !!!

Hill était précédé de Prieur & Landry.

Transfert # 22
BANNIÈRE : STEVE PEARSON
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
RÉVISEUR : MURIEL MASSÉ
SECRÉTAIRE À LA RÉDACTION : RENÉ MARANDA

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top