Saviez-vous que?

Pink Floyd ZZ Top Black Sabbath

Le saviez-vous ? #10
Publié le 3 juin 2020

Recherche par René Maranda

 

Pink Floyd

1 – Les fans de Floyd ont pu voir Dark Side of the Moon en concert plus d’un an avant la sortie de l’album.

Bien que les textures luxuriantes et les arrangements spacieux de Dark Side of the Moon donnent l’impression d’un projet purement studio, le groupe a en fait diffusé toutes les chansons en concert – dans le même ordre que sur l’album – plus d’un an avant sa sortie officielle.

Le groupe a créé The Dark Side of the Moon: A Piece for Assorted Lunatics (comme il était provisoirement appelé à l’époque) au Brighton Dome le 20 janvier 1972. Mais bien qu’il ait été coupé par inadvertance ce soir-là par ce que Waters appelait « une horreur mécanique et électrique sévère« , le groupe continua à jouer l’album dans son intégralité pendant le reste de leurs dates de 1972, raffinant davantage les chansons et les transitions entre elles. Le groupe enregistrera finalement les 10 chansons de l’album sur la même bande de 16 pistes à Abbey Road Studios, une approche inhabituelle qui a pourtant rapporté des dividendes artistiques considérables.

L’arrangement original de On the Run ne ressemblait guère à celui, plus électronique, de l’album.

De toutes les chansons de Dark Side jouées en direct par le groupe dès 1972, On the Run était celle qui a été la plus radicalement transformée en studio. Connu à l’origine sous le nom de The Travel Sequence, l’instrumental était à l’origine un assemblage de nappes entraîné par la guitare – mais il a reçu un traitement électronique massif dans le studio, grâce à un synthétiseur analogique modulaire portable connu sous le nom de EMS Synthi AKS. Le synthé, qui comprenait un clavier intégré et un séquenceur contenu dans une valise (ironiquement approprié, puisque la pièce était à l’origine inspirée par la peur de voyager en avion de Wright), a également été utilisé sur le titre Any Colour You Like. « Il y avait des possibilités interminables et intéressantes pour ce petit appareil« , a déclaré Gilmour à Rolling Stone.

 

ZZ Top

1 – Les premiers seront les derniers

ZZ Top a été le premier et dernier groupe à jouer à la McNichols Arena de Denver (Colorado). Le lieu a ouvert en 1975 et a fermé en 1999.

2 – The Eliminator

La voiture iconique qui apparaît sur la pochette et dans les vidéos du huitième album de ZZ Top Eliminator (1983), s’appelle tout simplement The Eliminator. C’est une Ford datant de 1933 que Billy Gibbons a customisé en Hot Rod en 1976. Il en a fait construire une autre pour l’emporter en tournée.

 

Black Sabbath

– War Pigs

L’album Paranoid (1970) devait s’appeler War Pigs à l’origine. Le label du groupe a pris la décision de changer le titre alors que la Guerre du Vietnam faisait rage à cette époque…

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top