Saviez-vous que?

B-52’s Radiohead Oasis

Le saviez-vous ? #15
Publié le 23 juillet 2020 

 

Recherche par René Maranda

 

Les B-52’s

1 – Dans un rêve

Selon les déclarations de Kate Pierson, c’est Keith Strickland qui a trouvé le nom du groupe. Le batteur aurait fait un rêve dans lequel un groupe jouait dans un salon. Tous les membres jouaient de l’orgue et avaient des coiffures bouffantes. Quelqu’un lui aurait alors soufflé à l’oreille : « ce sont les B-52s », B-52 désignant en argot des coiffures en forme de cône rappelant la forme du nez des avions de chasse du même nom. Avant cela, le groupe avait envisagé de s’appeler Tina-Trons et Fellini’s Children.

 

2 – Deadbeat Club

La chanson Deadbeat Club, présente sur le cinquième album des B-52’s Cosmic Thing (1989), est un hommage à la ville d’Athens (Georgie) d’où est originaire le groupe. R.E.M. vient également de cette ville. Il n’est donc pas étonnant de voir Michael Stipe faire une apparition dans la vidéo de Deadbeat Club. Kate Pierson renverra l’ascenseur en participant à la chanson Shiny Happy People, présente sur l’album de R.E.M. Out of Time (1991).

 

Radiohead

Radiohead doit son nom à Ned Ryerson.

Ça commence fort. Comme vous le savez sûrement Radiohead s’appelait à l’origine On a Friday, parce que le groupe répétait tous les vendredis. Après avoir signé en maison de disques en 1991, les Anglais ont opté pour Radiohead, référence à la chanson des Talking Heads Radio Head présente sur l’album True Stories (1986). Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est que cette chanson a été inspirée par Stephen Tobolowsky, l’acteur qui joue Ned Ryerson dans le film Un Jour Sans Fin. Ce dernier avait la faculté d’entendre et de lire les pensées des autres. Il en a parlé à David Byrne. Cette histoire a inspiré au leader des Talking Heads les paroles de la chanson Radio Head… Donc, sans Stephen Tobolowksy, pas de Radiohead. CQFD !

 

Les Sparks

Halfnelson

En septembre 1971, Ron et Russell Mael ont sorti un premier album éponyme sous le nom de Halfnelson mais ce nom de groupe ne plaisait pas à leur label Bearsville Records. Albert Grossman, le manager de Bob Dylan, a donc suggéré au duo de changer de nom. « Albert Grossman nous a suggéré, puisque nous étions des gens si drôles, que nous devrions nous appeler les Sparks Brothers » a expliqué Ron Mael. « Nous nous sommes évidemment regardés et avons grimacé, mais c’était une personne si importante… Nous avons dû en accepter une partie, nous avons donc pris la partie Sparks, à contrecœur. ». En juin 1972, le label a ré-édité l’album en changeant la pochette et en le rebaptisant Sparks (étincelles en français).

 

Oasis

Oasis (Leisure Centre)

En 1991, Paul ‘Bonehead’ Arthurs (guitare), Paul ‘Guigsy’ McGuigan (basse), Tony McCarroll (batterie) et Chris Hutton (chant) ont fondé le groupe The Rain à Manchester (Angleterre). Liam Gallagher a pris la place de Chris Hutton puis il a invité son frère Noel à rejoindre la formation. C’est alors que le quintette a pris le nom d’Oasis. Mais pourquoi Oasis ? Ce nom vient d’un poster que les frangins avaient dans leur chambre. Il s’agissait d’une affiche promouvant la tournée des Inspiral Carpets qui indiquait la liste des salles visitées par le groupe. L’une d’entre elles s’appelait l’Oasis Leisure Centre.

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top