Livres

Bruce Springsteen, le musicien et le philosophe!

L’homme qui voulait imiter ses idoles

BRUCE SPRINGSTEEN
Born to Run
Livre de Poche 732 pages
Parution le 27 septembre 2016
Note 9 sur 10

Une psycho analyse par  Ricardo Langlois

«Born to Run» était le nom d’un de ses plus célèbres disques, c’est aussi celui du livre dans lequel Bruce Springsteen se confie

Il a tout écrit à la main dans de petits calepins sur une période de 7 ans. Il y a des livres qui vous parlent. Ça reste dans la tête.

Comme un signe de Dieu. Un signe de la Vie. Springsteen, porte-parole des Eighties. Cette autobiographie parle d’un homme qui veut imiter ses idoles (Presley, les Beatles, Dylan). Son destin, il le réalisera. Un peu de dépression. Un peu de résistance. Qu’importe!!! On voyage en un seul souffle épique. Pas de sexe ou de drogue… La vie est un long rêve romantique. Lisez ce qui suit.

Se battre avec les démons de la créativité. Bob Dylan, un compositeur qu’il admire, qui lui porte secours. La porte de son coeur est grande ouverte. Il le dira lui-même à la page 244 dans une confession presque candide, Bob Dylan m’inspirait et me donnait de l’espoir. Il posait les questions que les autres avaient trop peur de poserQu’est ce que ça fait d’être tout seul? 

Springsteen voulait que la radio par sa musique (le top 40) soit un moyen pour ne pas geler l’âme et nier la vie. À la page 270, il dira de lui et de son monde intérieur On avait beau être jeunes et s’amuser, c’était quelque chose de sérieux pour nous et 43 ans plus tard, je ressens la même excitation quand j’entends une de mes chansons à la radio.

En lisant son autobiographie, j’espérais une proximité entre le chanteur (mon idole) et le fan que je suis. Ah, le maudit, il m’a eu quand il consacre un mini chapitre Un disc-jockey m’a sauvé la vie. J’ai pensé à moi au micro de CHAI FM et à CHOQ FM où des artistes me suppliaient de les faire jouer… Mettre le feu en ondes…Rêver en grand. La radio a fait des miracles!!! (Quelle époque avant Spotify et ITunes!!! On rêvait à chaque chanson. On redevenait des kids. L’imaginaire était une forme de noblesse surnaturelle.)

À la page 302, le Boss se confie sur Born to Run, la genèse de cette oeuvre monumentale. Pendant la journée on courbe l’échine dans les rues d’un rêve américain enfui… je veux être le gardien de tes rêves et de tes visions… Le coeur parle (p314) et le coeur a aussi ses propres dérives: 1+1= 3 , c’est l’équation esssentielle de l’amour, de l’art, du rock et des groupes de rock. Voilà pourquoi l’univers ne sera jamais totalement compréhensible (p 341). Eh oui, notre ami Springsteen est musicien et philosophe. Il y a aussi cette quëte d’identité. Peut-on être libre et Rockstar?  Certains y ont laissé leur peau (Hendrix le premier) jusqu’au chanteur de Linkin Park.

Bruce Springsteen and the E Street Band American Tour

Un grand questionnement, un passage à vide… Il dépensera tout son fric pour The River (album double sorti en 80). Un pied dans la lumière, un pied dans les ténèbres, en route vers demain. En 1985, Born in the USA (10 millions de vente aux States) est un album boosté avec des hits explosifs. Le succès est impressionnant aux côtés de Madonna, Prince et Michael Jackson. À 34 ans, le Boss a surfé sur la vague avec MTV, la chaîne vidéo, qui l’a fait connaître au  mode entier. Et maintenant à 67 ans, pourquoi avoir écrit une autobiographie, c’est simple, c’est de démystifier le mythe Springteenien, quel est le prix à payer?

J’aimerais souligner son côté humaniste, son empathie pour son coin de pays (le New Jersey). Fait étrange, il a été capable d’être lucide. Jamais l’enfer de la drogue a été un moteur de survie. Vous découvrirez aussi le drame de ne pas être capable d’aimer une femme avant 1989!  On saute à la page 687, peu après mon   soixantième anniversaire, j’ai fait une dépression ( oh non c’est mon âge dont il parle, oh misère!, heureusement que mon copain Éric Roger m’invite à participer à ses soirées de poésie)Au chapitre 76, le téléphone sonne. Mick Jagger au bout du fil… et coup de tonnerre, Bruce récite le Notre Père, la plus belle prière au monde…  Ah! les belles surprises de la vie  Bonne lecture !!!

 

Mon Top 5 de ses albums 

Born to Run 1975
Darkness on the Edge of Town 1978
Born in the USA 1984
Nebraska 1982
The River 1980

Voici un extrait (audio) de ce livre

Infographe: Daniel Marsolais
Webmestre: Steven Henry
Assistante rédac’chef: Muriel Massé
Rédac’chef: Géo Giguère

6 Comments

6 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top