Dossiers

Yes – ELP – Genesis

L’Histoire des pochettes # 4  –  10 avril 2020 

 

Par René Maranda

No 16 – Tales from Topographic Oceans de Yes.

La pochette de l’album est signée Roger Dean, qui travaillait aux illustrations des albums du groupe depuis Fragile.

 

No 17 – Pyromania de Def Leppard

La pochette par Andie Airfix était un graphiste britannique. Airfix a atterri sur une image stylisée d’un gratte-ciel en flammes comme on le voit en ciblant des réticules, qu’il a fait vivre avec le co-artiste Bernard Gudynas. Sorti en janvier 1983, l’œuvre de  Pyromania a en effet donné un nouveau ton pour correspondre au son clair et commercial que Def Leppard essayait de défendre.

 

No 18 – Selling England By The Pound de Genesis

La pochette de l’album est une peinture de Betty Swanwick intitulée The Dream.  Swanwick avait conçu des affiches pour London Transport entre les années 1930 et les années 1950.  La peinture originale ne comprenait pas de tondeuse à gazon ; le groupe a demandé à Swanwick de l’ajouter plus tard comme une allusion au morceau « I Know What I Like » parce que Swanwick leur a dit qu’elle n’avait pas assez de temps pour peindre une nouvelle image pour la couverture.

 

No 19 – Brain Salad Surgery de Emerson Lake & Palmer

la pochette de l’album imminent était nécessaire, le directeur de Manticore, Peter Zumsteg, a présenté Emerson à un artiste populaire, Hans Ruedi Giger , qui vivait à Zurich. En avril 1973, dans le cadre de leur tournée européenne, le groupe y joue un concert de deux jours. Après le concert, Emerson et Zumsteg ont rendu visite à l’artiste chez lui. À cette époque, le titre de travail de l’album était l’expression de Medious Whip Some Skull on Ya , qui est traduit par fellation.  Par coïncidence, sous l’impact de la musique, y compris Emerson, Lake & Palmer, Giger venait de créer un triptyque basé sur le crâne humain intitulé Work 216: Landscape XIX. Lorsqu’il a révélé le triptyque à ses invités, Emerson a immédiatement estimé qu’il était tout à fait approprié pour la pochette de l’album.

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top