Dossiers

Uli Jon Roth le Hendrix allemand

Les Musiciens Méconnus 2
Uli Jon Roth, ex- Scorpions
publié 13 mai 2020

Par Mike Lacombe

Pour cette chronique, j’ai choisi un artiste dans tous les sens du mot, un virtuose méconnu de la guitare, Uli Jon Roth.

Cette chronique en sera sûrement une de sentiment et affluera sans doute de compliments envers cet artiste. Eh oui, j’ai une idole, le merveilleux, l’incroyable, le fantastique, (je vous avais prévenu pour l’afflux de compliments), Uli Jon Roth, de son vrai nom Ulrich Roth. Pour la plupart, le nom de Uli Jon Roth est plutôt une déformation alphabétique et ne veut absolument rien dire, mais en Allemagne, il est reconnu comme le Jimi Hendrix allemand.

Il a d’ailleurs enregistré sur l’album de Scorpions Fly to the Rainbow la pièce titre de 9:28 de long et dont le solo au milieu peut rappeler celui de Little Wing. Une anecdote assez incroyable sur la vie de Roth, il a été marié avec Monika Charlotte Dannemann (morte en 1996) qui fut la dernière petite amie de Jimi Hendrix. Quand le destin te touche…

Mais qui est Uli Jon Roth ?

Uli Jon Roth est un guitariste qui a surtout été connu au début de sa carrière comme le guitariste soliste de Scorpions. On parle de bien avant le succès commercial et international du groupe, de 1974 à 1978. Il a fait quatre albums avec Scorpions dont l’album Virgin Killer, qui fut très controversé à l’époque, dû en majeure partie à la pochette originale qui montrait une jeune fille d’âge mineure complètement nue, et qui n’est pas sans rappeler une autre pochette du genre, celle de Blind Faith qui montrait une jeune fille de 13 ans complètement nue. La pochette de Virgin Killer a dû être retirée du marché (tout comme celle de Blind Faith quelques années auparavant) et fut remplacée par une pochette plus acceptable.

Ce génie de la guitare est l’idole des virtuoses de la guitare. Certains iront même jusqu’à dire qu’il est le meilleur guitariste au monde. De grands guitaristes comme Eddie Van Halen, Eric Johnson, John Petrucci ou même l’incomparable Yngwie Malmsteen, (qui est sensiblement l’émule de Roth), ont dit de lui qu’il était le Ultimate Guitar Hero et pratiquement, inatteignable au niveau de la virtuosité.

Que ce soit avec Scorpions, son groupe Electric Sun ou avec l’orchestre symphonique de n’importe quel autre pays sur la planète, Roth jouera du Heavy Rock, du Bach, du Mozart ou du Paganini, sans aucune différence. Il est mélodique, rapide, et surtout doué d’une intelligence remarquable sur le choix des notes qui afflue de sa guitare. Cette guitare qui est de sa propre création et qui s’appelle une Sky Guitar, guitare qu’il développera au milieu des années 80, quand à force de jouer sur des guitares de 24 cases (frets), il imagina une guitare avec un manche allongé, et qui lui donnerait la liberté de jouer des notes jusqu’alors jamais entendues sur un manche. Cette guitare a 38 cases (frets)  et lui permet de réussir à faire des notes extrêmement aiguës et de pratiquement imiter un violon ou un violoncelle sur les basses cordes. Ces notes sauront vous charmer et vous émerveiller, j’en suis convaincu.

Le guitariste se rapprochant le plus près de lui au niveau du style, qui en est un de metal neo-classique, est sans aucun doute le sublime Ritchie Blackmore de Deep Purple, Rainbow, et de son plus récent projet, Blackmore’s Night.

Uli est très spirituel et voit une symbiose entre l’ésotérisme et la musique. Il associe aussi les lois de la musique, la physique, les mathématiques et les incorpore lorsqu’il compose ou performe des mélodies. Il a compris ce que très peu de gens ont compris, la musique est faite de sentiments, mais aussi très pertinemment de mathématiques. Que l’on pense seulement au one, two, three, four du début de plusieurs chansons, et on arrive à cette même conclusion toute simple. Quand des professeurs de mathématiques ont pris du Bach et en ont fait le calcul, ils ont tout de suite reconnu les symétries des mathématiques. Uli Jon Roth l’a compris et en fait usage depuis fort longtemps.

Je vous conseille de commencer au tout début de la carrière de Roth si vous voulez le découvrir. La pièce Yellow Raven sur l’album Virgin Killer de Scorpions, est une pièce où l’on peut entendre les subtilités classiques du jeu de Uli Jon Roth. Il y a aussi la chanson Sails of Charon sur l’album Taken by Force de Scorpions, qui est le dernier album studio sur lequel Roth’a joué, puisque le suivant, l’album Tokyo Tapes est un album LIVE. D’ailleurs la raison principale du départ de Uli Jon Roth d’avec Scorpions, est que celui-ci n’était plus en accord avec le choix et le style musical que le groupe semblait se diriger.

Ils sont restés de grands amis et même plusieurs fois jusqu’à aujourd’hui encore, Uli Jon Roth rejoint Scorpions sur scène très souvent.

Une autre pièce intéressante, est la pièce Electric Sun sur Earthquake, le premier album du groupe Electric Sun. Vous comprendrez toutes les nuances et les comparaisons faites à Jimi Hendrix !

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: Nina Hagen l’Allemande disjonctée! Chronique Mike Lacombe

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top