Dossiers

Robert Charlebois 1965 2020

    • Temple du rock québécois # 5
      Robert Charlebois
      Publié le 15 septembre 2020 

 

Recherche par René Maranda

 

Robert Charlebois  est le 5e artiste élu au Temple du Rock Québécois.

Robert Charlebois, né le 25 juin 1944 à Montréal (Québec), est un auteur-compositeur-interprète, musicien et acteur québécois.

En 1994, Charlebois a reçu le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène pour l’ensemble de ses réalisations artistiques pour sa contribution à la musique au Canada. En 1999, il a été nommé Officier de l’ Ordre du Canada. En 2008, il a été nommé Officier de l’ Ordre national du Québec .

Charlebois était l’un des quatre musiciens qui figuraient sur la deuxième série de la série des artistes canadiens émise par les timbres de Postes Canada le 2 juillet 2009.

Le 21 juin 2010, Charlebois a reçu un doctorat honorifique de l’Université Concordia à Montréal. Dans son discours de remerciement, il a fait remarquer qu’il s’agissait du premier diplôme d’études postsecondaires qu’il avait obtenu de sa vie.

Robert Charlebois et Frank Zappa 1977.

Paroles de Robert « J’ai travaillé avec Frank Zappa pour Pétroleum, que je chantais en anglais. On était amis, mais on n’a jamais fumé de pétard ensemble. Il détestait la drogue. »

Des concerts avec Janis Joplin et les Grateful Dead, il a  côtoyé Félix Leclerc, Il a fait la fête avec Frank Zappa et Serge Gainsbourg, aussi avec  Gilles Vigneault et Yvon Deschamps , mais est toujours su rester humble. Son nom apparaît dans le Larousse parce qu’il est reconnu comme étant le premier à avoir introduit le joual et les termes anglais dans la musique «made in Québec».

Discographie

Albums studio

1965 – Vol. 1
1966 – Vol. 2
1967 – Robert Charlebois
1968 – Robert Charlebois avec Louise Forestier (aussi connu sous le titre Lindberg, avec Louise Forestier)

1969 Québec Love

1971 Un gars ben ordinaire (avec Mouffe)

1971 – Robert Charlebois (aussi connu sous le titre Le Mont Athos)
1972 – Charlebois (aussi connu sous le titre Fu Man Chu)

1973 Solidaritude

1974 – Charlebois (aussi connu sous le titre Je rêve à Rio)
1976 – Longue Distance
1977 – Swing Charlebois Swing
1979 – Solide
1981 – Heureux en amour ?
1983 – Robert Charlebois (Aussi connu sous le titre J’t’aime comme un fou)
1985 – Super Position
1987 – Charlebois, volume un (Nouveaux enregistrements)
1988 – Dense
1992 – Immensément
1992 – Cartier (l’opérock) (avec Jo Lemaire, Pauline Martin)
1996 – Le Chanteur masqué
2001 – Doux Sauvage
2010 – Tout est bien
2019 – Et voilà

Robert Charlebois au Spectrum 1984

 

Commentaires de nos membres.

 – Absolument autant par ses chansons classiques que par la qualité exceptionnel de ses spectacles.

 – Oui, un de nos premières racines du Rock Québecois !

 – Absolument, oui un pionnier du rock québécois mais sûrement sa place au temple.

 – Vous imaginez, il a joué avec FrankZzappa, wow.

 – Je le place dans le peloton de tête. Il y a définitivement de son ADN dans l’identité de la musique québécoise.

 – J’ai eu l’occasion de faire la première partie de Robert Charlebois et ce, deux fois. J’ai pu le voir en 1968 des coulisses de la scène. C’est le plus « Grand Showman » qu’il m’a été de voir au Québec. À cette époque, il était accompagné des musiciens du Quatuor de Jazz Libre du Québec. Par la suite, tout au long de sa carrière, il a été le plus dominant au Québec et en Europe. Merci Garou ! C’est définitivement le plus grand de la colonie artistique du Québec !

 – Assurément, plusieurs gros titres marquants qui ont accompagné notre adolescence.

 – Charlebois est le précurseur du joual en musique et il a sus faire rayonner notre langue colorée dans d’autres contrées francophones sur la planète.

 – Je l’ai encore vu en concert le 4 décembre 2017. Excellente prestation. En forme, une belle fougue.

 – Il le mérite.

Concert de Robert Charlebois à la Place des Nations. – 10 août 1969. Archives de la Ville de Montréal.

 – Il a mis sur les ondes notre langage en incluant la célèbre Christ de Lindberg. L’oeuvre coécrite avec Claude Péloquin, paraîtrait que celle-ci n’a mis que 5 minutes à créer. Et a réconcilié le fossé des générations avec sa musique avec le non moins célèbre Ordinaire. Le À Soir On Fait Peur au Monde a vraiment fait peur aux traditionnels guindés qui étaient en mode chansonnettes françaises.

 – Oui révolutionnaire et pamphlétaire, voilà de quoi est fait notre St-Jean Baptiste Musical Rock et tout ce que vous voudrez vous imaginer en style étant né le 25 juin ! Le 24 l’a manqué de 24 heures ! Note importante : le Jazz Libre du Québec a été une des meilleures formations musicales du Québec. L’intérieur de la pochette de Fu Mancho résume parfaitement son grand attachement pour le Québec. Tous les personnages influents et les célébrités du Québec y sont représentés côte à côte. Sa Famille et la nôtre également. Leclerc, Vignault, Charlebois, la boîte musicale de tout un peuple, entourés des merveilleuses suites ayant défilées au fil des ans.

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top