Dossiers

Jean Leloup 1983 2020

Temple du Rock Québécois #10
Jean Leloup 
Publié le 20 octobre 2020

 

Recherche par René Maranda

 

Jean Leloup est le 10e artiste élu au Temple du Rock Québécois.

 Jean Leclerc (né le 14 mai 1961) est un auteur-compositeur-interprète québécois et auteur de Sainte-Foy, Québec, Canada. Il est populairement connu sous le nom de Jean Leloup (qu’il aime traduire en Jean le loup). Il a utilisé ce nom de scène jusqu’en 2006, puis l’a temporairement changé pour Jean Leclerc, afin de ressusciter son personnage de loup en août 2008. Il est reconnu pour sa personnalité colorée et son style musical unique dans la communauté rock francophone.

En 1989, il lance son premier album Menteur et produit deux vidéoclips pour les chansons Alger et Printemps été. La pièce Bar danse sera même diffusée dans certaines émissions de radio. L’artiste renie aussitôt cet album dont il n’aime pas les arrangements. Il ne joue pratiquement jamais les chansons qui le composent en spectacle après 1989, à l’exception d’Alger et de Printemps été. Leloup se fait aussi remarquer par les entrevues peu sérieuses qu’il accorde aux journaliste.

 Son album de 1990, L’amour est sans pitié, est un succès à l’extérieur du Québec et sort dans le reste du Canada, en France, aux Pays-Bas, en Belgique et au Japon.

 En août 2005, il annonce son retour temporaire sur la scène musicale avec une collaboration avec un groupe appelé les Porn Flakes. Un premier single intitulé Les Corneilles a été entendu sur les radios québécoises.

 Jean Leclerc est revenu sur scène le 29 août 2008 pour le 400e anniversaire de la fondation de Québec. Il a relancé le nom de Jean Leloup pour l’occasion. Le spectacle a eu lieu au Colisée Pepsi. Bien que controversé, Jean Leclerc mentionne que « la dernière heure du spectacle a été la meilleure de sa vie ».

 2 février 2015, soit un jour avant la date initialement prévue et le lendemain de la diffusion de son passage à l’émission Tout le monde en parle, son plus récent album, À Paradis City, est sorti sur le marché. C’est son premier album studio en 6 ans, et il déclarera avoir mis 10 ans pour l’écrire.

 

Discographie

 1989: Menteur

1990 : L’amour est sans pitié
1996 : Le Dôme
1998 : Les Fourmis

2002 : La Vallée des réputations
2004 : Sortie (album live)
2005 : Je joue de la guitare 1985–2003 (compilation)
2006 : Mexico (comme Jean Leclerc)

2009: Mille excuse Milady
2015: À Paradis City
2019: L’étrange pays

Lauréats et Nominations
 – Vainqueur du Festival de la chanson de Granby (1983)

Prix Félix
 –  interprète masculin de l’année (nomination, 1997)
 – auteur ou compositeur de l’année (lauréat, 1997)
 – album de l’année – rock pour Le Dôme (nomination, 1997)
 – chanson populaire de l’année pour « I Lost My Baby » (nomination, 1997)
 – vidéoclip de l’année pour « Johnny Go » réalisé par James DiSalvio (nomination, 1997)
 – spectacle de l’année – auteur-compositeur-interprète pour Comme vous avez de grandes dents (nomination, 1997)
 – interprète masculin de l’année (nomination, 1999)
 – auteur ou compositeur de l’année (lauréat, 1999)
 – album de l’année – meilleur vendeur pour Les Fourmis (nomination, 1999)
 – album de l’année – rock pour Les Fourmis (lauréat, 1999)
 – chanson populaire de l’année pour « La Vie est Laide » (nomination, 1999)
 – vidéoclip de l’année pour « La Vie est Laide » (lauréat, 1999)
 – spectacle de l’année – auteur-compositeur-interprète pour Jean Leloup au printemps (lauréat, 1999)
 – interprète masculin de l’année (nomination, 2003)
 – auteur ou compositeur de l’année (nomination, 2003)
 – album de l’année – meilleur vendeur pour La Vallée des Réputations (nomination, 2003)
 – album de l’année – rock pour La Vallée des Réputations (lauréat, 2003)
 – chanson populaire de l’année pour « Balade à Toronto » (nomination, 2003)
 – interprète masculin de l’année (nomination, 2009)
 – auteur ou compositeur de l’année (nomination, 2009)
 – album de l’année – rock pour Mille Excuses Milady (lauréat, 2009)
 – interprète masculin de l’année (lauréat, 2015)
 – auteur ou compositeur de l’année (lauréat, 2015)
 – album de l’année – meilleur vendeur pour À Paradis City (nomination, 2015)
 – album de l’année – choix de la critique pour À Paradis City (lauréat, 2015)
 – album de l’année – rock pour À Paradis City (lauréat, 2015)
 – chanson de l’année pour « À Paradis City » (lauréat, 2015)

Prix Félix Industriel 

 – réalisateur de disque de l’année pour Le Dôme réalisé par Jean Leloup (nomination, 1997)
– pochette de disque de l’année pour Le Dôme réalisé par Jean Leloup, Yves Archambault, Tchi & Christophe Chatverre
(nomination, 1997)
– réalisateur de disque de l’année pour Les Fourmis réalisé par Denis Wolff, Jean Massicotte & Jean Leloup
(lauréat, 1999)
– pochette de l’année pour Les Fourmis réalisé par Benno Russell, Christophe Chatverre, Jean Leloup, Jean-François Vézina & Tchi
(nomination, 1999)

Vidéogala

  – artiste masculin de l’année pour le vidéoclip « Cookie » (lauréat, 1991)

Puis le succès commence …

Au grand Québec,11 décembre 2015.

 

Commentaires de membres

 – Une créativité incomparable.

 – Un artiste à l’imagination fertile qui se renouvelle sans cesse.

 – C’est un monument national. Un pur génie.

 – Ne sera jamais assez pour décrire le génie de ce monument ! Jean Leloup mérite d’être au top de votre liste rien de moins.

  – Un incontournable génie musical sensible et perdu dans son univers.

  – Il a roulé sa boule longtemps, il est un vétéran de la scène, il est talentueux, original et audacieux.

  – Il m’a surpris dès le début de sa carrière et j’ai tout de suite accroché. Il s’est incrusté dans notre patrimoine musical, au même titre que nos plus grands noms de la chanson. Il est indélogeable.

  – C’est mon compagnon de voyage pour les longues distances en auto !

  – Leloup est le premier qui m’a vraiment converti au rock québécois, avant, j’en écoutais peu.

 – Un de nos rares « vrais » rockers. Un musicien inspiré, des textes solides et uniques, une discographie marquante et…un original.

  – Notre Jean Leloup. C’est un trésor national qu’on a parfois mal traité…Un créateur n’est pas un comptable ou un éducateur en garderie : il prend des risques, se remet en question et peut brasser la cage et faire sauter la baraque. Très heureux qu’on veuille lui donner une reconnaissance pour son œuvre ici. Bravo!!!

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
RECHERCHE DES PHOTOS : LARRY TODD

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top