Dossiers

Octobre 1971 à 1982

Temple du Rock Québécois #13
Octobre
Publié le 15 novembre 2020

 

Recherche par René Maranda

 

Octobre est le 13e groupe-artiste élu au Temple du Rock Québécois.

 Octobre était un groupe de rock progressif québécois, originaire de Montréal, au Québec. Il est formé en 1971 par quatre amis d’enfance : Pierre Flynn (paroles et musique, chant, piano, claviers), Jean Dorais (guitare, chœurs), Mario Légaré (basse, chœurs) et Pierre Hébert (batterie).

Il est le premier groupe québécois francophone à avoir intégré un style progressif (style très en vogue dans les années 1970) à son répertoire rock. Cela explique qu’il ait joué en première partie d’un concert de King Crimson en 1973.

Le groupe met fin à ses activités en 1982. Même si Octobre n’a pas eu un grand succès populaire comme Harmonium et Beau Dommage, il a néanmoins marqué le répertoire musical québécois de l’époque.

Il ne doit pas être confondu avec le groupe français Octobre (1982-1984) issu d’une scission de l’ancienne formation Marquis de Sade.

Retour d’Octobre

Le groupe se réunit sans Gerry Leduc à trois reprises depuis, soit au Festival international de jazz de Montréal en 1989, et au Festival d’été de Québec en 1996 pour souligner le lancement de sa compilation Octobre 1972-1989. Puis en 2006, ces musiciens se réunissent de nouveau à Petite Vallée en Gaspésie, dans le cadre du Festival en chansons.

Liste d’albums

1973 : Octobre

1974 : Les Nouvelles terres
1975 : Survivance
1977 : L’Autoroute des rêves
1978 : Le meilleur d’Octobre S.V.P.
1978 : Chants dans la nuit (live)
1980 : Clandestins
1996 : Octobre 1972-1989

Commentaires de nos membres

 – Mets-en, un classique du rock québécois !

 – Tout à fait d’accord, c’est un des premiers groupes à avoir fait partie de la vague Rock québécois des années 70 à caractère progressif et quelque peu jazz. 

 – Des textes encore d’actualité. Du rock solide !

 – Oui groupe important. Je les considère comme un groupe Rock progressif. Il y en a peu en langue française. Seul bémol, la discographie n’est pas abondante si je compare aux grands groupes anglophones.

 – Né d’une époque fertile au Québec, ce groupe a sa place. Et que dire des carrières solos des membres comme Mario Légaré et Pierre Flynn. 

 – Oui sans hésitation, très bon groupe québécois qui malheureusement na pas duré assez longtemps à mon goût. 

 – Ah… Flynn le beau ténébreux avec Octobre. « La nuit s’installe en rumeur d’océan…et me ramène à un âge où nous dénoncions particulièrement les injustices. La Maudite Machine nous enlevait les mots de la bouche.

 – Révolutionnaire et très marxiste ! Ces gars chantaient et jouaient au nom du pauvre monde et des gens de la classe ouvrière.

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
RECHERCHE DES PHOTOS : LARRY TODD

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top