Dossiers

Priest Manson Petty

Le Rock interdit # 24
Publié le 1er avril 2021

 

 

Recherche par René Maranda

1990

Le groupe de heavy métal Judas Priest ainsi que leur compagnie de disques CBS Records ont été conjointement poursuivis par les familles de deux jeunes hommes du Nevada, Raymond Belknap et James Vance. Les familles ont affirmé que des messages subliminaux dans les chansons de l’album Stained Class avaient poussé les deux jeunes ados à conclure un pacte de suicide deux jours avant Noël 1985. Alors que Belknap est décédé sur le coup, Vance a survécu à sa tentative, mais a dû subir une douloureuse et coûteuse série de chirurgies de reconstruction faciale et est décédé en 1988. L’affaire fut finalement rejetée par le juge, car les plaignants n’ont pas pu prouver que les messages subliminaux sur l’album, s’ils existaient réellement, étaient responsables des suicides.

1994

La police de Jacksonville en Floride a procédé à l’arrestation du chanteur Marilyn Manson pour avoir enfreint la « législation relative aux divertissements pour adultes » (Adult Entertainment Code). La police pensait que Manson s’insérait un godemiché dans l’anus tout en urinant sur le public dans le cadre de son spectacle.

Jamais à court de controverses, le même Marilyn Manson s’est vu – interdit de se produire en spectacle dans l’Utah – après que le chanteur ait déchiré un exemplaire du Livre de Mormon sur scène lors d’un concert à Salt Lake City.

Les Smashing Pumpkins se sont vus interdits de se produire à l’émission Top Of The Pops de la BBC en raison des paroles de leur simple Disarm.

La chanson You Don’t Know How It Feels de Tom Petty a attiré son lot de mauvaise presse en raison de sa thématique liée à la drogue. Les responsables de MTV ont censuré le mot « roll » dans la phrase « let’s roll another joint » (roulons un autre joint) et déformé le mot « joint ».

1996

Le deuxième album éponyme de Sheryl Crow est retiré des étagères des succursales de la chaîne Wal-Mart parce que l’une des chansons contient un commentaire peu flatteur sur la politique du géant du commerce au détail concernant la vente d’armes à feu.

 

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE : STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
TRADUCTEUR : JÉROME BRISSON

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top