Dossiers

Juke Box à 5 cennes

Jukebox sur table
Publié le 16 avril 2021

 

Recherche par René Maranda

Les boîtes murales ont été inventées dans les années 1950 pour augmenter les revenus des jukebox dans les dîners. L’idée était de rendre facile et rapide la lecture de chansons sur le jukebox directement à partir de la table dans un diner ou un restaurant.

Une boîte murale ressemble à un jukebox miniature avec les mêmes sélections de chansons, une fente pour pièce de monnaies et des boutons de sélection, mais elle n’a pas de disques, de lecteur ou d’amplificateur. Lorsqu’un client insère une pièce et fait une sélection, la boîte murale envoie une série d’impulsions sur une paire de fils au jukebox du diner et un appareil appelé stepper les décode dans une sélection d’enregistrement et ajoute la chanson à la file d’attente du jukebox.

Les versions ultérieures ont intégré des haut-parleurs connectés au jukebox, de sorte que vous puissiez entendre la musique directement à votre table.

Seeburg Juke Box Table

Juke Box Seeburg Wall-O-Matic 100

Comment fonctionnent les boîtes murales.

Lorsqu’une sélection de chansons est effectuée sur la boîte murale, elle génère une série d’impulsions électriques qui sont décodées dans la sélection de chansons sur le jukebox au rez-de-chaussée du restaurant. Les impulsions sont créées dans le boîtier mural par un bras rotatif qui tourne à chaque fois qu’une sélection est faite, passant sur une série de contacts.

L’extrémité du bras a un contact connecté à la tension d’alimentation du boîtier mural. En fonction d’une sélection de lettres et de chiffres sur le clavier, certains contacts sont connectés à la terre et certains sont isolés. Une impulsion de tension est créée chaque fois que le bras passe sur un contact de mise à la terre, et elle apparaît sur deux bornes dans le bornier de la boîte murale.

Commentaires de nos membres.

 – J’en ai mis des trente sous dans ces machines-là au snack bar du coin.

 – Je n’ai pas de souvenirs dans les restaurants mais une chanson dans la salle de billard du coin, celle-là pas prête de l’oublier Radar Love de Golden Earring.

 – Nous on s’amusait à rajouter With No Pants On à chacun des titres, c’était très drôle.

 – J’étais full jeune mais je me rappelle que je faisais jouer « Les croissants de soleil » de Ginette Reno.

 – Je me souviens d avoir sélectionné All in you Mind de Mahogany Rush. a plein volume. sur l’heure du midi dans un restaurant plein d’hommes d affaires ….

 – J’y ai entendu Roxy Roller (Sweeney Todd) pour la première fois.

 – Lucky Man d’ E.L.P. ET Chuck Berry etc…. maudit que les tables voisines avaient hâte de nous voir partir tellement j`en faisais jouer.

 – Sky Pilot pis Hey Jude… parce qu’elles duraient longtemps!

 – Stories – Brother Louie 1973 .J’adorast écouter cette chanson-là avec les amis devant un gros Pepsi froid et des frites à grignoter. Aussi Razamanaz de Nazareth en autre. Too Many People de McCartney, Craklin Rosie de Neil Diamond . Cette dernière était la toune préférée d’une de mes premières blondes.

 – Ma sœur mettait tout le temps Rose Garden.

 – Yesss!! Chez Johnny la Patate à St-Jérôme….Que de beaux souvenirs après les pratiques avec la gang de la 4B..

 – Angie des Stones, I Want You to Wany Me de Cheap Trick et aussi Rock On de David Essex….qui depuis ce temps-là, est mon patois personnel…..

 – Oh boboy, des heures et des heures de jasette avec la zique direct à la table. Tellement contente d’avoir vécu cette épopée.

 – Oui il y en avait aux tables dans le restaurant de mon grand-père à Granby. De très beaux souvenirs.

 – Souvent là qu’on découvrait des vieilles tounes méconnues pour nous les plus jeunes…boîte à surprises mélodiques…

 – Mets-en, dans l’temps on avait des restaurants même qui ouvraient jusqu’à 4h30 du matin.

 – Joan Jett I Love Rock n roll, jukebox du resto d’un camping.

 – La dernière fois que j’ai vu un jukebox, c’était au Nickel sur St-Hubert : 5 cents la chanson.Jj’ai mis 1$ de Claudette Dion et j’ai aussitôt quitté le resto .

 – G & G sur Papineau coin Bellechasse, un Pepsi en bouteille, une frite et on se cotisait en gang pour mettre des tounes dans le juke-box.

 – Au coin de Pie-IX et Beaubien, il y avait le restaurant « Cozy ». Ce restaurant était au coin Nord-Est de biais avec le Centre Paul Sauvé !

 – Goodbye Stranger de Supertramp… il y avait ce juke box de table coin pie-IX et Beaubien dans un greasy spoon il y a bien longtemps de celà …

 – Devant le Juke Box Michèle Richard et Gilles Brown je l’ai tellement écouté cette chanson.

Autres chansons

Chez Pat Retro, Françoise Hardy.

Pierre Lalonde, Tex Lecor, les Stones genre Brown Sugar, Hello Mary-Lou de Ricky Nelson, Jump de Van Halen, Moi c’était Frankeinstein et Hocus Pocus au A&W.

Separate Ways , Lay lady lay de Bob Dylan, Dream on D’Aerosmith, Les Beatles évidemment, Angie et Crocodile Rock.

Black Betty – Ram Jam, A cheval sur un billot ( Tony Roman) , Why (Eurymith) Stand by me (John Lennon),

 

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :