Dossiers

Nirvana Renaissance Poison

L’histoire des pochettes # 37
Publié le 16 mars 2021

 

Recherche par René Maranda

Nevermind du groupe Nirvana

La couverture de l’album montre un petit garçon nu, Spencer Elden, nageant sous l’eau avec un billet d’un dollar américain sur un hameçon, devant lui, juste hors de sa portée. Selon Cobain, il a conçu l’idée en regardant une émission de télévision sur les naissances aquatiques avec Grohl. Cobain en a parlé au directeur artistique de Geffen, Robert Fisher. Fisher a trouvé des images d’archives de naissances sous-marines, mais elles étaient trop graphiques pour être utilisées par la maison de disques.

 

Turn of the Cards du groupe Renaissance

La pochette de l’album a été réalisée par Hipgnosis et représente un jeu de tarot tenu par une main face à un paysage représentant un château médiéval au crépuscule.

 

Open Up and Say… Ahh!  du groupe Poison

La couverture originale de l’album, qui présentait le mannequin Bambi habillé en démon rouge lumineux avec une langue saillante, a suscité la controverse parmi les groupes de parents. Le groupe s’est excusé et a changé la couverture pour que seuls les yeux du modèle soient visibles.

 

The Smoker You Drink, the Player You Get de Joe Walsh

La pochette de l’album présente un chasseur britannique Sopwith Snipe aux couleurs françaises qui semble voler à l’envers (le bleu ciel est en bas; le sol brun est en haut).

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top