Dossiers

Harmonium 1972 à 1978

Temple du rock québécois # 4
Harmonium
Publié le 7 septembre 2020

 

Recherche par René Maranda

 

Harmonium est le 4e artiste (groupe) élu au Temple du Rock Québécois.

Harmonium est un groupe de folk rock canadien, originaire de Montréal. Il est l’un des plus populaires du Québec dans les années 1970. Initialement formé en novembre 1972 par Serge Fiori (voix, guitare acoustique, cuillères, flûte traversière, etc.) et Michel Normandeau (voix, guitare acoustique, accordéon, etc.), ils furent rejoints par Louis Valois (basse et chant) en 1973. Plusieurs autres musiciens se joindront au groupe à partir du deuxième album.

 Origines

En 1972, Serge Fiori étudie en communications et gagne sa vie comme musicien au sein de l’orchestre de son père Georges en plus de jouer dans quelques bars de Montréal.

Normandeau invite alors Fiori à loger chez lui. Intéressés par une carrière musicale, ils enregistrent une démo et rencontrent celui qui deviendra leur premier gérant, Yves Ladouceur, programmateur à la station radio CKVL-FMn 1,3, qui leur propose de chanter plutôt en français.

Albums Studio

Harmonium (février 1974)

Si on avait besoin d’une cinquième saison (avril 1975)

L’Heptade (novembre 1976)

L’Heptade xl (novembre 2016)

 Harmonium En Tournée est un album live, consistant en une performance live de l’album studio L’Heptade , enregistré en direct à Vancouver, 1977.

Harmonium en Californie

Ce documentaire haut en couleur et en sons, filmé en Californie en 1978, relate les hauts et les bas du voyage du groupe musical québécois Harmonium, venu tâter le pouls des Américains et voir si la culture, leur culture, peut réussir à franchir les frontières et s’imposer d’elle-même. Réalisé par Robert Fortier – 1980.

En 2018, le groupe a reçu le Prix ​​Félix d’honneur lors du 40e Gala de l’ADISQ. Bien qu’il soit l’un des groupes les plus influents de l’histoire de la musique au Québec, le groupe n’a jamais remporté de Félix car ils avaient rompu au moment où les prix ont été lancés.

Harmonium le 17 mars 1977 au Palais Montcalm.

 

Membres

–  Serge Fiori : chant, guitare 12 cordes, claviers (lors de concerts ultérieurs) (novembre 1972 – 1978)
–  Michel Normandeau : guitare, choeurs (novembre 1972 – été 1976)
–  Louis Valois : basse, choeurs (1973-1979)
–  Richard Beaudet : saxophone (1973 – 1974)
–  Pierre Daigneault : flûte, saxophone (avril 1974 – 1975)
–  Serge Locat : claviers, synthétiseurs, échantillonneurs (août 1974 – novembre 1977)
–  Denis Farmer : batterie, percussions (1976-1979)
–  Robert Stanley : guitare (1976-1977)
–  Monique Fauteux : piano, chant (1976-1979)
–  Libert Subirana : flûte, saxophone (1976-1979)
–  Neil Chotem : compositeur et arrangeur d’orchestre (1976-1979)
–  Jeff Fisher : claviers, synthétiseurs (1977)
–  Yvan Ouellet : piano, claviers, synthétiseurs (1978)

Le leader d’Harmonium en 1977 Serge Fiori

Michel Normandeau

Commentaires de nos membres

 – Surtout pour la composition des œuvres. Pour moi, cela aurait dû se produire il y a longtemps.

 – Pour moi, c’est un groupe de rock progressif à même titre que Genesis ou Yes.

 – Pour les avoir vus souvent en spectacle (5-6) fois, c’est du bonheur à écouter.

 – C’est simple… Le temple de la renommée devrait avoir Harmonium dans le titre ! Aucun band québécois ne mérite une place autant qu’eux.

  – Aucune voix n’accote celle de Fiori sur la planète !…

  – Un des plus grands groupes expérimentaux de l’histoire, c’est pas rien!!!

  – Ce groupe nous a permis de nous sentir très québécois.

  – Groupe de classe mondiale.

  – Harmonium pour leur musique et paroles seront toujours au top des Québécois.

  – Trois albums mais trois excellents albums importants dans l histoire de la musique québécoise. Même le Rolling Stones magazine reconnaît le grand mérite de l’album les cinq saisons. PS L‘Heptade est aussi notoire mais moins accessible à la première écoute.

  – Pas compliqué, ce groupe est dans ma tête de liste des meilleurs artistes/musiciens québécois, tous genres confondus. Harmonium a tellement révolutionné la musique francophone que jamais personne n’a égalé la densité musicale, la qualité des paroles et l’interprétation vocale de son leader Serge Fiori. Oui, en fait, il y a eu quelques chose qui s’y est approché et c’était Fiori/Séguin avec essentiellement le même groupe de musiciens en plus de Richard Séguin. C’est simple, on écoute la réédition de l’Heptade et on croyait que ça a été enregistré hier. C’est intemporel!

  – Sans équivoque. Le pourquoi se résume en une tournée, celle de la Californie. Même en français ils ont rempli les salles. Eux même surpris devant cette admiration californienne. Et quoi toutes veilles autour d’un feu de camp avait Où est allé tout ce monde comme partance de la fête. La période de tous les espoirs venait de s’illustrer en musique.

  – Haute qualité de l’écriture et des musiciens, en plus d’avoir créé une musique intemporelle.

 – J’ose espérer que ce band figurera parmi les plus hautes références du patrimoine musical québécois. Vive Harmonium.

  – Harmonium fait partie de notre culture québécoise…et que dire dans toute la province autour d un feu avec une guitare….Il y a toujours une chanson d’Harmonium qui se fait entendre.

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

2 Comments

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top