Dossiers

Diane Dufresne 1965-2020

Temple du Rock Québécois #17
Diane Dufresne
Publié le 12 décembre 2020

 

Recherche par René Maranda

Diane Dufresne est la 17e artiste élue au Temple du Rock Québécois.

 

Diane Dufresne

Née le 30 septembre 1944 à Montréal, au Canada. Sa carrière démarre vraiment à l’automne 1972, avec la sortie de son premier album Tiens-toé ben, j’arrive!. En 1973, à La Place des Arts de Montréal, c’est la consécration et les autres pays francophones ne tarderont pas à être également séduits par cette femme.

Le parolier Luc Plamondon écrit les paroles de ses premières chansons marquantes, lesquelles sont mises en musique par le compositeur François Cousineau (qui a été le compagnon de Diane Dufresne dans les années 1970 et lui donne d’ailleurs la réplique dans la chanson J’ai rencontré l’homme de ma vie en 1972).. Chansons où se concentrent l’intensité, l’humour, l’autodérision, une certaine dose de provocation, un romantisme rock’n’roll jovial et réjouissant, non dépourvu de violence, qu’elle interprète de sa signature vocale très personnelle.

 

Prix et reconnaissance

1987  – Prix ​​Félix , meilleur spectacle pop: Top Secret
2001  – Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène , la plus haute distinction canadienne dans le domaine des arts de la scène.2002 – fait Chevalier de l’ Ordre national du Québec
2006  – Félix Hommage pour ses réalisations de toute une vie
2008  – Légion d’honneur par la France
2015  – Nommé membre de l’Ordre du Canada

 

Discographie

1969  L’initiation
1972 Tiens-toé ben, j’arrive

1973 – À part de d’ça, j’me sens ben
1974 – 12 succès pop
1975 – Sur la même longueur d’ondes
1975 – Mon premier show (en public)
1977 – Maman, si tu m’voyais … tu s’rais fière de ta fille!
1978 – Olympia ’78, volume 1et 2
1978 – Starmania
1979 – Starmania , le spectacle
1979 – Striptease
1982 – Turbulences
1984  – Dioxine de carbone et son rayon rose
1984  – Magie rose (en public)
1985  – Chanteurs sans frontières (participation spéciale)
1986  – Follement vôtre
1987  – Top secret
1988  – Master série en 2 volumes (album compilation)
1991  – Sans dessous dessus (album compilation)
1993  – Détournement majeur
1997  – Diane Dufresne
2000  – Merci (album compilation: Québec)
2002  – Merci (album compilation: France)
2005  – Diane Dufresne chante Kurt Weill , avec Yannick Nézet-Séguin
2007  – Effusions , accompagné d’ Alain Lefèvre
2018  – Meilleur Après

Photo du vidéo J’ai rencontré l’homme de ma vie

 

 Commentaires de nos membres

  – Diane Dufresne est au Québec des années ‘70 ce que Madonna était aux années’80-‘90!

 – Une bête de scène innovatrice, spectaculaire et plusieurs pièces qu’on entend encore aujourd’hui à la radio et qui sont encore des vers d’oreilles!! Oui, elle mérite amplement sa place au temple de la renommée du rock Québécois !

  – La première rockeuse, avec une voix sublime qui peut être aussi en douceur.

 – Absolument, c’est une des meilleures chanteuses qu’à eu le Québec, de part son originalité, je croyais qu’elle y était déjà. Allez vite, ça va, presse c’est mon idole !

  – J’ai découvert Diane en 73 avec le tube « J’ai rencontré l’homme de ma vie » et depuis je suis de prés cette Grande Dame. Vu le 25 Octobre 80 au Théâtre du 8éme (Lyon Fr.) concert assis. Elle descend de scène et tire le premier rang par le bras afin qu’il se lève, un grand moment gai et chaleureux. Un show génial. Beaucoup trop rare en Gaule.

  – Généreuse, passionnée, elle sait toucher nos cœurs.

 – Comme une vague ; toute en douceur et puis toute en force, on se laisse envahir, que dire, submerger par cette énergie. Elle a sa place au Temple, elle fait partie des piliers.

 Commentaire de Claire Giguère

  – Je me souviens de son spectacle au Forum, où un moment donné elle était habillée de belles ballounes qu’ elle a soudain écarté pour montrer le temps d une demi seconde son corps nu en-dessous….Quel scandale le lendemain dans les journaux  ! Et aucun journaliste n’avait eu le temps de prendre une photo…hahaha !!

 Commentaire de André Thivierge

  – C’est une icône de la chanson francophone. Elle a tellement excellé en tout. Elle polarisait les opinions. On l’aime ou pas ! Je me souviens de ses débuts de chansonnettes, suivi de sa période rock d’un gars de bicycle et ensuite elle a diversifié ses styles. Elle avait une voix exceptionnelle et un style inimitable. C’est la seule chanteuse du Québec à avoir été capable de remplir le stade Olympique dans les années 80, faut le faire ! Et je me souviens entre autres de son duo mémorable avec un autre géant, Serge Fiori, Duodadieu !

 – Elle fût une artiste en avant de son temps.. Peut-être excentrique, mais, elle a mis son cœur sur un plateau d’argent avec cette voix magnifique.. BRAVO madame Diane..

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top