Dossiers

Deep Purple Perfect Stranger

De l’ombre à la Lune : l’histoire de Deep Purple à travers leur discographie (4)
Publié le 31 janvier 2021

 

Par Mel Dee

Chapitre 4 : Le parfait étranger
Partie 4 : 1984 à 2020  (suite de la partie 3)

Lorsqu’elle quitta son pays et toute sa famille, pour vivre son rêve dans le lointain Québec, sans personne ni aucun repère, elle pleura encore et encore sur Perfect Stranger. 22 ans après la sortie du 11e album de Deep Purple, elle, The Strange Kind of the Stranger Woman. La parfaite étrangère, trois mois après avoir frôlé la terre du Québec, son cerveau en fait des siennes et l’amène à l’hôpital : un abcès, une tumeur, un cauchemar mais la maman qui a accouru de très loin. Et la musique l’a sauvée.

Aujourd’hui je continue à vous conter cette histoire magnifique qui est celle de Deep Purple. Perfect Stranger est un cadeau du ciel, car sorti seulement en 1984, soit après 9 ans de silence. La formation (parfaite) de l’époque Mark II revient. Ian Gillan, pour mon plus grand plaisir reprend sa place occupée par Coverdale, Bolin laisse les rênes à Blackmore, la basse de Hughes est remplacée par celle de Glover. Lord et Paice sont toujours là.

Mai 1984, la ville de Stowe résonne au son des jams sessions du groupe en préparation de The Sound of Music, titre finalement remplacé par Perfect Stranger. Les musiciens sont prêts à enregistrer dans leur studio mobile dans l’Etat du Vermont, mais ce dernier refuse, c’est finalement dans la ville d’Horizon (Stowe) que la magie opère, entre le 10 juillet et le 26 août de cette même année. Cet album se compose tout simplement de 10 chefs-d’œuvre : Knocking at Your Back Door, Under the Gun, Nobody’s Home, Mean Streak, Perfect Strangers, Gypsy’s Kiss, Wasted Sunsets, Hungry Daze et Not Responsible (titre bonus).

Le 12e album The House of Blue Light est sorti en janvier 1987, produit par Roger Glover et ses camarades. Enregistré au théâtre The Playhouse, toujours à Stowe avec l’aide du studio mobile. Blackmore et Gillan ne s’entendant pas, la formation Mark II prend encore fin lors du concert du 19 septembre à Brême, mais l’album est un succès avec Bad Attitude, The Unwritten Law, Call of the Wild, Mad Dog, Black and White, Hard Lovin’Woman, The Spanish Archer, Strangeways, Mitzi Dupree et Dead or Alive.

1987

Les différences entre Blakemore et Gillan ont mis fin, le temps d’un album, à leur collaboration, officiellement en mai 1989 quand Joe Lynn Turner (Rainbow) est pris, signant alors Mark V et le 13e album Slaves and Masters, sortit en 1990. Lord, Glover et Paice, veulent voir rester Gillan et sont du même bord que les fans, Slaves And Masters n’est pas teinté de l’âme de Deep. Si j’ai à retenir un titre parmi les 10, sans hésitation Love Conquers All.

Les 3 compères arrivent à convaincre Blackmore que Gillan est le seul chanteur de Deep Purple et cela fonctionne. Le 14e album nous ramène notre chanteur préféré. The Battle Rages On, sortit en 1993, année à laquelle nous fêtons le 25e anniversaire du band. 10 belles chansons, dont une de mes préférée Anya.

Le départ de Blackmore. Le retour de Gillan est un bonheur pour tous, sauf du guitariste, c’est le point de non-retour au sens propre du terme, Blackmore quitte Deep Purple. Purpendicular, le 15e album sortit en 1996, résonnant au son de la guitare de Steve Morse, est enregistré dans les studios Greg Rike Productions à Orlando. Lord et ses camarades respirent, s’amusent et inventent Ted the Mechanic est une chanson bizarre, Sometimes I Feel Like Screaming donne la chair de poule avec la voix extraordinaire de Gillan.

Abandon est le 16e album sorti en 1998. Il comprend 10 titres dont Bludsucker, une reprise de l’album In Rock.

En 2002, après 25 ans au sein de Deep Purple, son fondateur Jon Lord quitte la navette, Don Airey, prend alors part de la 8e et dernière formation du groupe avec Bananas, leur 17e album, en 2003. En parlant de navette, Contact Lost est un titre composé par Airey en
hommage aux astronautes de la navette spatiale Columbia qui s’est désintégrée en février 2003.

Bananas est suivi de Rapture of the Deep, le 18e album en 2005, avec des titres comme Rapture of the Deep et Don’t Let Go Back To Back ainsi que 3 lives, Highway Star, Smoke on the Water, Perfect Strangers, dans la version Tour Édition. Jon Lord n’est plus…, Now What?!
C’est le 19e album, Il paraît le 26 avril 2013, Nashville, sous le Label earMUSIC. Paice et Glover devaient être les producteurs de Now What?!, mais finalement Steve Morse annonce en 2012 que c’est le producteur Bob Ezrin qui sera aux commandes.

L’enregistrement de l’album s’étend entre juin et juillet 2012 et il est marqué par un évènement très triste, le décès de Lord le 16 juillet. L’album lui est dédié, particulièrement la chanson Above and Beyond. Il existe plusieurs versions de cet album en cd, téléchargements et vinyles. À l’infini ..

Après la collaboration à succès entre le producteur Erzin et Deep Purple, l’expérience est renouvelée pour Infinite, le 20e album. L’harmonie semble régnée entre les membres et l’album a été enregistré principalement à Nashville en février 2016.

La couverture de l’album est dévoilé en même temps que le titre Time for Bedlam, le 14 décembre 2016. L’année suivante, une tournée promotionnelle commence et le 10 mars, le EP All I Got is You sort, suivi le 7 avril 2017 par la sortie de l’album chez earMusic. Un autre EP,  Johnny’s Band, sort enfin le 4 août. L’enregistrement de Infinite est raconté dans le documentaire From Here to Infinite, et comprend une entrevue avec Joe Satriani. À voir absolument.

Vous souvenez-vous de l’endroit où je me trouvais quand j’ai commencé avec vous ce voyage à travers la discographie de Deep Purple ?
…En cette belle journée du 24 août 2020 je passe la porte d’un disquaire à Montréal… Chapitre 1 : De l’ombre à graver dans la roche. Ce que je ne vous ai pas dit, c’est que pendant que le disquaire m’apprenait qu’il n’avait pas encore reçu le vinyle de Whoosh!, j’ai levé mes yeux et mon regard triple de volume en apercevant le coffret … un seul posé sur une étagère derrière la caisse. Nous y voila Whoosh! est le 21e album, enregistré en 2019 à Nashville, il devait initialement paraître le 12 juin 2020 mais la sortie a été repoussée au 7 août en raison de la pandémie du Coronavirus. Produit par Erzin sous le label earMUSIC. L’instrumentale And the Address est la chanson qui m’a inspirée le titre de cette série de 4 articles : De l’ombre à graver dans la roche, car c’est le 1er titre du 1er album du groupe Shades of Deep Purple paru en 1968 et j’ouvre l’album whoosh!.

L’album comprend 12 titres inspirés et inspirants Nous avons tous gravité tel un astronaute dans l’espace, de bonheur, car nos idoles sont encore avec nous, Whoosh! est un cadeau inestimable surtout en cette année très difficile, un baume au cœur.

Merci DEEP PURPLE

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top