Dossiers

Anonymus mini bio

Anonymus mini-bio
Publié le 23 février 2021

Par Mel Dee

Anonymus

« Fiez-vous pas aux apparences. Derrière leur musique violente, l’air bête qu’ils arborent sur leurs photos et les hurlements sauvages qu’on entend sur leurs albums, ce sont des gens adorables comme tout. Y’en a même qui écoutent du Marie-Mai et qui en disent beaucoup de bien. Et ils sont très propres. On m’a déjà fait remarquer que ça sent le Pantene quand ils se brassent la tête. Ils auraient dû s’appeler Pantena, mais ils ont préféré Anonymus. » cite Mononc’Serge.

Quoi dire de plus, sinon attendez ne lâchez pas cet article pour taper Anonymus sur google et ce même s’ils ne sont absolument pas anonymes pour la majorité d’entre vous, laissez-moi vous en parler un peu plus !

Lorsque j’ai demandé à Mononc’Serge de faire l’introduction de cet article dédié au fameux groupe de thrash métal québécois, il n’a pas hésité et il m’a aimablement envoyé ce texte. Au départ j’ai beaucoup ri, puis j’ai senti une certaine émotion car au-delà du fait que je vais changer de shampooing, il s’agit là d’un très beau message pour ses complices de L’Académie du Massacre, album phénomène vendu à 15 000 exemplaires au Québec suivi de Musique Barbare.

Line up :
Ce sont quatre amis d’enfance, grands musiciens au grand cœur avec une bonne dose d’humour pour notre plus grand plaisir. Je vous les présente :

Daniel Souto, Oscar Souto, Carlos Araya et Jef Fortin. Photo de Sébastien Tacheron

– Au drum hypnotisant, Carlos Araya.
– À la basse et au chant avec sa voix puissante, Oscar Souto.
– Aux cordes électrisantes des guitares au son pesant, Daniel Souto (frère jumeau d’Oscar) et Jean-François Fortin (Jef).

Ce line up comptait entre 1989, année de la formation du band, et 2006, l’auteur-compositeur et guitariste Marco Calliari, que beaucoup connaissent aussi grâce à sa carrière solo. Jef Fortin est membre d’Anonymus depuis 2006. Carlos est inépuisable car il est aussi le drummer du band B.A.R.F.. Skar, Dan et Matt forment le trio Dizzygoth. Jef Fortin est producteur, propriétaire de Badass Studio et membre du band Mass Murder Messiah.

Albums:

Après la sortie de leur 1er démo The Dream That Lies en 1992 suivie d’un 2e Anoymus en 1993, ils lancent leur 1er album en octobre 1994 Ni vu, ni connu, mais vite et bien récompensé, le band reçoit en 1996, le MiMi du meilleur groupe métal/rock.

Le 2e album Stress sort en 1997, mais surtout pas de stress car le succès est toujours là, ils se produisent même avec Anthrax et pour ne citer que mes préférés, ils ont un point commun avec Carcass, le réalisateur Colin Richardson qui s’occupe de leur 3e album Instinct.

Daniel, Oscar, Jef et Carlos ont un instinct démentiel, car après la démo Virtually Insane/ Evil Blood (2000) ils lancent en 2002 le 4e album Daemonium, élu tout simplement le meilleur disque métal de l’année par plusieurs stations de radios. 2003, avec Mononc’Serge, leur Académie du Massacre et loin d’en être un, une sacrée complicité, on en redemande !

En 2006, Chapter Chaos Begins, le 6e album, est mis entre les mains de Jean-François Dagenais, producteur et guitariste du grand band de death métal, Kataklysm et le Suédois Peter In de Betou pour le Mastering. 2008 est l’année où ils commettent encore un autre succès avec le grand Serge en faisant de la Musique barbare, 7e album du band et le 1er avec Jef à bord. Un nombre impressionnant de concerts et de scènes de grands festivals sont enflammés par Anonymus.

XX métal, la compilation sortie en 2009 est suivie de l’album État Brute en 2011, Envers et Contre Tous en 2015 et Sacrifices en 2019. Une mention particulière, un grand merci au nom des fans d’Anonymus à Carlos Ponte, plus qu’un gérant, c’est l’ange gardien qui veille sur le band et fait un travail extraordinaire.

Au moment où j’écris ces mots, je m’imagine en nounou diabolique qui chante le refrain du single Sobrevivir sorti en 2020, en guise de cantine ! Si vous pensez que j’ai perdu la tête, oui je confirme, ce titre m’a éblouie au point de ne pas pouvoir attendre la fin de la chanson avant de la remettre au début.

Sobrevivir est le 3e titre du dernier album, La Bestia sortie le 12 Juin 2020, juste magnifique un mélange de sensualité avec cette belle langue espagnole qui coule dans les veines de Araya (Chili) et les frères Souto (Espagne) et de puissance incroyable avec la magie de Fortin qui a aussi fait partie de la production aux côtés de Richardson et Dagenais et la maison de disque Bam et co Heavy.

Daniel Souto nous parle de cette année particulièrement difficile : « Anonymus a connu l’année la plus bizarre depuis ses débuts en 1989. Ce que nous préférons faire en tant que musiciens, c’est des concerts. Malheureusement, du jour au lendemain, la pandémie a contrecarré nos plans. Malgré tout, en 2020, nous avons quand même sorti notre premier album complètement en espagnol, La Bestia, réalisé 2 vidéoclips, nous avons fait des concerts virtuels, lancé notre propre bière, fait une cinquantaine d’entrevues, continué la production des items promotionnels. »

Si vous n’avez pas eu la chance de découvrir Anonymus avant, voici mon petit truc : Procurez-vous La Bestia, savourez-là bien froide en écoutant l’autre Bestia, l’album, car je le considère comme un concentré pur avec des traduction de certains anciens titres, comme la déferlante Bicho Loco (Vermine), Sacrifices (2019), La Bestia (Je suis la bête) État brute (2010), mais commencez par Sobrevivir et passez directement au 8e titre Tierra, qui figure sur l’album Instinct (1999) à la minute 2:50 vous êtes tombés en amour ! Maintenant Ni vu, Ni connu (1994) Prosternez-vous (8e titre) un voyage dans le temps et voilà que vous en ÉXIGEZ plus! Y’en aura plus …

La mèche est courte de l’album Sacrifices

J’ai demandé à Daniel de nous parler de cette belle surprise, Un nouvel album en préparation ! « Le temps est venu de commencer l’écriture du prochain album. Bien sûr ça ne sera pas facile. La fermeture du local de pratique pour cause des mesures sanitaires, est la première des embûches que nous avons à faire face. Anonymus est le genre de groupe qui a besoin de se rencontrer dans un local pour brasser des idées. Bien sûr nous faisons de petites démos chacun de notre côté (spécialement Jef qui est un as dans l’enregistrement) mais à la fin, c’est au local que ça se passe, que notre magie opère. Le couvre-feu est un autre problème. Nous travaillons tous durant la journée et disons que le couvre-feu à 20 heures nous met des bâtons dans les roues. Heureusement nous avons réussi à faire quelques pratiques ici et là et commencé 3 nouvelles chansons ».

Photo de Sébastien Tacheron

Qu’est-ce que nous réserve ce nouvel album ? « Ça va être du Anonymus, pur et dur. On n’est pas là pour réinventer la pizza. Les éternels chicanes pour la balance entre la brutalité et quelques touches de mélodies vont recommencer enfin. Nous ne savons même pas encore dans quelle langue nous allons chanter ces prochaines chansons, puisqu’au cours des années, la langue est devenue un terrain de jeu pour nous. Une chose est sûre, on met déjà les bouchées doubles et on passe en quatrième vitesse pour le prochain album d’Anonymus. En espérant que la sortie de l’album coïncidera avec la fin de la pandémie et le retour des concerts ! » Daniel Souto pour Famille rock et journal Pop Rock.

On espère ça Daniel et on a bien hâte !

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

2 Comments

2 Comments

Laisser un commentaire

Populaires

To Top