Chroniques

Rolling Stones Supertramp

Origines de Londres # 3
The Rolling Stones, Supertramp
Publié le 7 mars 2021

 

Recherche par René Maranda

 

The Rolling Stones

Keith Richards et Mick Jagger sont devenus amis d’enfance et camarades de classe en 1950 à Dartford, Kent. La famille Jagger a déménagé à Wilmington, Kent, cinq miles (8,0 km) de distance, en 1954. Au milieu des années 1950, Jagger a formé un band de garage avec son ami Dick Taylor ; le groupe a principalement joué du matériel de Muddy Waters, Chuck Berry, Little Richard, Howlin ‘Wolf et Bo Diddley. Jagger a rencontré à nouveau Richards le 17 octobre 1961 sur la plate-forme deux de la Gare de Dartford.

Les enregistrements de Chuck Berry et Muddy Waters que Jagger portait ont révélé un intérêt partagé. Un partenariat musical a commencé peu de temps après. Richards et Taylor ont souvent rencontré Jagger à sa maison. Les réunions ont déménagé à la maison de Taylor à la fin de 1961 où Alan Etherington et Bob Beckwith ont rejoint le trio; le quintette s’appelait les Blues Boys.

Jones, qui ne faisait plus partie d’un groupe, faisait de la publicité pour ses camarades dans Jazz Weekly, tandis que Stewart leur trouvait un espace de pratique ; ensemble, ils ont décidé de former un groupe jouant du blues de Chicago. Peu de temps après, Jagger, Taylor et Richards ont quitté Blues Incorporated pour rejoindre Jones et Stewart. La première répétition comprenait le guitariste Geoff Bradford et le chanteur Brian Knight, qui ont tous deux décidé de ne pas rejoindre le groupe.

Ils se sont opposés à jouer les chansons de Chuck Berry et Bo Diddley préférées par Jagger et Richards. En juin 1962, l’addition du batteur Tony Chapman a complété la ligne de Jagger, Richards, Jones, Stewart et Taylor. Selon Richards, Jones a nommé le groupe lors d’un appel téléphonique à Jazz News. Quand un journaliste lui a demandé le nom du groupe, Jones a vu un album de Muddy Waters gisant sur le sol ; l’un des morceaux était Rollin ‘Stone.

Le groupe a joué son premier spectacle, surnommé « les Rollin ‘Stones », le 12 juillet 1962, au Marquee Club de Londres. À l’époque, la bande se composait de Jones, Jagger, Richards, Stewart et Taylor.

 

 

Supertramp

Supertramp était un groupe de rock anglais formé à Londres en 1970. Marqués par l’écriture individuelle des fondateurs Roger Hodgson (chant, claviers, guitare) et Rick Davies (chant, claviers).

En 1969, Stanley « Sam » August Miesegaes, un millionnaire néerlandais, a cessé de fournir un soutien financier à un groupe appelé The Joint, car il était déçu par eux.

Il a offert au claviériste Rick Davies, né à Swindon, dont il sentait que le talent avait été « embourbé » par le groupe, une opportunité de former son propre groupe, toujours avec le soutien financier de Miesegaes. Davies a assemblé Roger Hodgson (basse et voix), Richard Palmer (guitares et voix) et Keith Baker (percussion) après avoir placé une annonce dans le journal musical hebdomadaire Melody Maker.

Davies et Hodgson avaient des origines et des inspirations musicales radicalement différentes : Davies était de la classe ouvrière et férocement dévoué au blues et au jazz, tandis que Hodgson était passé directement de l’école privée anglaise à l’industrie de la musique et aimait la pop. Malgré cela, ils se sont entendus pendant les auditions et ont commencé à écrire pratiquement toutes leurs chansons ensemble, avec Palmer comme troisième écrivain dans le mix. Hodgson et Davies ont collaboré à l’écriture tandis que Palmer composait les paroles.

Le groupe, après s’être surnommé Daddy, en janvier 1970, Keith Baker partit, et pour éviter toute confusion avec le Daddy Longlegs du même nom, à la suggestion de Palmer, le groupe changea son nom en Supertramp, un surnom inspiré de l’autobiographie d’un Super-Tramp de William Henry Davies.

 

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE : STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top