Chroniques

Stones Joplin R Stewart

Les numéros # 1 aux États-Unis 1970-1985 no 2
Publié le 3 avril 2021

 

Recherche par René Maranda

1971

# 1 Brown Sugar de l’album Sticky Fingers de The Rolling Stones 

Elle a été écrite par Mick Jagger.

Souvent jouée sur scène, cette chanson parle d’une esclave noire vendue sur un marché de La Nouvelle-Orléans et qui devient l’objet sexuel de tous ses maîtres blancs, qui vantent ses mérites et notamment son goût (d’où le refrain : « brown sugar », en français « sucre brun »), montrant une forme de dépendance. Au-delà de l’allusion à l’attirance sexuelle pour les femmes noires, le titre fait aussi référence à la drogue puisque « brown sugar » est un mot argotique américain pour désigner l’héroïne brune.

 

# 2 Me And Bobby Mcgee de l’album Pearl de Janis Joplin 

Me and Bobby McGee est une chanson écrite par l’auteur-compositeur-interprète américain Kris Kristofferson.

Joplin a enregistré la chanson pour l’inclusion sur son album Pearl quelques jours seulement avant sa mort en octobre 1970.

Sa version de cette chanson a été classé n ° 148 sur Rolling Stone, liste des 500 Greatest Songs of All Time.

 

# 3 Maggie May de l’album Every Picture Tells a Story de Rod Stewart

Maggie May est une chanson écrite par le chanteur Rod Stewart et le guitariste Martin Quittenton. En 2004, Rolling Stone a classé le morceau 130e rang sur leur liste des 500 meilleures chansons de tous les temps.

Maggie May exprime l’ambivalence et les émotions contradictoires d’un garçon impliqué dans une relation avec une femme plus âgée et a été écrite à partir de la propre expérience de Stewart.

 

# 4 It’s Too Late de l’album Tapestry de Carole King 

Les paroles décrivent la fin irréprochable d’une relation amoureuse. En 1972, It’s Too Late remporte le Grammy Award de l’enregistrement de l’année.

It’s Too Late est classé n ° 469 sur la liste de Rolling Stone des 500 plus grandes chansons de tous les temps.

 

# 5 How Can You Mend a Broken Heart de l’album Trafalgar des Bee Gees

Elle a été écrite par Barry et Robin Gibb. La chanson est devenue le premier numéro un américain des Bee Gees sur le Billboard Hot 100 et a également atteint le numéro 4 sur le tableau Billboard Adult Contemporary. Billboard l’a classée comme la chanson n ° 5 de 1971.

 

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top