Chroniques

Robert Charlebois mini bio

Ma machine à remonter le temps # 1 
Robert Charlebois (mini bio)
Publié le 9 février 2021

 

Pierre Martin était D.J. Il a fait danser plusieurs générations sous sa musique choisie dans les bars et les discothèques. Il nous offre une chronique qui, il l’espère, vous fera danser à votre tour. Chaque article aura sa chanson vedette, à la toute fin du document.

Par Pierre Martin

Bonjour mes très chers ami(e)s, nomades de la musique. J’aimerais vous remercier, ceux qui me suivent, lisent mes textes et qui regardent mes vidéos. Aujourd’hui, ma machine à remonter le temps, fait escale pour la chanson que je vous offre, chanson de1973. de l’artiste Robert Charlebois.

Robert Charlebois

Le chanteur français Alain Bashung a dit de lui qu’il fut un des premiers à introduire l’ironie dans la chanson québécoise, sur des airs de rock, de blues et de country.

Robert Charlebois, auteur-compositeur, musicien et interprète, est devenu en plus de 50 ans de carrière une figure essentielle de la chanson, non seulement au Québec mais dans l’ensemble de la Francophonie. Celui que l’on a surnommé affectueusement GAROU est né à Montréal le 25 Juin 1944. Il fait ses début sur scène en septembre 1962. Il n’a pas encore 20 ans, alors qu’il assume la première partie du spectacle de Félix Leclerc, à la Butte-à Mathieu. En 1965, il se fait remarquer pour sa chanson La boulé, composée à l’âge de 16 ans, qui lui vaut le grand prix du festival du disque.

Puis, en 1967, c’est l’envol. Charlebois fait paraître un troisième disque dont la pochette le présente affublé de son fameux casque de soldat fleuri. Mais, surtout, on y trouve des chansons qui marqueront son répertoire : la presque psychédélique C’est pour ça, la tendre Marie-Noel  et la colorée Demain l’hiver. Cette même année, Charlebois entreprend un voyage de 3 mois en Californie où il subit l’influence de la contre-culture et fait la connaissance des meilleurs musiciens rock d’Amérique. Sa musique commence à s’électrifier et ses textes, qui empruntent le langage populaire, expriment une poésie toute urbaine. Pur produit de cette époque, l’hymne Limdberg surgit, cause une véritable onde de chocs et assoit définitivement sa réputation.

1968, il obtient un premier grand triomphe lors de la création du mémorable L’Osstidcho qui rejoint les aspirations d’une jeunesse anticonformiste et avide de changements. Charlebois et ses complices Yvon Deschamps et Louise Forestier surprennent le milieu de la scène culturelle par leur audace et leur humour provocateur. Peu de temps après, il remporte le grand prix du festival de la Chanson française à SPA en Belgique, pour ses 2 chansons Lindberg ) et California.

En 1969, il se produit pour la première fois à l’Olympia de Paris, autre spectacle mémorable, et au festival Pop de Toronto. Il obtient également le premier prix d’interprétation à Sopot en Pologne, grâce à la chanson Ordinaire. Par la suite, il amorce une une longue série de tournées au Québec, au Canada et en Europe, dont un célèbre périple ferroviaire pancanadien avec quelques figures marquantes de la scène rock américaine, dont Janis Joplin, The Band & The Grateful Dead.

La chanson que j’ai choisi pour vous, dans ce segment, est l’une des plus hot de son répertoire, pour les pistes de danse. Voyez cette superbe prestation dynamique de cet artiste haut en couleurs, tiré de son 9e album, intitulé : Solidaritude  sorti en 1973. Je vous présente Entre deux Joints.


BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS

WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top